• Home
  • /Posts Tagged ' record distance '

Archives

06/11/2017

horizontal break

RECORD DISTANCE BIPLACE

Record de distance biplace avec objectif déclaré par Julien IRILLI (340 km)

Le 4 novembre 2017 à partir du décollage de Quixada au Brésil, Julien Irilli et Katia Lafaille ont établi un nouveau record du monde de distance à objectif déclaré avec un vol biplace de 340 kilomètres avec un biplace NIVIUK Bi-Ikuma. Quatre jours plus tôt, ils avaient parcouru 328 km.

Julien nous raconte son aventure: « Il est difficile de résumer en quelques mots comment s’est passé notre journée, étant donné que nous avons traversé tous les états émotionnels possibles et imaginables. Pour le dire simplement, Katia Lafaille et moi avons battu le record du monde de distance à un but déclaré en tandem (340 km) après un vol épique de 9 heures et 30 minutes, traversant des moments de turbulence en montagne…  »

Voir tous les détails de leur vol

Le précédent record avait été obtenu en novembre 2015 (335 km) depuis le même décollage par Honorin Hamard et sa passagère Karine Gras avec le biplace OZONE Swift Max. Ils avaient réussi à faire un record de distance en ligne droite de 403 km ainsi qu’un record du monde de distance avec 3 points de contournements : 386,9 km (voir article)

Découvrez le témoignage de Katia qui découvre les vols épiques en parapente

Hier, avec Julien Irilli, nous avons battu le record du monde de distance libre à but déclaré. Goal déclaré à 340km et on vole jusqu’à 360 km et 9h42 en l’air.
3300m était notre altitude maximum atteinte. La terre devient vraiment petite. On change d’environnement, de masse d’air, de perspective…
Un vol parfois très « chaud » dans les points bas …. aussi bien au niveau des températures qu’au niveau des conditions aérologiques…
Julien s’est battu tout au long du vol avec des courtes phases pour récupérer nerveusement. Idem pour moi sur le plan nerveux. Le silence entre nous, racontait nos émotions.
Des thermiques enroulés à l’horizontal poussés par le vent, en pleine dérive. J’ai pensé aux marins sur un vent des globes, la voile qui claque, qui danse avec les caprices de l’air au-dessus de nos têtes, des thermiques hachés qui nous cisaillent et nous éjectent…
Durant ces heures en l’air, Julien pilote, observe et analyse la masse d’air, relief, nuages. Je fais des vidéos, je prend des photos, j’aide Julien à repérer les oiseaux, qui nous ont parfois sauvé la mise, je donne à manger et à boire à Julien dans les phases calmes et j’apprend à lire le ciel et analyser les conditions grâce à ses commentaires et à mon besoin de comprendre ce qui se passe pour ne pas subir.

Pour moi, aventurière solitaire terrienne, je découvre le partage à travers cette cordée du ciel et des airs que nous formons avec Julien.
Étrange pour moi de me faire emmener dans une discipline pointue que je ne maîtrise pas, d’être dépendante d’une personne. Mon absolue confiance des compétences de Julien et notre complémentarité m’ont donné envie de vivre cette aventure sans « la garantie de… » qui m’est si précieuse.
Battre un record du monde, c’est repousser les limites en associant toutes les compétences techniques, mentales et physiques pour être présent à chaque seconde, à chaque décision…

(extrait de la page Facebook de Katia)

horizontal break
 

20/04/2016

horizontal break

RECORD

Vol record dans les Pyrénées de Xevi Bonnet (228 km)

Xevi Bonet qui figure parmi parmi les meilleurs pilotes espagnols est un grand connaisseur des Pyrénées. Il a réalisé le 18 Avril un vol de 228 km au départ de Huesca jusqu’à Puigcerda (Girona) près de la frontière avec la France (Cerdagne).

Son vol représente un nouveau record dans les Pyrénées dépassant celui d’Aaron Durogati réalisé lors de la course X-Pyr 2014 (191 km). Moltes felicitats Xevi per aquest vol èpic!

« Le dimanche, Aniol (pilote de X-pyr) m’a envoyé un message : Lundi a l’air super pour un vol de cross-country dans les Pyrénées aragonaises. Je devais travailler le mardi, nous nous sommes organisés pour être sûr d’être à la maison pour le retour. En raison de 4 heures de route pour rejoindre le décollage, nous sommes partis très tôt le lundi.
Nous avons décollé à 13h00, entre les cycles, dans un grand ciel avec une parfaite formation nuageuse parfaite mais notre décollage était assez faible (400 mètres d’altitude de dénivelé). Au début, l’air était turbulent, mais le vent d’ouest et l’air froid nous a aidé à aller plus vite. Le paysage était incroyable; c’était ma première fois de voler au-dessus de cette zone. Le plafond était bas (2400 m) mais il s’est amélioré avant d’arriver dans la partie la plus sauvage du vol : El Parque Nacional de Ordesa y Monte Perdido, en atteignant parfois 3200 m.

Après 6h23 et 228,75 kms, j’ai atterri à Puigcerdà, la dernière ville avant de rejoindre la France, juste pour que ce soit plus facile pour la récupération »

Xevi Bonnet

voir les détails du vol sur XCcontext

voir le résumé du vol (en anglais)

horizontal break