• Home
  • /Non classé
  • /Tests de voiles dans le vent fort : la FLYFAT Tayo 18 m²
Tests de voiles dans le vent fort : la FLYFAT Tayo 18 m²

Tests de voiles dans le vent fort : la FLYFAT Tayo 18 m²

Share Button

Voler plus et mieux en bord de mer avec une voile adaptée à son niveau et à sa pratique

Même si ils ne représentent pas la majorité des pilotes en France, on ne peut pas nier l’existence des pilotes volant en bord de mer. Dispersés le long des côtes françaises, ils ont souvent du mal à choisir LA voile qui leur permettra de pratiquer en sécurité et le plus souvent possible. En effet, ceux-ci sont souvent confrontés à un problème majeur : la vitesse trop élevée du vent qui les oblige à déclarer forfait à cause d’une voile pas assez rapide ou pour pouvoir décoller sans se faire attacher.

Depuis un bon moment déjà, ROCK THE OUTDOOR souhaitait  réaliser des tests de voiles spécifiques pour voler dans le vent fort. Un gros dossier dans lequel il était important d’impliquer plusieurs pilotes et tous les fabricants (15). 9 pilotes expérimentés bretons et normands ont accepté de jouer le jeu mais les conditions n’ont pas permis de les impliquer tous dans les tests à cause d’une météo capricieuse qui a allongé la durée des tests.

L’idéal pour les pilotes côtiers serait de pouvoir disposer de 2 voiles : une voile standard pour voler en conditions douces et une autre, plus petite, pour élargir les créneaux de vol. Mais tout le monde ne peut pas s’offrir une 2è machine…

Les objectifs des tests ont donc porté sur les caractéristiques, le niveau d’exigence,  mais aussi sur les critères spécialisation/polyvalence afin de donner des pistes aux pilotes qui recherchent ou une voile unique à large spectre ou une 2è voile plus spécialisée (types de pratique : vent fort et très fort, vol de proximité).

La Flyfat Tayo a été conçue avant pour être une aile joueuse. De conception et de fabrication très “classique”, elle s’avère comme un véritable jouet très facile à manier. Une belle machine pour les pilotes qui veulent s’initier dans le vent fort et qui se lasse très vite de la verticalité sous la voile.

La voile FLYFAT Tayo 18 m² conçue à la base pour jouer. Verdict : une aile très agréable, idéale pour jouer et débuter dans le vent fort (20-40 km/h*)

* plus ou moins en fonction de la charge alaire

Cette voile a été testée par plusieurs pilotes et dans diverses conditions (bord de mer, dune 25-40 km/h)

Pierre Legal (PL) / PTV : 82 kg – Eric Langelé (EL) / PTV : 95 kg

A noter : les impressions des pilotes peuvent diverger du fait des différences de charge alaire.

CARACTERISTIQUES

Surface : 18 m² – allongement : 4.5 – nombre de cellules : 29  – poids : 3 kg – PTV  : 65/85 kg – vitesse max  :  44 km/h – équipée de TRIMS

En savoir plus

Pierre Le Gal – 300 h / an

voir son profil

Eric Langelé – 300 h / an

voir son profil

Description de la voile

PL : Voile légère (3kg). Fabrication générale de qualité. Le bord d’attaque n’est pas équipé de joncs, ce qui est assez rare aujourd’hui. Suspentage entièrement gainé, démêlage très facile. Elévateurs fins, de belle facture. Poignées ergonomiques à fixation classique par bouton pression.
Pas d’accélérateur, mais des trims atypiques. Les trims sont très particuliers, constitués de sangles qui se coincent dans des anneaux. Pour trimer, il suffit de tirer sur une petite poignée (jaune). Pour détrimer, une autre poignée (grise) est à actionner plutôt vers le haut (moins évident). Avec sa fabrication light, c’est sûrement un régal pour descendre d’un sommet après une rando.
EL : Aile typée montagne. Belle qualité de fabrication, élévateurs lights dyneema, équipés de trims light, système d’anneaux peu pratique en vol, construction très basique (pas de joncs), suspentage bien dimensionné, pas de prise de tête au pliage, tissu grammage light standard.

Maniement au sol

Elévation de la voile

PL : Très simple à gonfler. Elle monte bien et se temporise facilement. Le contrôle au sol est ensuite extrêmement aisé.
EL : Gonflage évident, élévation rapide mais facile à controler, reste au zénith sans quasiment aucun contrôle.

Comportement dans le vent fort

PL : Elle accepte sans broncher le vent fort. Elle ne m’a pas du tout arraché au gonflage. L’absence de joncs y est sans doute pour quelque chose. Une fois au dessus de la tête, elle reste en bonne forme et ne clignote pas du tout. Le profil est très solide. Pénétration correcte dans la masse d’air.
PL : Très bonne pénétration, on sent un profil rapide même trimée, shoot quasi inexistant dans du 40 km/h.

Commandes

PL : Les commandes sont assez fermes, avec une course courte (très agréable à mon goût).
EL : Amplitude et débattement : rien à redire. Les sensations idéales pour moi, un peu ferme en position full détrimée.

