• Home
  • /Articles posted by ' René HASLE '

Archives

23/01/2017

horizontal break

NOUVEAUTE

SOL Atmus 2, la première aile intermédiaire la plus écologique

Comme toutes les ailes SOL produites en 2017, une grande partie de la SOL Atmus 2 est faite de tissu non teint* pour produire moins d’impact sur l’environnement

La nouvelle aile SOL Atmus 2 est une aile intermédiaire de base destinée aux pilotes qui veulent passer à la catégorie EN B pour développer leurs compétences de vol et progresser pour des vols plus longs. Ou alors pour des pilotes occasionnels à la recherche d’un équilibre entre les caractéristiques de vol facile avec des performances accrues et une sécurité passive élevée .

Téléchargez les caractéristiques de la SOL Atmus 2

* Le tissu utilisé dans les profils, les onglets diagonaux et les profils diagonaux qui représentent 40% de la consommation globale, ne subissent plus le processus de teinture ce qui signifie une réduction de la consommation d’eau de même échelle

La SOL Atmus 2 est fabriquée à partir de nombreuses technologies novatrices qui améliorent son confort, ses performances et sa sécurité passive.

POINTS FORTS
Confort
Performance
Plané
Plus légère
Facilité d’ascension en thermique
Écologique

NOUVELLES FONCTIONNALITÉS
Profil type shark mouth
X-lattes
Découpe 3D
Mini-ribs
Système 3 élévateurs
50 mètres de suspentes en moins
Suspension et système de conduite hybrides
Elévarteurs pour grandes oreilles

horizontal break
 

19/01/2017

horizontal break

COMPETITION

Superfinale de la Coupe du Monde au Brésil du 18 au 28 janvier

Les grandes nouveautés matos, la nouvelle GIN Boomernag 11 qui équipe le team usine. Et l’OZONE Zeno choisie par plus de 20 pilotes (Luc Armant, Honorin Hamard, Maxime Pinot, Charles Cazaux, Seiko Fukuoka, Bénédicte Saury, Sandy Lambert, Jacques Fournier, Damine Lacaze…)

Pour suivre la compétition

Compte Facebook PWCA – site PWCA

Compte Facebook

Après les étapes de Castelo au Brésil (avril), de Gemona en Italie (juin), de Serra da Estrela au Portugal (juillet), de St André les Alpes en France (septembre) puis Saint Leu à la Réunion (octobre), se déroulera la Super Finale de la Coupe du Monde PWC 2016 à Governador Valadares au Brésil du 18 au 28 janvier 2017.

Plus de 120 pilotes sélectionnés représentant 20 nations. La France débarque en renfort avec 45 pilotes, ce qui donne beaucoup d’avantages à la France pour figurer dans le top ten…

22 janvier : manche 5

Aujourd’hui, il y avait moins de vent et plus d’ombre que les jours précédents. Au décollage, il y avait beaucoup de scepticisme quant à la possibilité de terminer la tâche de 94 km qui avait été fixée. Les pilotes ont alors volé à travers le vent sud-est pour tourner à la première balise, puis en sud-ouest pour tourner à la 2è balise dans des conditions ombragées souvent difficiles dues aux cirrus. 95 pilotes très heureux ont réussi à rejoindre le goal.

Revoir le Live track

Vidéo de Teo Bouvard

Top ten

1 Aaron DUROGATI ITA
2 Pierre REMY FRA
3 Francisco Javie REINA LAGOS ESP
3 Xevi BONET DALMAU ESP
3 Torsten SIEGEL DEU
3 Russell OGDEN GBR
7 Guy ANDERSON GBR
7 Primoz SUSA SVN
9 Idris BIRCH GBR
10 Jungman CHOI KOR

Classement général

1 Aaron DUROGATI ITA
2 Tim BOLLINGER CHE
3 Stefan WYSS CHE
4 Adrian HACHEN CHE
5 Charles CAZAUX FRA
6 Guy ANDERSON GBR
7 Jean Marc CARON FRA
8 Michael SIGEL CHE
9 Stephane DROUIN FRA
10 Torsten SIEGEL DEU

Jonathan Marin Nous avons eu droit aujourd’hui à un très beau parcours de 94km. La balise 1 est difficile à aller chercher à cause du ciel bien voilé. Nous avançons lentement. J’arrive à rester dans le groupe de tête une bonne partie de la manche entre B1 et B2. Le final glide est très vite là après cette B2 et encore une fois, je ne joue pas trop faisant un petit détour pour prendre une bonne Vz qui ne servira finalement à rien.
Je boucle 2min après le premier donc très content. Au delà du classement, je suis content de la manière en ayant su souvent me placer dans le haut du groupe de tête et y rester. Enfin!

