• Home
  • /NEWS – INTERNATIONAL

NEWS – INTERNATIONAL

19/10/2017

horizontal break

RECORD MONDIAL DISTANCE

534 km, bientôt un nouveau record mondial de distance en ligne droite ?

Depuis une quinzaine de jours, des pilotes brésiliens et suisses sont au Brésil pour tenter de battre le record mondial de distance détenu par un trio de pilotes brésiliens (564 km).

Ce duel se déroule à partir de Caico (départ en treuil) situé au Nord du Brésil. Chrigel Maurer (OMEGA XC Competition et GIN BOOMERANG 10) qui fait partie des candidats, a déjà réalisé plusieurs vols dont un le 14 octobre de 515 km.

Hier, 18 octobre, le pilote suissse Michael Sigel a réussi un vol de 533,77 km avec sa GIN Boomerang 11 en 10h34. Quant au pilote brésilien Wagner Campos (OZONE Zeno), il a parcouru une distance de 524 km ce même jour et le pilote suisse Jan Sterren 514 km (OZONE Enzo 3).

Duel à suivre sur le site xcontest.org

horizontal break
 

16/10/2017

horizontal break

EVENEMENT INTERNATIONAL

Meeting international de parapente à Séraidi en Algérie : un succès

L’activité parapente bouge de plus en plus en Algérie !

Le Meeting International de Parapente qui s’est déroulé entre le 1er et le 07 Octobre 2017 à Seraidi en Algérie était une rencontre amicale entre pilotes algériens et étrangers amoureux du vol libre. Cet événement initié par les pilotes algériens Nadir Chorfa vivant en Algérie et Akim Bentroudi vivant en France n’a pas obtenu de financement d’Algérie mais de côtisants algériens et étrangers. La fédération algérienne invitée a été étonnée et il est probable qu’ils les soutiennent la prochaine fois. Bravo pour le succès de cette première édition qui va renforcer aussi les échanges franco-algériens !

Les objectifs de cet évènement étaient :
– de réunir le maximum de pilotes algériens pour bénéficier de l’expérience des pilotes étrangers dans le domaine du vol libre (présence de plusieurs moniteurs formateurs, accompagnateur club et Brevet d’Etat en vol libre),
– le développement de la discipline,
– le développement du tourisme sportif à Seraidi (vu le potentiel du site),
– le développement de l’écotourisme et des loisirs en plein air,
– la création de liens entre les clubs
– de développer et faire découvrir l’activité biplace au public (ouverture pour le développement économique ainsi que pour la création d’emplois dans le cadre des loisirs).

L’événement a connu une grande affluence de pilotes qui sont venus de tout le territoire algérien (l’ensemble des clubs algériens ont été representés avec un total de 45 pilotes).

Sur le plan international, 6 clubs français et 1 suisse ont été représentés avec 12 pilotes dont 1 Brevet d’Etat, des accompagnateurs de club, ainsi que 2 membres de la Fédération Française de Vol Libre.

Les vols se sont déroulés dès la premiere journée en partant du décollage au niveau du “8ème” et de “Zeriba” avec plusieurs rotations. Il y a eu plus de 335 vols sur l’ensemble de l’événement dont 45 vols biplace. Durant ces 7 jours, de nombreuses personnes invitées ont pû participoer à d’autres activités organisées par le club : randonnée, sorties en mer en kayak, visites touristiques et culturelles de la ville de Annaba…

