• Home
  • /CONSEILS
  • /Conseils à la création d’une bande son de film de sport extrême
Conseils à la création d’une bande son de film de sport extrême

Conseils à la création d’une bande son de film de sport extrême

horizontal break

PUBLICITE

Thibaut Darscotte, l’ingénieur du son de 2 films bien connus dans l’univers du vol libre, “Karakoram Highway” produit par Search Productions et  “Sounds of Paragliding” réalisé par Adrien Nisan (Shams), a accepté de prodiguer quelques conseils pour tous les vidéastes avertis qui veulent produire une bande son de qualité pour leur vidéo.

I. Concept et scénario sonore du film

I.I. Idée

Une fois que vous avez une idée du film que vous voulez réaliser, établissez un storyboard : dessinez sur papier les différents plans que vous prévoyez de tourner (gros plans, plans larges, plans d’atmosphère et de paysages, plans de détail sur une action précise) dans l’ordre chronologique du film. Cela vous permet d’avoir une vue d’ensemble du projet et d’imaginer une bande sonore adaptée au film. Inspirez-vous des films de sports extrêmes qui vous ont plu (1).

I.II. De quel matériel sonore avez-vous besoin?

Déterminez la nature des sons que vous enregistrerez (sons directs et synchrones aux images, sons d’ambiances, effets, bruitages, voix-off). En fonction de cela, prévoyez le matériel audio adéquat. L’achat, la location ou l’emprunt d’un peu de matériel supplémentaire est peut-être à envisager.
Parfois, une centaine d’euros fait la différence entre une bande son désagréable (bruits de vent sur le dialogue qui peuvent être atténués par l’utilisation d’un windjammer (2)) et une bande son de qualité.

II. Prise de son

II.I. Sons directs

Les sons directs (ceux capturés en même temps que l’image, la plupart du temps directement enregistrés sur la caméra) sont très utiles à renforcer les images qu’ils accompagnent. Trop souvent dans les vidéos de parapente, le son direct est inexistant.

Le problème principal avec les caméras GoPro, pour les plans d’un pilote en vol, par exemple, est que le vent fort sature la membrane du micro intégré et rend les dialogues inintelligibles et inutilisables. Un windjammer collé au dos de la GoPro peut réduire la saturation de la membrane. Toutefois, pour des plans plus élaborés, évitez d’utiliser la GoPro pour l’enregistrement de dialogues, cette caméra est loin d’offrir les résultats les plus satisfaisants.

Si vous utilisez une caméra permettant le branchement d’un micro externe (par une entrée XLR ou mini-jack), vous pouvez vous munir d’un micro canon (3) équipé d’un windjammer.

Vous pouvez aussi enregistrer séparément le dialogue d’un pilote en vol, par exemple, sur un enregistreur de poche (4) équipé d’un micro cravate 5 avec windjammer (facile à placer sur une des sangles de la sellette, proche de la bouche du pilote) et resynchroniser les sons et les images dans le logiciel

II.II. Sons additionnels (ambiances et effets)

Vous pouvez agrémenter la bande-son avec des ambiances et effets enregistrés séparément (chants des oiseaux, son du vent dans les arbres, son de l’aile au décollage…). Les micros intégrés du Zoom H4N ou de l’Olympus LS-5 offrent de très bons résultats pour les prises de sons stéréophonique (toujours utiliser un windjammer pour les prises de son en extérieur).

II.III. Voix‐off

Pour l’enregistrement d’une voix-off, un micro USB (6) utilisé correctement donnera de bons résultats. Il est possible de connecter le micro en USB à l’ordinateur sans utiliser de préampli ou de carte son supplémentaire. Choisissez, pour l’enregistrement de la voix-off, une pièce avec une courte réverbération (les chambres à coucher donnent en général des ambiances feutrées). Utilisez un filtre anti-pop devant la membrane du micro.

III. Montage son et mixage

III.I. Logiciel de montage vidéo

Vous utiliserez sans doute le logiciel de montage vidéo pour mixer la bande son de votre film (sans avoir recours à un logiciel de mixage audio dédié). Voici une série de logiciels qui permettent de travailler la bande son (du plus basique au plus élaboré) :

PC : Windows Movie Maker et Lightworks (gratuits), Adobe Premiere CC (version gratuite de 30 jours)

Mac : iMovie (gratuit), Adobe Premiere CC et Final Cut Pro X (versions gratuites de 30 jours)

III.II. Musiques additionnelles et banques de sons

Vous pouvez utiliser gratuitement des musiques de stock et des banques d’effets sonores disponibles en ligne (7).

 III.III. Niveau global, transitions et filtres audio

Ajustez les niveaux des différents éléments sonores (voix-off, dialogue, effets et musique) de telle sorte que le tout soit harmonieux : pas de déséquilibre de la musique par rapport à la voix, éviter les brusques changements de niveaux. Utilisez les fondus sonores pour des transitions douces d’un plan à un autre.

Tachez d’élaborer une bande son consistante en contenu et en niveau sonore. Utilisez les filtres audio du logiciel de montage si besoin : si une voix-off est trop riche en fréquences basses, si le son direct de la GoPro est trop aigu…

IV. Note de fin

Soyez créatifs, expérimentez, amusez-vous! Profitez de ce concours pour élever la qualité sonore des films de parapente. Comme disait Georges Lucas : “Sound is half the picture!”.

Thibaut vous invite à le contacter par mail (thibaut.darscotte(at)gmail.com) si vous avez besoin de conseils pour l’achat de matériel ou pour une question technique.

One thought on “Conseils à la création d’une bande son de film de sport extrême

  1. … et par pitié, arrêtez de coller un son « techno » ou « pop » bas de gamme à vos superbes images… On se croirait dans un grand magasin, ca gache complètement le plaisir de regarder vos vidéos…


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

FERMER
CLOSE