21 janvier : manche 4

Aujourd’hui, une manche de 102 km. Les conditions sont meilleures avec plus de plafond, jusqu’à 2000m et des thermiques réguliers et plus forts que les jours précédents. Un joli start bien étagé, pour ceux qui ont réussi à surfer le nuage, il peut y avoir des écarts de presque 400/500m. Puis tout le monde se regroupe pour parcourir la première branche d’environ 40km. Une petite zone molle avant B1 puis le rythme s’accélère emmené par Max.
On va vers B2 légèrement face au vent, grosses déferlantes et grosses ascendances. Il ne fait pas bon à être seul derrière car ça va vite. B2 claqué le rythme s’accélère encore pour les 25 derniers kilomètres, la rentrée va être tendue.

Tous les groupes naviguent à mi altitude en cherchant les bonnes lignes pour rentrer au goal le plus tendu possible. Mais il faut encore faire quelques tours avant que Max ne décide de se jeter pour tenter la rentrée sur les points temps. On emboîte le pas et on claque tous le cylindre raz par terre. Il reste environ 5km pour boucler et tout le monde s’en sort grâce à un bon gros thermique juste après le cylindre. On arrive même plus à descendre au goal. Honorin Hamard sur le compte Facebook Equipe de France Parapente

Revoir le Live track

Top ten

1 Maxime PINOT FRA Ozone Zeno
2 Aaron DUROGATI ITA Gin Boomerang 11
2 Andreas MALECKI DEU Ozone Zeno
2 Luca DONINI ITA Ozone Zeno
5 Michael SIGEL CHE Gin Boomerang 11
6 Guy ANDERSON GBR Ozone Zeno
6 Adrian HACHEN CHE Gin Boomerang 11
6 Luc ARMANT FRA Ozone Zeno
6 Honorin HAMARD FRA Ozone Zeno
10 Xavier PUJOL BARRICARTE ESP Ozone EnZo 2

Classement général

1 Stefan WYSS CHE Ozone Zeno
2 Aaron DUROGATI ITA Gin Boomerang 11
3 Tim BOLLINGER CHE Gin Boomerang 11
4 Adrian HACHEN CHE Gin Boomerang 11
5 Luca DONINI ITA Ozone Zeno
6 Charles CAZAUX FRA Ozone Zeno
7 Xavier PUJOL BARRICARTE ESP Ozone EnZo 2
8 Julien WIRTZ FRA Ozone Zeno
9 Michael SIGEL CHE Gin Boomerang 11
10 Guy ANDERSON GBR Ozone Zeno

Maxime Pinot : Ce matin, j’ai fait le vide et je me suis promis de me faire confiance. Et j’ai gagné.
La manche fut une longue course de 101 kilomètres, aux conditions plus généreuses que les derniers jours. J’ai enfin pu faire valoir mes atouts, à l’attaque devant. Je dirais même que j’ai beaucoup risqué mais je me sentais bien, et en accord avec la masse d’air.
Après un début de course un peu laborieux, je place une attaque en milieu de manche qui me fait prendre les avants postes. Je ne relâche pas mes efforts. Quelquefois, je sens la pression du groupe sur mes talons pendant les prospections seul, mais j’essaye de me détendre.
Je prends enfin un contrôle décisif à 20 kilomètres du goal, légèrement devant et plus haut que le groupe avec quelques autres pilotes.
Le dernier thermique se passe sous haute tension. je pars le premier, rageur, car je veux cette manche à tout prix. Les 4 kilomètres pour arriver à la speed section sont interminables et peu porteurs. Je rentre dans le rayon, mais il me faut maintenant remonter pour aller au goal. Je me maintiens dans des zéro, essaye de souffler. Le zéro me lâche, je laisse flotter en direction de la bordure de la ville. Enfin, le thermique me happe. Je reste concentré pour ne rien gâcher. Le sol disparait sous mes pieds et je peux relâcher enfin toute la tension accumulée. Quel bonheur !
Ps: Je me suis fait couper les cheveux hier soir pour changer quelque chose et retrouver le mojo. Petite astuce entre pilotes.