Liste des pilotes nationaux et internationaux présents

Nom & Prénom

Club

01

BENTROUDI Said

Club des Tichodromes Valence, France

02

CASSAMANI Alain, Gilbert

Poupet vol libre (Jura), France

03

BASTILLE Martial, Jean-Marie

Poupet vol libre (Jura), France

04

CHAVANET Philippe-Xavier, Paul, Bernard

Les Escargots Volants Dijon, France

05

ROUSSEAU Gilbert, André, Jacques

Poupet vol libre (Jura), France

06

REMOND Daniel, Jean, Armel

Poupet vol libre (Jura), France

07

AMIENS Yves, Marie, Henri

Les ailes Du lac Marseille, France

08

FAY Laurent, Denis, François, Marie

Les Gaz’ailes Paris, France

09

Djamel Boukeroui, Denis

Les Gaz’ailes Paris, France

10

CHAMPION, Francis, Claude

Club des Tichodromes Valence, France

11

GONIN, Christophe, Jean, René

Dudek France

12

BRAUN, Charlène, Marine

Dudek France

13

Boughanem Abdelkrim

les milans du crêt d’eau, Suisse

14

CHERIEF Yacine

CSA Bejaia

15

FOUGHALI Adel

CSA Bejaya

16

TOUAT Amazigh

CSA Bejaya

17

AGHELOUM Fahem

Les ailes du cap Aokas Bejaia

18

TOUNES Amine

Les ailes du cap Aokas Bejaia

19

ALLAL Walid

Les ailes du cap Aokas Bejaia

20

AMRANI Anis

Les ailes du cap Aokas Bejaia

21

DJAARA Amar

Hameda Aures Batna

22

NAOUCHI Abdeli

Hameda Aures Batna

23

ABOUDI Abdesslem

Hameda Aures Batna

24

LABED Mohamed

Taref

25

Mohamed Ali hadji

Alto sportif Skikda

26

NEBBAR Amar

Ailes du Zibans Biskra

27

ZENIR Ali

SKIKDA

28

KHARKHAR Fethi

SKIKDA

29

BELHANI Abderrafik

Khenchla

30

AISSAT Souad

DFS Souk Eltnine Bejaia

31

AISSAT Hayet

DFS Souk Eltnine Bejaia

32

RAGHDI Nora

Les ailes du cap Aokas Bejaia

33

LAHNECHE Billel

Seraidi Adventures Annaba

34

KEZIZ OMAR

Seraidi Adventures Annaba

35

CHORFA Nadir

Seraidi Adventures Annaba

36

BENAMOR Kader

Seraidi Adventures Annaba

37

SERIDI mira amel

Seraidi Adventures Annaba

38

MESSAADI Sofiene

Seraidi Adventures Annaba

39

ACHARI Hassen

Seraidi Adventures Annaba

40

FERKOUS Brahim

Seraidi Adventures Annaba

41

BEDJAOUI Mokhtar

Seraidi Adventures Annaba

42

METOUCHE Messad

Hameda Aures Batna

43

AICHI Fares

KHENCHLA

44

BOUDEBOUZ Yacine

KHENCHLA

45

HAMOUCHE Djaafar

BOUIRA

46

LAAMOURI Hamidi

BOUIRA

47

BRAHIMI Walid

BOUIRA

Ci-dessous, interview de Nadir Chorfa, co-organisateur originaire de Séraidi

Cliquez sur une photo pour voir le diaporama

Cliquez sur une photo pour voir le diaporama

INTERVIEW

Nadir, comment vous est venue cette idée d’organiser un meeting international ?

L’idée de ce meeting est venue lorsque j’ai rencontré le pilote Akim Bentroudi l’an dernier à l’attero de la Coupe Icare (retraité algérien vivant à Valence, club des Tichodromes). Tous les deux, nous avons le même objectif, celui de développer le parapente en Algérie. Nous avons maintenu le contact et de retour au bled, j’ai tout fait pour mettre ça en place.

Comment vous êtes-vous organisé tous les 2 pour lancer ce projet ?

Akim s’est occupé de la partie côté français et moi du côté Algérien. Il s’est occupé d’inviter les pilotes français. Un article a été publié sur Parapente Mag. De mon côté, j’ai travaillé sur l’aménagement des sites et la logistique : 3 sites ont été aménagés, (Nord, Ouest et Est, un site que tous les invités ont trouvé magnifique. Le site ouest  a été entièrement aménagé par le club Séraidi Adventures Club. C’est le premier site moquette en Algérie! .

Quelles sont les aides que vous avez obtenues ?

Aucune participation de l’Etat, ni de la Fédé, seulement avec les cotisations des membres, sponsors et sympathisants.

Peux-tu nous en dire plus sur les pilotes qui ont participé ?

On a accueilli environ 40 pilotes venus des 4 coins du pays. L’hébergement, la restauration et les navettes étaient assurés par le club durant les 7 jours. En plus des vols, d’autres activités alternatives ont été organisés par le club : randonnée, sorties en mer en kayak, visites touristiques et culturelles de la ville de Annaba…

Quelles seront les répercussions de cet événement ?

Grâce à cette initiative, le club compte promouvoir le parapente dans la région, créer des liens et des échanges inter-clubs français et algériens et vulgariser la pratique du parapente dans la région. En parallèle, une école d’initiation au parapente est ouverte et a commencé à accueillir les nouveaux éleves. Le club compte organiser par la suite des séjours parapente pour tous ceux qui sont intéressés. Ils peuvent contacter le club.

Nadir Chorfa est président du club Séraidi Adventures Club : Site internet : seraidiadventure.com – Facebook : Séraidi Adventures Club

horizontal break

ROCK THE OUTDOOR encourage les pilotes algériens à sa manière !

Nous avons déjà publié de nombreux articles sur le parapente en Algérie dont certains à propos de Nadir Chorfa

Mon rêve est de voir le ciel algérien couvert de parapentes, des sites aménagés pour le vol libre avec des écoles et des structures mises en place, des moniteurs formés et une porte grande ouverte au vol libre !

Nadir est comme tous les parapentistes algériens, loin d’être individualiste. Leur priorité porte avant tout sur la mise en place de structures pour favoriser l’enseignement et la pratique du vol libre.

Découvrez son portrait et ses projets parapente

Nadir est docteur en médecine dentaire de profession

horizontal break
 

08/09/2017

horizontal break

COMPETITION

Championnat parapente en Algérie à Bouzeguene du 18 au 21 septembre

A Bouzeguene en Algérie, se dérouleront du 18 au 21 septembre, la 3è édition du Championnat National de Parapente et des portes ouvertes sur les sports aériens.

