Comparatif Mentor 4 Light XS et Mentor 4 Small normale

Comparatif Mentor 4 Light XS et Mentor 4 Small normale

source photo : NOVA

La NOVA Mentor 4 light est exactement la même voile que la 4 normale, mais c’est bien le tissu qui va faire une différence. A cheval sur 2 tailles, j’ai volé en 2015 une Mentor 4 small (80/100 kg) puis j’ai migré vers la XS light (70/90kg) sur laquelle je suis en haut de fourchette.

Jeff Masson
Responsable de l’école Chamrousse Parapente
PTV : 90 kg
Sellette KORTEL Kolibri + sac Kolibri

Le gonflage

Très simple. Mais si vous décollez par vent irrégulier à fort, vous devrez temporiser comme n’importe quel parapente.

En l’air

Ce qui attire immédiatement votre attention, c’est le suspentage court. Si vous venez des Mentor 2 et 3, vous connaissez déjà cette sensation. C’est facile, reposant et suivant comme vous réglez vos freins, vous pouvez avoir toute la gamme de
pilotage sur 30 cm.
Le virage de la small à 93 kg ptv est modulable mais si vous inclinez ça devient physique. Le virage de la XS light à 88 kg est redoutable de précision, attention cependant à ne pas trop incliner, au risque de perdre du taux de chute.
– Accéléré 50% : c’est très stable, facile et prévenant.
– Peu de mouvements parasites, on sent bien la poutre de Bamako qui transperce l’air.
– Les valeurs mesurées usine sont réelles : à 88 kg, sous la XS, je suis à 39 km/h bras haut et 38 km/h sous la small à 93 kg.  Accéléré 2/3,  y’a pas photo, la XS transperce une voile C mais avec un plus fort taux de chute qui pénalise à la crête suivante.
– Face au vent, il vaut mieux être un peu toilé, la XS dégrade vite à 88 ptv, la S plane bien mieux.

Fourchettes de poids et modes de pratique

Si vous faîtes du thermique, il vaut mieux voler 8 à 10 kg de moins que la limite haute de fourchette. La S monte moins bien de 95 à 98 kg qu’à 92-93 kg ptv, pour vitesse à peu près égale.

La XS est super entre 80 et 82 kg ptv.
Si vous faîtes du vol de plaine, c’est la S.
Si vous faîtes du bord de mer ou du soaring, la XS sera une bombe.
Lorsque vous êtes un peu trop léger, les bouts d’aile de la S ferment de temps en temps en thermique, problème résolu avec 1 à 2 kg de lest.

Le système speedbraker

Ca vient de sortir, alors j’ai essayé. Très simple d’utilisation, efficace mais plus physique que les élévateurs arrières. Avantage, il y a un kit oreilles, alors que sur la Mentor normale, il n’y a pas de kit oreille.

horizontal break

Le « Speedbrake Riser de NOVA » est le premier élévateur à trois branches qui permet de rester en position accélérée ou de ralentir sans faire un pli sur le profil.

Plus de traction directe sur les C, pénalisante pour la performance

NOVA avoue ne pas être « fan » des poignées sur les C parce qu’elles créent un sillon sur la voûte de l’aile qui pénalise franchement les performances. Pour y remédier, le fabricant a développé, en collaboration avec Robert Schaller, le « Speedbrake Riser » : les élévateurs B et C sont connectés par une sangle souple qui, lorsque les C sont raccourcis, impacte aussi la longueur des B. Le résultat est un freinage parfaitement lisse sans aucun pli. Ce système de contrôle promet de nouvelles possibilités pour les pilotes de performance et de cross-country.

horizontal break

Pour lire la suite, vous devez être membre.



Inscrivez-vous dès maintenant !
Cliquez ici si vous avez perdu votre mot de passe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Pour l'achat de 3 articles ou plus, ROCK THE OUTDOOR vous remboursera les frais de port ! Ignorer