Cliquez sur une photo pour voir le diaporama (Photos PWCA)

Tim Rochas : 101 kilomètres de rentrés dans le GPS, on a tous décollé le couteau entre les dents pour prendre la revanche de la veille ! Un beau triangle avec un start près du décollage, deux balises au Sud puis un retour sur Governador en mode « fast race » !

Dans la première branche, je me retrouve dans un petit groupe sur le trait alors que le gros groupe décide de gonfler un peu la trajectoire pour se placer sous une belle rue de nuage ! Malgré que l’on ait tracé droit, notre option été moins rapide, on a du se réveiller un peu pour enfin se replacer dans le groupe de tête juste avant de passer la B1 !
Ensuite, direction b2, gros plein, (plus de 1800m d’altitude ça fait du bien de se retrouver un peu haut) puis direction le goal !
Devant ça attaque, Max tire le groupe, je vois des oiseaux monter à droite, j’y vais, rien …. le temps de me replacer dessous le groupe, c’est trop tard ils sont déjà plus haut ! Bonne crise de nerf, mais bon c’est pas la fin, il faut encore remonter et aller au goal !
Après un point bas de l’espace, je fini quand même par refaire surface et un assez joli plein pour aller jusqu’au goal, 11 minutes après les premiers…

20 janvier : manche 3

Aujourd’hui, une manche de 86 km qui a fait des dégâts puisque seulement une vingtaine de opilotes ont rejoint le goal. Dans le top ten, 2 français, Alexandre Jofresa et Charles Cazaux. Au classement général, un seul français dans le top ten : Luc Armant.

Revoir le Live track

Cliquez sur une photo pour voir le diaporama (Photos PWCA)

Top ten

1 Joachim OBERHAUSER ITA Ozone Zeno
2 Stefan WYSS CHE Ozone Zeno
3 Hernan PITOCCO ARG Ozone EnZo 2
4 Yury MISHANIN RUS Ozone EnZo 2
5 Aaron DUROGATI ITA Gin Boomerang 11
6 Alexandre JOFRESA FRA Ozone Zeno
6 Charles CAZAUX FRA Ozone Zeno
8 Adrian HACHEN CHE Gin Boomerang 11
9 Julian ROBINSON GBR Gin Boomerang 10
10 Tilen CEGLAR SVN Ozone Zeno

Classement général

1 Stefan WYSS CHE Ozone Zeno
2 Aaron DUROGATI ITA Gin Boomerang 11
3 Adrian HACHEN CHE Gin Boomerang 11
4 Charles CAZAUX FRA Ozone Zeno
5 Julian ROBINSON GBR Gin Boomerang 10
6 Yury MISHANIN RUS Ozone EnZo 2
7 Tim BOLLINGER CHE Gin Boomerang 11
8 Guy ANDERSON GBR Ozone Zeno
8 Torsten SIEGEL DEU Gin Boomerang 11
10 Luc ARMANT FRA Ozone Zeno

Témoignages de pilotes

Honorin Hamard Les carottes sont cuites. 3eme plomb et très peu de pilotes au goal. J’ai déloopé ma voile, pas mal, plus vive et plus de sensations, ça monte toujours un poil moins bien qu’une Enzo mais accéléré, personne, à part les boom11 ne peut suivre.