Ces événements ont été initiés par la Fédération Algérienne des Sports Aériens (FASA) en collaboration avec le club « Sports Aériens et de Montagnes » de Bouzeguene.

La compétition s’adressera aux pilotes débutants et confirmés des différents clubs nationaux et se fera à partir du site de Aswel situé dans le village de Aït Ziki (Bouzeguene – Tizi Ouzou). Deux manches sont prévues : la première, figures en vol et atterrissage de précision et la seconde portera sur une distance de 25/30 kilometres. Quant à l’exposition, elle se déroulera au Centre Culturel de BOUZEGUENE.

horizontal break
 

24/08/2017

horizontal break

CONTROLE POLICE

Contrôle police par les airs : moins cher en paramoteur que par drône

Les forces de l’ordre en France s’équipent progressivement de drones pour les contrôles routiers. En Espagne, la ville de Marbella fait marche arrière sur cette solution et vient de mettre en place une unité de policiers paramotoristes pour améliorer contrôles et sécurité via les airs. Une décision du conseil municipal qui a opté pour cette formule beaucoup moins cher que les opérations avec drones.

La nouvelle unité de paramoteur “est un nouvel outil qui peut être utilisé à un moment déterminé par la police locale“. Son utilisation, qui sera ponctuelle, sera décidée par le maire et le chef de la sécurité en fonction des besoins (contrôles, opérations de sauvetage…).

Le chef de la Sécurité publique a expliqué que cette unité volera à une altitude comprise entre 150 et 300 mètres et après la demande auprès des autorités requises.

Le Conseil Municipal a choisi cette formule plutôt que l’utilisation des drones qui est beaucoup plus chère et moins efficace. En effet, l’investissement pour lancer cette unité de policier en paramoteur a été de 6.500 € (reste à la charge de la commune, les frais d’entretien et de consommation). Le conseil municipal a précisé que l’équipe avec drones a représenté un coût entre 40 000 et 60 000 € sur une durée de 5 mois (investissement, stations de recharge, opérateur sur le terrain…).

voir l’article de presse sur le site 24horas.es

Photo : S.O.A.R. Unit

Photo : S.O.A.R. Unit

D’autres projets d’unités similaires existent aussi aux Etats Unis depuis de nombreuses années. En 2011, il avait été demandé à Parajet de produire des paramoteurs personnalisés pour la police de Palm Bay en Floride dans le cadre de leur programme d’opérations de recherche aérienne.

En savoir plus sur le choix du matériel par cette unité

horizontal break
 

19/08/2017

horizontal break

COMPETITION

AcroMax 2017 : belle victoire pour Ondrej PROJAZKA et un sacre pour Théo De Blic

Vidéo du dernier run

Podium APWT (Tim Alongi, Théo de Blic, Victor Carrerra “El Bicho”)

Du 11 au 15 Aout dernier se sont déroulés près de Gemona (Italie) au dessus du magnifique « Lago dei Tre Comuni », la dernière manche de l’Aerobatics Paragliding World Tour (APWT) qui mettait fin au classement mondial 2017 de parapente acrobatique. Tout le monde à retenu son souffle jusqu’au dernier moment puisque ce n’est seulement qu’a l’issue du quatrième et dernier run que l’on a pu enfin connaître le nom du vainqueur de la manche et celui du n°1 mondial au classement permanent CIVL tant la compétition était serrée entre les quatre premiers.

Podium Acromax

C’est donc le tchèque Ondrej Projazka qui termine premier, talonné de très près par les français Théo de Blic et Eliot Nochez pour le podium. Félicitations aux autres pilotes français : Tim Alongi (6ème), Gaëtan Doligez (8ème), Florent Graffouillère (13ème), Claire Mercuriot et Gabriel Bechier. Nous adressons également des félicitations spéciales à Axel Fornasier qui termine 17ème au classement final de sa première compétition internationale.

Podium APWT

Cette compétition a également permis à Théo De Blic de réaliser son rêve de pilote en devenant à 23 ans le vainqueur de l’APWT 2017 et par la même le n°1 mondial au classement CIVL. Le niveau des pilotes n’ayant jamais été aussi élevé, le mérite n’en est que plus important.

Enfin un grand bravo au pilote chilien Victor «El Bicho » Carrera qui termine quatrième de cette manche et second au classement APWT 2017 à seulement 21 ans.

Maël JIMENEZ – reporter ROCK THE OUTDOOR

Tous les pilotes qui ont participé à la compétition

horizontal break
 

14/08/2017

horizontal break

COMPETITION

Podiums de l’étape PWC à Disentis en Suisse

Pas de chance pour les 113 pilotes qui ont participé à cette étape de la Coupe du Monde car seulement deux manches ont été possibles à cause du mauvais temps (race to goal 106 et 44 km).

