Il décolle de son jardin pour un cross et pose à 2 mn de chez lui

Il décolle de son jardin pour un cross et pose à 2 mn de chez lui

Philippe Broers, le vidéaste de la Coupe du Monde Parapente (PWC), a élu domicile à Ténérife dernièrement. Il y retape une maison qu’il n’a pas choisi par hasard : juste à côté, il y a un petit espace pour décoller. Certes le déco est un peu étroit, plus adapté aux ailes montagne. Mais avec une bonne préparation de l’aile et un peu de concentration, ça le fait aussi avec une NIVIUK Icepeak 7 Pro.

Aujourd’hui, on sait pourquoi Philippe a choisi cette maison. C’est un lieu stratégique pour partir en cross vers les sommets de l’île. Mais pour la bière après le vol, il faut faire quelques kilomètres. On ne peut pas tout avoir !

On vous avait dit que la vie, c’est réaliser ses rêves !

« C’est toujours une réelle aventure de réaliser un rêve. Dans les vrais rêves, on est devant le fait accompli mais, dans la vraie vie, il y a tout un travail de construction. Mon premier rêve d’enfant, c’était de voler, ben oui quoi, comme vous, et puis vu que j’avais réussi, je me suis dit que ça doit être possible de continuer dans cette voie : qu’est ce que tu veux vraiment mais vraiment vraiment ?
Il y a plein de gens qui ne le savent pas et moi aussi d’ailleurs mais le principal c’est de chercher. Du coup, avec une certaine méthode, j’en arrive au dernier en date, une petite baraque sur une crête, ça doit le faire. Après avoir défriché sous le soleil les cactus qui piquent (les salauds), paillé un peu la surface pour pas niquer la voile… c’est devenu décollable, y’a plus qu’a quoi!.
Mais c’est là que le doute s’installe, c’est un plan, foireux ou pas ? Déjà, le premier déco fût un rush d’adrénaline inexplicable, suivi d’un attéro sans souci sur la zone prévue qui donne une descente tout aussi forte de la tension nerveuse. Cela donne aussi une validation pour la suite.
La suite, c’est toujours de la méthode : observer les oiseaux, la manche à air, etc… jusqu’au jour J où finalement ça marche (c’est sur la caméra car personne ne me croira sinon).
A travers tous les malheurs qu’on voit tous les jours, il y a toujours eu des lueurs d’espoir, voila une de plus non? En plus c’est décollable partout içi, y’a qu’a se lancer.

Philippe Broers

ROCK THE OUTDOOR, la culture parapente

horizontal break

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*