Manu Nicolas : Rien n est encore fait , il reste encore beaucoup d aventure à parcourir mais ca fait quand meme plaisir de voir son nom dans le top 15 de la superfinale

Maxime Pinot Je m’étais mis au chaud dans le groupe. Et là, nous posons de concert à une cinquantaine dans 2 ou 3 kilometres de rayon, après seulement 27 kms de vol. Et pas cinquante mauvais, croyez moi… Tactiquement, les questions fusent ce soir. Il semble que la réponse soit une balance entre le groupe et le feeling personnel de la masse d’air, en assumant à 200% ses choix. Quoiqu’il en soit, cet endroit est un casse tête, et même si je n’aime pas invoquer cela, il y a une partie d’aléa.
Ce qui n’est pas aléatoire en revanche, c’est Stefan Wyss ! Il est de retour aux avants postes après sa victoire l’an dernier.

Tim Rochas : On a fait beaucoup de ronds sur les 86 kils de cette manche ! Après un start très différent de la veille, où cette fois-ci il fallait faire les 360 pour ne pas se faire aspirer par un gros nuage, le régime de vol à vite changé ! Conditions moins généreuses, des cycles courts et un plaf pas très haut, ne nous ont pas rendu la tâche facile !

19 janvier : manche 2

Aujourd’hui, une manche de 85 km a été programmée. Bravo à Tim Bollinger qui remporte les 2 premières manches de cette super finale. Dans le top ten, 3 français, Charles Cazaux, Pierre Rémy et Julien Wirtz.

Revoir le Live track

Top ten

1 Tim BOLLINGER CHE Gin Boomerang 11
2 Adrian HACHEN CHE Gin Boomerang 11
3 Stefan WYSS CHE Ozone Zeno
4 Michael SIGEL CHE Gin Boomerang 11
5 Luca DONINI ITA Ozone Zeno
6 Charles CAZAUX FRA Ozone Zeno
7 Biagio Alberto VITALE ITA Ozone EnZo 2
8 Pierre REMY FRA Ozone EnZo 2
9 Xavier PUJOL BARRICARTE ESP Ozone EnZo 2
10 Julien WIRTZ FRA Ozone EnZo 2

Classement général

1 Tim BOLLINGER CHE Gin Boomerang 11
2 Stefan WYSS CHE Ozone Zeno
3 Adrian HACHEN CHE Gin Boomerang 11
4 Luca DONINI ITA Ozone Zeno
5 Aaron DUROGATI ITA Gin Boomerang 11
6 Julien WIRTZ FRA Ozone EnZo 2
7 Xavier PUJOL BARRICARTE ESP Ozone EnZo 2
8 Stephane DROUIN FRA Ozone Zeno
9 Yoshiki KUREMOTO JPN Ozone EnZo 2
10 Jean Marc CARON FRA Ozone EnZo 2

Cliquez sur une photo pour voir le diaporama (Photos PWCA)

18 janvier : manche 1

Aujourd’hui, une manche de 79 km a été programmée dans une masse d’air pas facile à lire à priori. Maxime termine en 2è position avec la Zeno : 1 Tim Bollinger (Boom11) – 2 Maxime Pinot (Ozone Zeno) – 3 Aaron Duragati Boom 1)

Une journée excellente avec 87 pilotes arrivés et seulement 2 secondes entre les 2 premiers arrivés. Bravo à Laurie Genovese qui termine à la 14è place. Honorin Hamard a dirigé la course  jusqu’à la dernière balise mais a atterri à plus de 20 km du but : « Peut être l’attaque la plus raisonnée de ma carrière et 1000m sans thermique »

Revoir le Live track

Top ten

1 Tim BOLLINGER CHE Gin Boomerang 10
2 Maxime PINOT FRA Ozone Zeno
3 Aaron DUROGATI ITA Gin Boomerang 10
4 Luca DONINI ITA Ozone EnZo 2
5 Stefan WYSS CHE Ozone Zeno
6 Francisco Javie REINA LAGOS ESP Ozone EnZo 2
7 Yoshiki KUREMOTO JPN Ozone EnZo 2
8 Stephane DROUIN FRA Ozone EnZo 2
9 Xevi BONET DALMAU ESP Ozone Zeno
9 Simon PELLISSIER FRA Ozone EnZo 2
11 Manuel QUINTANILLA MEX Ozone EnZo 2
11 Julien WIRTZ FRA Ozone EnZo 2