Les 3 meilleurs pilotes de la compétition sont 3 pilotes suisses Alfredo Studer, Dominik Breitinger et Christoph Trutmann qui ont volé en terrain connu.

Dans le top ten du classement général, on trouve 5 pilotes français : Charles Cazaux (5è), Hugo Laronze (6è), Julien Wirtz (8è), Jean Marc Caron (9è) et Seiko Fukuoka en 10è position.

Dans le top Lady de la compétition : Seiko Fukuoka Naville – Emanuelle Zufferey – Yael Margelisch.

Au fil des ans et des compétitions, Seiko qui termine à la 10è place (avec une Enzo 3) s’approche peu à peu des podiums en classement général malgré les désavantages des ailes des petits poids bien moins performantes que celles des pilotes plus lourds.

Les nouvelles ailes OZONE Enzo 3 (25 ex) ont dominé la course comparées aux GIN Boomerang 11 (21 ex) : dans les 10 premiers du classement : 6 Enzo 3 contre 1 Boom 11 – dans les 50 premiers du classements : 19 Enzo 3 contre 12 Boom 11.

Voir tous les résultats

Manche 1 avec Téo Bouvard

Manche 2 avec Téo Bouvard

horizontal break
 

12/08/2017

horizontal break

COMPETITION

Etapes de la Coupe du Monde parapente 2018

La PWCA vient de mettre en ligne le calendrier des cinq premières étapes 2018. Il manque encore la destination pour la SuperFinale. De nouvelles destinations peu habituelles comme l’Australie (1998) et la Bulgarie (2008).

Quant aux prochaines étapes de la PWC 2017, une se déroule actuellement à Disentis en Suisse et les prochaines se dérouleront au Brésil à Pico de Gavaio (début septembre), en Equateur à Guayaqui (fin octobre) et la Superfinale à Roldanillo en Colombie (début janvier)

En savoir plus sur le site PWCA

horizontal break
 

01/08/2017

horizontal break

COMPETITION

Acro GAME 2017, Théo De Blic sacré vainqueur pour la deuxième année consécutive.

Vendredi et Samedi 28 et 29 juillet, s’est déroulée sous le soleil de plomb d’Organya la compétition de voltige la plus difficile au monde. Un événement qui rompt avec les codes de la voltige dans sa forme classique, les règles habituelles de la FAI, la chorégraphie, le posé 3-6 sur radeau, les pilotes qui passent un par un, etc. et qui prend la forme de « Battles* » entre pilotes.

*si vous voulez en savoir plus sur ce format de compétition, jetez un œil à ce billet)

La voltige comme nous n’en avons jamais vue

Le Vendredi, les « qualifiers » (qualifications) ont fait place nette en éliminant 7 pilotes sur les 15 en lice (voir liste en bas de page). Pal Takats – père fondateur des figures « New-School » (Joker, Cowboy, CorkScrew,X-Chopper, et la plupart des connexions de base) – et seul juge de la compétition a dû se montrer très tatillon tant le niveau des pilotes était élevé.

Au bout de plus de deux heures et huit duels, c’est finalement Théo De Blic qui s’impose face à Horacio Llorens

Les huit pilotes restants se sont affrontés le lendemain dans une démonstration technique d’une complexité jusqu’alors jamais vue en compétition. Ce fut l’occasion de voir des combinaisons de figures exécutées avec une rigueur et une originalité telles, qu’elles ont donné énormément de fil à retordre au juge. Au bout de plus de deux heures et huit duels, c’est finalement Théo De Blic qui s’impose face à Horacio Llorens lors de la manche finale en plaçant à son opposant un McTwist to Héli inversé et twisté (qui consiste en une vrille très (très) dynamique du côté opposé à la prise de vitesse qui enchaîne dans le même mouvement sur un hélicoptère, le tout en étant au préalable twisté (voir vidéo).

Photo : Laurent Merle

Photo : Laurent Merle

Horacio Llorens, Théo de Blic, François Ragolski

A ce niveau technique, au-delà du feeling, il n’y a que l’entrainement intensif qui permet de faire la différence

Théo a montré, une fois de plus, qu’à ce niveau-là et au-delà du « feeling », il n’y a que les heures d’entraînement qui permettent de faire la différence. Enfin, une bonne surprise puisque François Ragolski (champion du monde en titre qui revient à peine d’une blessure), termine troisième de cette compétition après avoir battu le chilien Bicho Carrera lors de la petite finale, dans un style assez original qui lui reste bien propre.
La qualité de l’organisation ainsi que l’ambiance conviviale qui se sont dégagées de l’événement durant ces deux jours laissent présager l’avenir des compétitions de voltige avec une certaine excitation contemplative. Et je dois reconnaître qu’en tant que pilote, j’espère un jour pouvoir participer à ce type de format qui, je l’espère, se répandra de plus en plus pour le plaisir des pilotes et du public.
J’ai également eu l’occasion de partager avec vous, grâce au « live » facebook, l’ambiance qui y régnait en testant un format « vidéo en direct » que vous pouvez dès à présent retrouver sur la page Facebook du magazine Rock The Outdoor.
Félicitation aux pilotes, à l’organisation et à ceux qui ont suivi les directs. Rendez-vous à la prochaine édition !

