Super Manchons Parapente EVEREST, conçus pour l’expédition extrême !

125.00 

Volez à plus 8000 mètres sans avoir froid aux mains avec les manchons parapente Everest

Vous protéger du froid de la haute altitude, c’est la mission de ces super Manchons Everest 8848 Parapente, en pur duvet 700 Cuin. Ces manchons sont les plus chauds de la gamme Windsriders. Ils vous protégeront du froid (jusqu’à -30°C) pour seulement 270 g.

Après la première génération de manchons Windsriders K2, voici une nouvelle version, plus chaude encore, plus grande, avec une utilisation simplifiée au décollage et une garantie de chaleur même aux plus hautes altitudes !

Ce super manchon Everest 8848 s’adresse à qui ?

Aux pilotes qui volent souvent, même en hiver et qui veulent le Must du confort thermique, sans compromis, sans souci de piles, de charge, avec la simplicité d’usage en prime.

Utilisable également en paramoteur, car la poignée des gaz tiendra sans complexe à l’intérieur !

Taille unique – Frais de port offerts en France métropolitaine

En savoir plus ci-dessous

Description

Quelles différences avec les Manchons premier modèle K2 ?

– La longueur de la manche couvre encore plus l’avant bras.
– Le volume global du manchon qui a des cellules plus grosses et plus remplies encore de ce super duvet 700 Cuin.
– La fermeture éclair latérale, qui permet un décollage facile, avec les manchons sur les avant-bras, mains nues ou gantées finement. Une fois en l’air, il suffit de faire monter le manchon Everest sur la poignée de frein, et de l’autre main, remonter le zip (gràce à une sanglette de 15 cm qu’il faudra enrouler autour de la suspente de frein et revenir fixer sur le manchon, à l’aide du velcro bien placé. Le manchon est en place, et ne peut plus s’échapper de sa poignée. A l’intérieur, la main est libre, au contact de la poignée et de la ligne de frein, sans gêne.

– Notez la présence, le long de la fermeture éclair, d’un large bourrelet anti-froid, qui vient couvrir cette dernière, et obstruer également le tout petit trou sommital du passage de la suspente de frein. La main est bien isolée de l’extérieur, sans pont thermique.

Pour une isolation basse garantie, utilisez une doudoune en duvet du style Reverse ou Thermique light. Le gonflant naturel de la manche de ces doudounes permet un « emboîtement » optimal dans le manchon, sans besoin de lien de serrage.  Le volume du manchon maintient l’ouverture basse en forme, facilitant grandement les  sorties et rentrées de mains, si besoin de bricoler, régler un instrument, faire des photos.

– La fermeture du Zip haut est facilitée par une petite boucle dans sa partie interne inférieure, qui permet la mise en tension et donc la bonne remontée du glisseur.

– 2 petits passants, cousus sur le bas du manchon Everest, permet la fixation éventuelle d’un elastique, pour comme certains pilotes le font avec des poignées de pilotage « Acro ». L’élastique (non fourni) se fixera sur la sellette ou le maillon de liaison, assurant une mise en tension et une stabilité du manchon. Affaire de gout (Antoine Girard préfère ce montage-ci – mais sachez qu’il complique un peu le décollage.

Au final, le manchon Everest est nettement plus chaud, plus simple d’utilisation que le K2. Il est plus technique de réalisation, plus lourd et plus garni en duvet.

Cliquez sur une photo pour visualiser le diaporama

tu aimes cet article, alors partage-le !

Informations complémentaires

Poids 0.002 kg