Décollage

Prise en charge

PL : Décollage très facile dans l’alimentation du déco. La prise en charge est étonnante pour une 18 m². J’ai pu également décoller de la plage et monter dans l’ascendance dynamique de la falaise. Dès les premières secondes de vol, on est en confiance avec cette Tayo.
EL : Prise en charge rapide, plutôt très bon au vu du PTV.

Cliquez sur une photo pour voir le diaporama

En vol

Commandes

PL : Les commandes sont fermes. La course est relativement courte. Cela la rend vivante et réactive, tout en restant plaisante et très facile à contrôler. Par contre, pour utiliser les trims en vol, il faut nécessairement lâcher les poignées de frein. Et si trimer est relativement simple, détrimer demande plus d’énergie.
EL : Course idéale pour ce type d’aile, en fait comme j’aime. Laisse une belle marge avant d’avoir une réaction radicale.

Roulis, tangage

PL : Aile rassurante, très amortie au tangage et le roulis se stabilise sans problème. Elle est bien ludique quand on la sollicite. Les wings s’envoient copieusement avec confort. Curieusement la position des trims n’influence pas beaucoup ce côté joueur. Le profil est béton, elle encaisse bien les turbulences.
EL : Elle réagit à la demande, parfait pour ce type d’aile, hyper stable.

Maniabilité

PL : Excellente maniabilité. La précision aux commandes est plutôt bonne. Elle réagit à la demande vite et bien. Le pilotage sellette est correct également.
EL : Précise, parfaite pour moi, transmet parfaitement et la masse d’air et les actions de pilotage, y compris à la sellette. Le taux de chute relativement important en virage, assez logique au vu du PTV et de la conception de la voile.

Basses vitesses

PL : Les basses vitesses sont un jeu avec cette Tayo. On se sent en sécurité. Le point de décrochage est difficile à atteindre.
EL : Facile à obtenir et reste maniable, pas de comportement radical. Attention au débattement assez court.

Plané

PL : Le plané est correct pour ce type d’aile mais ce n’est pas son point fort en comparaison de certaines voiles testées précédemment (comme l’Omikron, l’Awak ou l’Apus par exemple). Cependant cela peut être un avantage dans les conditions turbulentes.
EL : Avec mon PTV et la taille de l’aile, les performances semblent là. Surprenante dans les conditions un peu molles, elle ne tombe pas du ciel.

Atterrissage

Au sommet (pumping)

PL : Atterrissage au sommet sans problème. Le pumping fonctionne très bien. La fermeté des commandes le rend légèrement physique.
EL : Attention au débattement assez court !

Cliquez sur une photo pour voir le diaporama

A SAVOIR

Nous avons interrogé le fabricant à propos de l’homologation EN C

La TAYO est homologuée EN C à cause des freins très courts. Le fabricant nous dit qu’elle est passée en EN B en bas de fourchette et en EN C en haut de fourchette.
Ludovic de FLYFAT a beaucoup volé avec la taille S (5 kilos au dessus du max de la fourchette) : “C‘est vrai quelle décroche en deux secondes chargée à bloc, par contre, elle est très amortie à la reconstruction avec son abattée qui ne va pas à plus de 30″.

Conclusion

Recommandations d’usage

PL : C’est une aile ludique et légère. Sa prise en main est facile. Elle est adaptée au vent fort et au vol de proximité. Elle se distingue avec son bord d’attaque sans joncs et ses trims très particuliers. Ce n’est pas la plus rapide et elle n’a pas le meilleur plané, mais la prise en charge est excellente et c’est sûrement une des plus solides en turbulence que j’ai essayée.
EL : soaring / freestyle / montagne / rando. J’ai vraiment apprécié cette aile. Seul bémol, il manque un petit barreau mais c’est vraiment pour dire quelques chose. Et aussi les trims sont peu pratiques.

Pour quels pilotes ?

PL : Beaucoup de pilotes ayant un minimum d’expériences pourront rapidement se faire la main et prendre du plaisir avec cette Tayo qui est relativement accessible pour une petite surface (bien qu’elle soit homologuée EN C ! – voir note à droite).
EL : Trés accessible pour tous, un petit bijou pour le soaring !

Précautions

PL : Précautions minimales liées à l’utilisation d’une aile de petite taille.
EL : Attention au débattement assez court

Ce qu'il faut retenir sur la FLYFAT Tayo

Le BMX du parapente

La FLYFAT Tayo est une voile étonnamment solide même en turbulences. Son gonflage est facile et elle n’arrache pas dans le vent soutenu. Ses trims permettent d’adapter le profil à la vitesse du vent au décollage et en vol (mais peu pratiques à régler en vol). Du fait de sa conception, son plané et sa vitesse ne sont pas ses points forts mais sa maniabilité en fait un petit gun très plaisant pour envoyer ! Recommandée pour les pilotes qui aiment le vol ludique et qui font leurs premières armes dans le vent fort.

Ses points forts

Gonflage facile dans le vent soutenu / solide / maniable / joueuse /  équipée de trims

Regret

Trims pas faciles à régler en vol

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*