Maël Jimenez / reporter ROCK THE OUTDOOR

Briefing

Liste des pilotes

Théo De Blic
Horacio Llorens
François Ragolski
Victor « El Bicho » Carrera
Ondrej Projaska
Thomas Schlögl
Tim Alongi
Rafael Goberna

éliminés le premier jour

Raul Rodriguez
Kevin Phillip
Jeremy Peclard
Gaëtan Doligez
Brooke Whatnall
Egor Posokhin
David Malaguita

horizontal break
 

15/07/2017

horizontal break

COMPETITION

Pierre Rémy et Seiko Fukuoka, les nouveaux champions du monde parapente

Le 15è championnat du monde de parapente FAI s’est tenu du 3 juillet au 15 juillet 2017 au fameux site italien de Monte Avena. Cet endroit a déjà accueilli de nombreuses compétitions dont Alpen Cup 2014, Italia open 2015 et Pre-Worlds 2016.

Le pilote pyrénéen Pierre Rémy (designer chez NERVURES) est champion du Monde de parapente! Honorin Hamard est à la 3è place, et Luc Armant à la 6è. Quant à Seiko Fukuoka-Naville, elle garde son titre pour la 2è fois consécutive !

Guy Anderson (GBR), Pierre Rémy (FRA), Jurij Vidic (SLO) et Honorin Hamard (FRA)

Kari Ellis (AUS), Seiko Fukuoka Naville (FRA), Silvia Buzzi Ferraris (ITA)

Podium masculin

1- Pierre Rémy (FRA)

2- Guy Anderson (GBR)

3- Jurij Vidic (SLO) et Honorin Hamard (FRA)

Podium féminin

1- Seiko Fukuoka Naville (FRA)

2- Ari Ellis (AUS)

3- Silvia Buzzi Ferraris (ITA)

Podium nations

1- France

2- Slovénie

3- Suisse

Pierre Rémy

Pierre Rémy a fait une excellente compétition finissant de nombreuses fois dans dans le groupe de tête (une fois 1er, 2 fois 3è, une fois 4è et 2 fois dans le top 15). Quant à Seiko, elle a aussi fait une excellente compétition arrivant même une fois dans le top ten, terminant 22è dans le classement général ! Tous les deux avec une OZONE Enzo 3 comme les 10 premiers du classement général. Gin Boomerang en 16è position. Les pilotes avec des Zeno n’ont pas réussi à se démarquer.

150 pilotes sélectionnés représentant 48 nationalités dont 6 français (Laurie GENOVESE, Seiko FUKUOKA NAVILLE, Pierre REMY, Honorin HAMARD, Luc Armant, Julien WIRTZ

Page FacebookLe site de la compétitionSuivre le championnat sur Airtribune

Une manche de 59 km était programmée. Le pilote australien Gareth Cartervolant avec une aile EN B (OZONE Swift 2) finit en 5è position ! A noter aussi, une femme en 5è position, Seiko Fukuoka. Bravo pour ces 2 pilotes !

1 Hernán Pitocco ARG Ozone Enzo 3
2 Josh Cohn USA Ozone Enzo 3
3 Jouni Makkonen FIN Ozone Enzo 3
4 David Ohlidal CZE Gin Boomerang 11
5 Gareth Carter AUS Ozone Swift 2
5 Seiko Fukuoka Naville Ozone Enzo 3
5 Youngjong Park KOR Ozone Enzo 3
5 Joachim Oberhauser ITA Ozone Enzo 3
5 Honorin Hamard FRA Ozone Enzo 3
10 Julian Robinson GBR Gin Boomerang 11
10 Rafael Saladini BRA Ozone Enzo 3
10 Yongtae Ahn KOR Gin Boomerang 11

 

voir tous les résultats la manche 10

Une manche de 55 km était programmée aujourd’hui mais celle-ci a été stoppée.

1 Andreas Malecki GER Ozone Enzo 3
2 Torsten Siegel GER Gin Boomerang 11
3 Marc Wensauer GER Gin Boomerang 11
4 Dusan Oroz SLO Ozone Enzo 3
5 Guy Anderson GBR Ozone Enzo 3
6 Ulrich Prinz GER Ozone Enzo 3
7 Michel Guillemot ARG Ozone Enzo 3
7 Peter Vyparina SVK Ozone Enzo 3
9 Alexander Schalber AUT Ozone Enzo 3
10 Josh Cohn USA Ozone Enzo 3

voir tous les résultats la manche 9

News du jour – 12/07

Une manche de 85 km était programmée aujourd’hui au départ du site de Feltre. L’humidité était bien présente, les plafs étaient plutôt bas mais les thermiques étaient plutôt généreux.