Top ten côté femmes

1 Laurie GENOVESE FRA Ozone EnZo 2
2 Seiko FUKUOKA NAVILLE FRA Ozone EnZo 2
3 Nicole FEDELE ITA Ozone Zeno
4 Keiko HIRAKI JPN Ozone EnZo 2
5 Klaudia BULGAKOW POL Ozone EnZo 2
6 Petra SLIVOVA CZE Gin Boomerang 10
7 Benedicte SAURY FRA Ozone Zeno
8 Yael MARGELISCH CHE Ozone Zeno
9 Sandy LAMBERT FRA Ozone Zeno
10 Nao TAKADA JPN Ozone Mantra 6

Maxime Pinot en 2è position

« J’avais à coeur de réussir cette première manche de la Superfinale. Je me suis levé un peu stressé. Mais j’ai fait redescendre l’anxiété en vivant le moment présent.
Puis nous nous sommes lancés corps et âmes dans une manche de 80 kilomètres qui a su jouer avec nos nerfs.
Du start aux conditions anémiques et ventées, en passant par les thermiques baïonnette, sous les nuages trafalgar, il a fallu rivaliser d’ingéniosité pour finir full speed vers le goal.
Très en contrôle en début de manche, une toute petite erreur m’offre une fin de manche sous haute tension, à l’attaque devant et bas ».

Gaspard Petiot

« 80 km plein sud avec vent dans le dos. Pas facile à gérer ces conditions faiblardes et cycliques…Je ne sais pas trop comment je fais mais je me retrouve avec le groupe de tête pendant les 40 premiers kilomètres 😀! Mais Petit à petit je dois dire que je recule dans le groupe. Un tour raté par la, un autre ici, pas assez vite dans cette transition. Bref, plus bas que la grappe, je décide d’attendre un peu les suivants… Pas efficace je me retrouve seul et isolé si bien que je termine les 25 derniers kils en solo bien trop lent par rapport aux champions mais content tout de même. Je boucle et c’etait bien l’objectif du jour!« 

Photos : Philippe Broers

Journée d’entrainement

Une petite manche de 28 km a été programmée avant les inscriptions.

Vidéo de Thomas Gury

Quelques news de pilotes

Maxime Bellemin : « J’ai passé une belle journée… J’ai fini dans les 10 de la toute petite manche d’entrainement.Un voile et un brin de vent nous l’ont rendue assez tactique et je l’ai trouvée au final assez intéressante. Une bonne mise en jambes parfaite pour la confiance. Si je pouvais faire 10 journées et 10 manches comme aujourd’hui, ce serait parfait« . Lire plus sur son blog

Manu Nicolas : « premier vol avec les vautours URUBU du Brésil, ces droles d oiseaux à la tête de dindon sont vraiment trop moches mais sont tes meilleurs amis dans les moments difficiles »

Tim Rochas ; « Ce qui est génial, c’est de se balader dans « le vide », parfois, quelques reliefs éphémères viennent se joindre à nous« .

Gaspard Petiot : « J’ai troqué mon matos léger pour une formule 1. Elle vole vite, certes mais pèse une tonne! C’est une super opportunité pour moi ! Je vais sûrement prendre une méga rouste très vite mais je vais surtout apprendre plein de trucs avec les meilleurs pilotes du monde« .

Vidéos de Philippe Broers

Photos de Philippe Broers

La ville de Governador Valadares (-300 000 habitants) est située à 400 km environ au Nord de Rio de Janeiro, dans la vallée où coule la rivière, le Rio Doce.

Situé à 16 km de la ville, le décollage « Pico do Ibituruna« «  est à environ 860m au-dessus du paysage environnant. Le terrain est relativement plat avec de petites collines ondulées (+/- 200m) et un bon réseau routier. Le vent ne dépasse pas en général plus de 10-15 km/h. Des manches peuvent se faire dans presque n’importe quelle direction avec une distance totale moyenne de 75 km.

