FLAP, des lunettes de guidage pour élèves pilotes sourds

FLAP, des lunettes de guidage pour élèves pilotes sourds

Dominique Moreau est un pilote bricoleur et inventeur à l’imagination débordante. Il a conçu dernièrement un système très original qui permet aux personnes sourdes ou malentendantes de pouvoir suivre une formation en parapente ou delta. Le principe est assez simple : il s’agit de remplacer les échanges par talkie-walkie par un système « radio-visuel ».

Le principe : guidage radiocommandé avec des lunettes avec leds

Lorsque Dominique s’est penché sur la question du système à imaginer, il a appris qu’il existait des systèmes de radios vibrantes : « les retours sur ces radios n’étaient pas vraiment positifs, enfin, ceux que j’ai eu. J’ai donc fini par réfléchir à un système qui intégrerait des infos lumineuses à l’intérieur de lunettes. »
Les FLAP comprennent une radio type modélisme mais modifiée et un masque de ski équipé de leds : « sur la radio, le manche de droite correspond à la fois au bras droit et à l’appui sellette droit du pilote. En gros, quand on baisse le manche de la radio, une rampe de leds s’allume progressivement dans les lunettes coté droit (leds vertes, puis oranges, puis rouges). On peut donc demander une intensité précise de l’action commande désirée. Si ce même manche est basculé à fond à droite, une led bleue va clignoter coté droit des lunettes et correspond à une demande d’appui sellette. Même chose pour le coté gauche, mais avec le manche de gauche… »
Il précise que d’autres infos sont transmises, comme un signal de validation pour ne pas laisser l’élève dans l’incertitude après la réalisation d’un exercice ou pour réaliser des exercices (ex : oreilles, fermetures…..) : « il y a aussi des systèmes de codes lumineux qui permettent de travailler tous les exercices à partir du moment où ces codes ont été briefés avant le vol ».

Une longue période de tests concluante

Ces lunettes ont été testées en continu depuis 2 ans (du premier prototype jusqu’à la dernière version) chez Manu et Gwen de Ouest parapente et lors d’un stage d’une semaine chez Acro d’Air (en avril de cette année) : « la personne qui m’a suivi tout au long de cette aventure, c’est Nathalie, la femme d’un de mes potes de parapente, qui est malentendante et avec qui j’ai fait les premiers tests en biplace il y a deux ans, et qui après ces trois biplaces, m’ont permis de valider le concept, et a fait comprendre à son mari qu’elle ne voulait pas s’arrêter là. Le plus beau cadeau qu’on puisse faire à un biplaceur! Nathalie a pu faire son premier vol solo lors de cette semaine chez Accro d’Air, et elle en a enchaîné plusieurs par la suite chez Ouest Parapente ! »

Un guidage avec un langage universel

« A l’utilisation, on s’est rendu compte, que ce système de transmission d’informations était très rapide et instinctif. Il y a beaucoup moins de temps de transmission et d’analyse du message. Lors du premier test en soaring avec Nathalie aux commandes du Bi et Gwen derrière, j’avais l’impression de piloter un modèle réduit géant!! Ce système pourrait même être utilisé pour des problèmes de barrières de langues par exemple… »

Pour faire connaître les FLAP aux malentendants, parlez-en autour de vous !

Pour réaliser les dernières versions de ces lunettes, Dominique a été financé par CARISPORT, une association qui développe et fournit du matériel pour faciliter l’accès aux sports pour les personnes handicapées. Dominique précise que « ces lunettes seront prêtées à n’importe quelle école FFVL qui en aurait besoin. Deux kits sont à disposition. » Une présentation des FLAP sera faite à ourg St Maurice entre le 6 et le 10 août, lors du Cariâne-Evasion, un événement organisé par CARISPORT. L’inventeur conclut que «le plus dur sera d’arriver à faire savoir que ce système existe. Beaucoup de gens, comme Nathalie, ne réalisent pas leur rêves les croyant inaccessibles! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*