Résultats du jour

1 Stephan Morgenthaler SUI Ozone Enzo 3
2 Jurij Vidic SLO Ozone Enzo 3
3 Pierre Remy FRA Ozone Enzo 3
4 Primoz Susa SLO Ozone Enzo 3
5 Honorin Hamard FRA Ozone Enzo 3
6 Simon Arnold AUT Ozone Enzo 3
7 Torsten Siegel GER Gin Boomerang 11
8 Von Kanel Patrick SUI Gin Boomerang 11
9 Stanislav Klikar CZE Ozone Enzo 2
10 Alexander Schalber AUT Ozone Enzo 3

voir tous les résultats la manche 8

News du jour – 11/07

Un petite manche de 53 km était programmé aujourd’hui dans la plaine de Bassano. Elle s’est avérée assez technique avec des thermiques faibles. C’est le pilote bulgare Yassen Savov qui remporte la manche.

Résultats du jour

1 Yassen Savov BUL Ozone Enzo 3
2 Dusan Oroz SLO Ozone Enzo 3
3 Jurij Vidic SLO Ozone Enzo 3
4 Stefan Wyss SUI Ozone Enzo 3
5 Thomas Juel Christensen DEN Ozone Enzo 3
6 Alexander Schalber AUT Ozone Enzo 3
6 Luc Armant FRA Ozone Enzo 3
8 Julien Wirtz FRA Ozone Enzo 2
9 Peter Slade AUS Gin Boomerang 11
10 Gleb Sukhotskiy RUS Ozone Enzo 3

voir tous les résultats la manche 7

Yassen Savov, gagnant de la manche 7

Manche 6

Un parcours de 85 km était prévu aujourd’hui. Un front orageux formé au Nord-est a obligé le directeur de la sécurité et de la compétition à stopper la manche. La manche n’est pas valable parce que les pilotes n’ont pas volé au moins 1 heure et 5 minutes, comme l’exige le règlement.

Jour de repos

Manche 5

Un parcours de 70 km  a été programmé ce jour.

Plafonds plus hauts qu’à l’accoutumée (on a même flirté avec notre altitude limite de 2896 m)
Pour les premiers décollés, la sortie du déco toujours un peu difficile, est passée comme une lettre à la poste.
Puis Luc a fait une petite remarque sur les derniers décollés qui semblait peiner à sortir, une blague ?… Finalement, start lancé, première balise tournée pas de thermiques, première épaule sur le relief, pas de thermiques puis……… glissade dans les profondeurs de la vallée et survie………… Dans le tamis, une poignée de survivants finissent par s’extraire dont Julien et Seiko, Luc, Laurie et Hono sombrent et Pierre barbote entre 2 eaux.
Seiko et Julien avec Yassen et Donini partent en chasse le long du relief d’un groupe parvenu à toucher le relief plus haut et à s’extraire plus vite. Pierre en mode sous-marin, prend le chemin le plus court mais le plus fastidieux par la plaine.
Au final, le classement par équipe avec force et acharnement n’aura pas trop souffert de cette journée difficile et, par le jeu des “discards“, les classements individuels des premiers posés reste préservé.

Julien Wirtz – source : page Facebook Equipe de France

Photos : Martin Scheel

Top ten du jour

Dans le top ten du jour, une fille : Seiko Fukuoka (photo ci-dessous) !

1 Adrian Hachen SUI Gin Boomerang 11
2 Luca Donini ITA Ozone Enzo 3
3 Von Kanel Patrick SUI Gin Boomerang 11
4 Michel Guillemot ARG Ozone Enzo 3
5 José Rebelo POR Ozone Enzo 3
6 Julien Wirtz FRA Ozone Enzo 2
7 Antonio Jose Tabanez Fonseca POR Ozone Enzo 3
8 Gleb Sukhotskiy RUS Ozone Enzo 3
8 Kari Ellis AUS Ozone Zeno
8 Seiko Fukuoka Naville Ozone Enzo 3
8 Jurij Vidic SLO Ozone Enzo 3

 

voir tous les résultats de la manche

Manche 4

Un parcours de 81 km mais la manche a été stoppée à cause des orages.

“…un congestus a mis tout le début du vol à l’ombre et a posé 75% des pilotes de la compétition avant de se dissiper. La France sauve les meubles et on réussit avec Luc et Pierrot à remonter. On est une petite quinzaine de pilotes aux avants postes vers le km 40 quand la manche est stoppée à cause de quelques gouttes de pluie sans danger qui tombent après la dissipation d’un congestus. A ce jeu là, c’est les Slovènes qui gagnent. Primoz Suza a senti le coup et est parti bas faire la balise. Nous, on reste haut et, au moment du stop, on commençait seulement la finesse pour lui passer au-dessus. Malheureusement, finesse 4, on ne le reprend pas avec le scoring… Dommage mais toujours bien placés en individuel et en équipe !”.