Sites de décollage et d’atterrisages

Situé à 16 km de la ville, le décollage « Pico do Ibituruna » (altitude 1123 m) est extrêmement large et herbeux permettant le décollage simultané de plus de 10 parapentistes. C’est un excellent départ pour le cross. Les orientations possibles : S / SE / NE / N. Il existe 3 sites d’atterrissages possibles : Carrapato, Geraldo Farias et Feira da Paz.

voir une vidéo d’un vol sur le site

M Michel GUILLEMOT Argentina
M Francisco Mantaras Argentina
M Hernan PITOCCO Argentina
M José Luis Sudbrack Guimaraes Brazil
M Samuel NASCIMENTO Brazil
M ERICO OLIVEIRA Brazil
M Richard PETHIGAL Brazil
M Martinho Ribeiro Morais Brazil
M Cristiano RICCI Brazil
M Pablo Rodarte Brazil
M Rafael SALADINI Brazil
M DEONIR SPANCERSKI Brazil
M Yassen SAVOV Bulgaria
M Stanislav MAYER Czech Republic
F Petra SLIVOVA Czech Republic
M Reiner BRAUN Germany
M Heinrich Bretz Germany
M Andreas MALECKI Germany
M Peter Nägele Germany
M Joerg Nuber Germany
M Torsten SIEGEL Germany
M Marc WENSAUER Germany
M Soheil barikani Iran
M Christian BIASI Italy
M Michele Boschi Italy
M Marco Busetta Italy
M Aaron DUROGATI Italy
M Franz ERLACHER Italy
M Joachim OBERHAUSER Italy
M Gianbasilio PROFITI Italy
M Biagio Alberto VITALE Italy
F Silvia BUZZI FERRARIS Italy
F Nicole FEDELE Italy
M Yoshiaki HIROKAWA Japan
M Yoshiki KUREMOTO Japan
M Kiyoshi NARIYAMA Japan
F Keiko HIRAKI Japan
F Nao TAKADA Japan
M Manuel QUINTANILLA Mexico
M Rolf Dale Norway
M Jan Richard HANSEN Norway
M Bjornar TRONDSEN Norway
F Klaudia BULGAKOW Poland
M Alexey Bystritskiy Russia
M Yury MISHANIN Russia
M Gleb Sukhotskiy Russia
M Tilen Ceglar Slovenia
M Primoz SUSA Slovenia
M Jurij VIDIC Slovenia
M Russell ACHTERBERG South Africa
M Eugene CLAASE South Africa
M Yongtae Ahn South Korea
M Jungman CHOI South Korea
M Moonseob LIM South Korea
M Xevi BONET DALMAU Spain
M Miguel DIAZ RUIZ Spain
M Xavier Pujol Barricarte Spain
M FELIX RODRIGUEZ FERNANDEZ Spain
M Tim Bollinger Switzerland
M Adrian HACHEN Switzerland
M Michael SIGEL Switzerland
M Jan STERREN Switzerland
M Patrick Von Kaenel Switzerland
M Stefan WYSS Switzerland
F Yael MARGELISCH Switzerland
M Durali KARACA Turkey
M Oguzkan SADEER Turkey
M Semih SAYIR Turkey
M Murat TUZER Turkey
M Yigit YILDIRIM Turkey
M Guy ANDERSON United Kingdom
M Idris Birch United Kingdom
M Russell OGDEN United Kingdom
M Brendan Reid United Kingdom
M Julian ROBINSON United Kingdom
M Cody Mittanck United States of America
horizontal break
 
Le potentiel de vol en parapente dans les Côtes d’Armor

Le potentiel de vol en parapente dans les Côtes d’Armor

Dans les Côtes d'Armor (Bretagne), on ne vole pas qu'en soaring Sylvain Bobo, président du club Plouézailes et Antoine Béziers ont sollicité ROCK THE OUTDOOR pour présenter leur région qui présente un grand potentiel de vol toute l’année. En effet, les pilotes des Côtes d’Armor (Bretagne Nord) tentent même de ... Read More
 
Le Best of 2016 de Anne Sophie Lafuite

Le Best of 2016 de Anne Sophie Lafuite

Anne Sophie Lafuite a commencé le parapente il y a 2 ans. Voici une vidéo qui retrace ses meilleurs moments de vols d'Anne Sophie Lafuite depuis ses débuts.