• Home
  • /NEWS MARQUES
  • /Grosse surprise : Théo de Blic va poursuivre sa carrière chez NOVA !

22/01/2020

horizontal break

NEWS FABRICANT

Grosse surprise : Théo de Blic va poursuivre sa carrière chez NOVA !

Fin 2019, Théo de Blic a annoncé qu’il se séparait de son ancien partenaire Gradient (fin du contrat de sponsoring). Un très beau parcours avec le fabricant tchèque qui a accompagné pendant plusieurs années ce triple champion du monde de parapente Acro (2015 – synchro, 2017 et 2019). En effet, c’est en leur compagnie que Théo a encore poussé les limites du possible en acro, toujours à la quête de nouvelles figures et d’enchaînements improbables sous sa mini voile « acro turbo » GRADIENT Agility 14 m².

Aujourd’hui, il rejoint NOVA pour poursuivre sa carrière professionnelle. Voici les principales raisons des choix de Théo et du constructeur.

Depuis cette annonce, la communauté du parapente spéculait sur sa destination. Théo dévoile désormais qu’il fera équipe avec le fabricant NOVA : « Tout a commencé à la Coupe Icare 2019. Mon contrat avec Gradient se terminait le 31 décembre 2019 et j’ai commencé à en parler à différents fabricants de parapente. NOVA était l’un des partenaires potentiels qui m’intéressaient particulièrement…  Je voulais une entreprise qui soit réellement intéressée pour m’avoir et qui a aussi besoin de mes compétences et de ce que je fais. Vous savez, je veux être utile à mon partenaire…

Les exigences de Théo

L’équipe R&D, le designer et l’usine doivent travailler avec moi – des premières idées du prototype jusqu’au produit final. Je veux aussi une entreprise qui a les compétences et qui soit pleinement motivée et concentrée sur le respect de ces critères.

Enfin, j’ai également besoin d’une entreprise qui est un partenaire sérieux et professionnel, avec une longue histoire d’entreprise et une bonne réputation. J’ai une photo de moi à l’âge de deux ou trois ans, debout devant une bannière NOVA. Je connais donc l’histoire de l’entreprise. Ils sont depuis longtemps un acteur majeur du parapente. Ils sont dignes de confiance. … Ils étaient également très intéressés pour m’avoir parmi eux et à bénéficier de ce que j’ai à leur offrir. Je sentais qu’ils étaient simplement heureux de m’accueillir. »

Sa mission chez NOVA

Etre une vitrine de NOVA, de promouvoir la marque, de créer du contenu, d’échanger avec les pilotes, d’avoir des relations avec les écoles et les revendeurs et faire ce qu’il fait déjà tous les jours : « voler et faire partie de la communauté du parapente ». 

Il continuera naturellement de participer aux compétitions acro : « c’est ma principale activité et mon image. Il est donc important que je continue de concourir et j’espère gagner ! La bonne chose est que NOVA et moi avons conclu un accord à long terme. C’est sûr, cela nous donnera le temps de créer de grandes choses ! »

Propos de Philipp Medicus, responsable R&D de NOVA

Pas de voile acro chez NOVA, alors pourquoi Théo ?

Si on consulte la gamme NOVA, on constate qu’aucune voile acro n’existe jusqu’à présent. Désormais armé du savoir-faire de Théo et de son expérience dans l’univers de la conception chez GRADIENT, quelles sont les ambitions de NOVA ?

« Nous n’avons pas choisi Théo car il est le meilleur pilote acro. Il s’agit d’une coopération à long terme qui dépasse de loin l’acro.Théo pilotera uniquement des parapentes NOVA, également en compétition acro comp et agira comme ambassadeur de la marque« .

Tout d’abord, nous concevrons l’aile parfaite pour Théo. À ma grande surprise, nos ailes «normales» bénéficient du travail sur le proto de Théo. Plus je travaille sur l’aile acro, plus je suis excité. Il y a plus de similitudes avec une aile standard que je pensais au départ.

La future voile de Théo : une 12 m² !

À première vue, la voile proto acro de Théo est une voile de 12 m² avec un profil spécial et 4 lignes. Donc, elle n’a pas grand chose en commun avec nos autres ailes. Au deuxième coup d’œil, il s’avère que certaines des exigences sont très similaires : par exemple, la voile doit être très résistante aux fermetures. Elle doit sortir de manière fiable du décrochage parachutal à des angles d’attaque importants.

En tant que concepteur d’ailes, j’aborde ces exigences et ces problèmes sous un angle complètement différent, car le concept de base est complètement différent. Cette nouvelle approche ouvre de nouvelles perspectives qui seront également bénéfiques pour nos voiles « normales ». De plus, la perspective et les idées de Théo sont très intéressantes car il a beaucoup d’expériences dans le développement de voiles acro. »

Source : NOVA

horizontal break
tu aimes cet article, alors partage-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*