Honorin Hamard – source : page Facebook Equipe de France

Photo : Martin Scheel

Le top ten du jour

1 Primoz Susa SLO Ozone Enzo 3
2 Adrian Hachen SUI Gin Boomerang 11
3 Honorin Hamard FRA Ozone Enzo 3
4 Jurij Vidic SLO Ozone Enzo 3
4 Tilen Ceglar SLO Ozone Enzo 2
4 Dusan Oroz SLO Ozone Enzo 2
7 Pierre Remy FRA Ozone Enzo 3
7 Stefan Wyss SUI Ozone Enzo 3
9 Hernán Pitocco ARG Ozone Enzo 3
9 Luc Armant FRA Ozone

 

voir tous les résultats de la manche

Manche 3

Un parcours de 118 km a été programmé mais la manche a été stoppée au milieu à cause de la formation soudaine d’une cellule orageuse.

Aujourd’hui, au programme, exploration de la partie ouest de notre terrain de jeu en direction de Trento. Ça devait être une zone épargnée par les possibles sur-développements, finalement c’est par ce côté-là que les gros nuages des hauts massifs ont débordés nous amenant la pluie qui aura raison de la course. Le timing du stop de manche a décidé des heureux et malheureux du jour, plutôt favorable pour Julien et Luc qui lui, avait anticipé une fin prématurée, un peu moins pour les autres qui étaient cependant tout proche…

Julien Wirtz – source : page Facebook Equipe de France

Photo : Martin Scheel

Le top ten du jour

1 Stefan Wyss SUI Ozone Enzo 3
2 Idris Birch GBR Gin Boomerang 11
3 Xevi Bonet Dalmau ESP Ozone Enzo 3
4 Jurij Vidic SLO Ozone Enzo 3
4 Félix Rodriguez ESP Ozone Enzo 3
4 Rafael Saladini BRA Ozone Enzo 3
7 Luc Armant FRA Ozone Enzo 3
8 Dusan Oroz SLO Ozone Enzo 2
8 Julien Wirtz FRA Ozone Enzo 2
8 Tilen Ceglar SLO Ozone Enzo 2

 

voir le classement du jour

Manche 2

Aujourd’hui, un parcours de  93 km a été programmé. Plus de 4 heures de vol ont mis à rude épreuve les 150 pilotes avec 80 qui sont arrivés au goal. Les trois premiers arrivés sont Honorin Hamard, Duran Oroz (SLO) et Simon Arnold (aut) et côté femmes, Seiko Fukuoka Naville (FRA). Seiko précise que cette manche était vraiment longue, que le parcours était difficile surtout dans la plaine. Honorin Hamrd précise que les deux balises dans la vallée étaient difficiles à aller chercher parce qu’ils étaient contré par le vent d’Ouest, Ceux qui sont allés direct dans la plaine ont posé.

Honorin Hamard, gagnant de la 2è manche (photo : FAI CIVL)

Les résultats du jour

1 Honorin Hamard FRA Ozone Enzo 3
2 Dusan Oroz SLO Ozone Enzo 2
3 Pierre Remy FRA Ozone Enzo 3
4 Luc Armant FRA Ozone Enzo 3
5 Julien Wirtz FRA Ozone Enzo 2
6 Xevi Bonet Dalmau ESP Ozone Enzo 3
6 Simon Arnold AUT Ozone Enzo 3
8 Marc Wensauer GER Gin Boomerang 11
9 Jurij Vidic SLO Ozone Enzo 3
10 Guy Anderson GBR

 

voir tous les résultats – voir le classement général

Manche 1

Aujourd’hui, un parcours de  78 km a été programmé. Des conditions météorologiques qui ont permis de réaliser une manche au-delà des attentes. Cette première manche a commencé sur le site de Bassano pour éviter les surdéveloppements possibles sur Feltre.
La première balise à l’Est du décollage nous éloigne plutôt vite du relief, des écarts vont se faire dès cette balise, des pilotes retournent vite au relief, certains enroulent en plaine avant de rejoindre les pentes et d’autres hésitent…
Une fois de retour au relief, nous le suivons jusqu’à la deuxième balise qui est à une quinzaine de kilomètres à l’Ouest de la déco, nous naviguons plus au nuage qu’au relief (même si on n’est jamais loin de la pente). La dernière balise se situe de nouveau en plaine à l’est de la déco, nous ralentissons et hésitons à tirer droit dans la plaine, un groupe bien conséquent se reforme et nous entamons la plaine à la recherche des derniers thermiques qui nous emmènerons au goal.
La rentrée se fait avec 150m de marge sur le goal en moyenne, comme souvent le paquet est plutôt dense et dans ce paquet les frenchies sont plutôt bien placés“. Equipe de France
” C’était une course extraordinaire, une journée mythique pour le vol libre – a déclaré Maurizio Bottegal, directeur de la course. Les pilotes ont couvert 80 km avec des moyennes de vitesse autour de 33-34 km/h… les 50 premiers ont atterri presque en même tempsà quelques secondes d’intervalles, un spectacle aussi pour nous qui nous attendions à terre.”

