• Home
  • /CONSEILS
  • /Conseil sécurité n°11 – Connaître les accident-types en parapente: l’oubli d’attache
Conseil sécurité n°11 – Connaître les accident-types en parapente: l’oubli d’attache

Conseil sécurité n°11 – Connaître les accident-types en parapente: l’oubli d’attache

Conseils de Jean Marc Galan pour augmenter votre capital sécurité

Voici la 11è fiche conseil sécurité proposée par Jean Marc Galan. Elle fait partie d'une série d'une trentaine de fiches qui sont publiées régulièrement sur le site. 
La fiche précédente (fiche N°10) traitait déjà de 2 accident-types (le retour à la pente et le 3-6 jusqu’au sol).
Comme la sécurité en vol est un sujet complexe et que personne ne détient la Vérité, n'hésitez pas à faire part de vos observations, il se fera un grand plaisir d’échanger avec vous.
* Jean Marc Galan est aussi membre de la commission technique et sécurité de la FFVL

Il y a en moyenne 2 morts/an en France, x blessés et x2 miraculés à cause d’oublis d’attache.

Malgré les efforts des constructeurs de sellettes (anti-oubli)… bien que les circonstances qui favorisent ces oublis soient archi-connues de tous les pilotes… bien que les routines individuelles qui évitent ces oublis soient rabâchées par tous les moniteurs… ces chiffres sont désespérément stables.

Rabâchons :

– Établissez une routine de vérification qui vous convient. Vérifier cuissardes et ventrale ? Ajouter le casque ? Le secours ? L’accélérateur branché ? Le cale-pied passé entre les jambes ? Autre chose ? Comptez les points à contrôler, 1, 2 3 … ? Ou prononcez toujours la même phrase en détachant les syllabes ? « Je-suis-en-sé-cu-ri-té », à chaque syllabe (7 ici), vous vérifiez un point. Dans votre tête ? Verbalisée à haute voix ? Il y a une infinité de variantes possibles, trouvez celle qui vous convient.

– Une fois établie, l’enjeu est de l’intégrer systématiquement à votre pratique. Pour vous y aider, vous pouvez simuler votre pré-vol indoor. Autant de fois qu’il le faudra pour l’automatiser complètement. Attention, si vous changez de sellette, il se peut que vous deviez modifier votre pré-vol.

– Lorsque vous vérifiez une cuissarde, la regarder ne suffit pas car elle peut être mal enclenchée. Testez là sous tension.

– Ne décollez jamais sans être allé jusqu’au bout. Vous êtes interrompu ? Vous avez perdu le compte ? Recommencez du début !

– Si vous détachez vos cuissardes après un décollage raté pour remonter la pente, détachez aussi la ventrale. Au moment de vous re-boucler recommencez votre pré-vol du début.

– Redoublez d’attention avec les sellettes sans anti-oubli et avec les cockpits qui, une fois bouclés, peuvent masquer une ventrale non attachée.

– Ne parlez jamais à un pilote qui s’équipe et ne tolérez pas qu’on vous parle pendant votre pré-vol.

Et si cela arrive quand même ?

Du bon sens, pas de panique, mais agissez vite!

– N’espérez tenir longtemps à la force des bras suspendus sous les aisselles. Au début, c’est tenable mais les bretelles de la sellette empêchent le sang de circuler et vous risquez de vite perdre vos forces.  Faites un test suspendu à un portique, vous comprendrez.

– Si la voile est pilotable, un retour à la pente ou un arbrissage en catastrophe est souvent préférable.

–  Si vous êtes déjà trop loin du relief peut-être arriverez-vous à passer vos jambes derrière les élévateurs ? Cela a sauvé quelques pilotes (voir vidéo ci-dessous). 

Attention, cette manœuvre n’a de chance de réussir que si vous êtes athlétique et explosif. La grande majorité des pilotes n’y arrive pas. Faites l’essai sous un portique…

Tu me check ?

Pour éviter ce type d’oubli, d’autres sports ont depuis longtemps adopté le « Partner check » (escalade, spéléo, parachutisme, plongée… ). En vol libre, la pratique est habituelle en école ou au treuil. Certains clubs généralisent le « Partner check » à la pratique courante du vol sur site. Outre la prévention des oublis d’attache, le « Partner check » à des effets secondaires positifs. Il n’est pas rare d’assister à ce type d’échange :
« Tu me check STP ? »
« Oui, c’est bon, tu es accroché… ah tiens, c’est pas bête la façon dont tu fixes ton vario ! »
ou encore :
« Oui, c’est bon, tu es accroché… euh, tu arrives à attraper ton accélérateur avec ce réglage ? ? »
ou encore :
« Oui, c’est bon, tu es accroché… euh, tu es sûr que tu veux decoller tout de suite ? C’est vachement rafaleux depuis 15 min »

Les autres avantages du « Partner check »

Le « Partner check » augmente le partage d’expertise entre pilotes.
Le fait de vérifier ses partenaires, et d’être vérifié soi-même, renforce le sentiment d’appartenir à un collectif de pilotes qui veillent les uns sur les autres.

Avec vos compagnons de vols habituels, dans votre club, sur votre site, essayez le « Tu me check ? »… et faites nous part de vos commentaires !

RÉSUMÉ

Les oublis d’attache sont une cause récurrente d’accidents mortels en vol libre. A côté des classiques solutions individuelles pour éviter ces oublis (pré-vol, choix judicieux du matériel), il existe aussi des solutions collectives…

Jean Marc Galan – Commission sécurité FFVL

ROCK THE OUTDOOR, la culture parapente

horizontal break
horizontal break

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*