Voir le détail de la manche

Résultats du jour

1 Pierre Remy FRA Ozone Enzo 3
2 Tilen Ceglar SLO Ozone Enzo 2
2 Primoz Susa SLO Ozone Enzo 3
4 Jurij Vidic SLO Ozone Enzo 3
5 Adrian Hachen SUI Gin Boomerang 11
6 Ulrich Prinz GER Ozone Enzo 3
6 Lars Anders Jonsson SWE Ozone Enzo 3
8 Jouni Makkonen FIN Ozone Enzo 3
8 Xevi Bonet Dalmau ESP Ozone Enzo 3
8 Honorin Hamard FRA Ozone Enzo 3
8 Joachim Oberhauser ITA Ozone Enzo 3

 

Voir tous les résultats

Pierre Rémy, gagnant de la 1ère manche

Cérémonie d’ouverture

horizontal break

Le site de Monte Avena

Le site de Monte Avena est situé au sud-ouest de la chaîne de montagnes des Dolomites dans les Alpes italiennes. La région est très réputée pour ses magnifiques paysages et ses parcs de réserve naturelle. Habituellement, les courses prennent direction vers la ville de Belluno où les pics les plus élevés atteignent souvent une altitude de plus de 2000 m.

 

15/07/2017

horizontal break

COMPETITION

Red Bull X-Alps 2017 : la course se termine après 12 jours de lutte

La Red Bull X-Alps 2017 a été remportée par l’athlète suisse Chrigel Maurer

La Red Bull X-Alps 2017 est la 8è édition de la course d’aventure la plus difficile du monde Les athlètes doivent marcher et voler sur un parcours de 1138 km à travers les Alpes de Salzbourg à Monaco le plus rapidement possible

Le top ten

1. Christian Maurer (SUI1) – 10 jours 23 h
2. Benoit Outters (FRA4) – 11 jours 1 h
3. Paul Guschlbauer (AUT1) – 5 km du but
4. Ferdinand van Schelven (NLD) – 49 km du but
5. Simon Oberrauner (AUT4) – 51km du but

6. Pascal Purin (AUT3) – 86 km du but
7. Pal Takats (HUN) – 89 km du but
8. Sebastian Huber (GER1) – 95 km du but
9. Nick Neynens (NZL) – 130 km du but
10. Stanislav Mayer (CZE) – 172 km du but

Voir le classement

News 14-07

La Red Bull X-Alps est terminée et c’est la cinquième victoire consécutive de Maurer.

Le gagnant de la course, Chrigel Maurer, a déclaré: «Ce fut l’une des courses les plus difficiles de ma carrière. Je n’ai jamais été confronté à un mauvais temps dans les éditions Red-Bull X-Alps précédentes. Mais être ici pour la cinquième fois et gagner la course, c’est une grande joie. C’était une course difficile. “

Arrivé sur la plage de Roquebrune, Benoit Outters a dit: “Je suis très heureux, c’est tout simplement énorme. C’était très, très difficile. Mais je suis très content d’être ici à Monaco”.

L’horloge de la course s’est arrêtée. Pendant ces 12 jours, les pilotes ont parcouru des distances incroyables à travers les Alpes de Salzbourg à Monaco devant lutter contre la pluie, les vents forts, les orages ou la chaleur étouffante dans les plaines italiennes.

Jeudi soir, à 19h00, la course a pris fin pour les athlètes Chrigel Maurer (SUI1) et Benoit Outters (FRA4), finissant en volant vers la plage à Roquebrune (voir vidéos ci-dessous).

Seulement 19 athlètes sont restés dans la lutte.

Paul Guschlbauer (AUT1) était à environ 5 km du but. Il avait parcouru 101 km la veille pour se mettre en position en haut sur le Col di Tenda, mais quand il est arrivé tard le soir, il a découvert qu’il n’y avait pas de thermiques et qu’il était incapable de faire un vol. Avec les restrictions de vol en place, le vol vers le TP 7 était encore plus difficile si bien qu’il a décidé de ne pas aller jusqu’au but.

Pascal Purin (AUT3) et Pal Takats (HUN) ont été enfermés dans une bataille pour la 6ème place sur les routes de l’Italie. Pour Takats, qui a parcouru 160 km d’hier, a marqué un retour extraordinaire après avoir purgé sa pénalité de 48 heures à cause d’une infraction à l’espace aérien.

À l’arrière, un dernier duel a eu lieu entre l’américain Gavin McClurg (USA1) et le Canadien Richard Brezina (CAN), séparés par seulement 3 km.

Les athlètes ont parcouru des distances incroyables à pied, Toma Coconea (ROU) ayant parcouru une distance de 914 km. Benoit Outters a parcouru 772 km tandis que la plupart des athlètes ont dépassé 500 km environ.

L’organisateur et cofondateur de la course , Ulrich Grill, a déclaré: “Cette édition incroyable de la Red Bull X-Alps a été la plus difficile. L’itinéraire était plus long et le temps était plus difficile, obligeant les athlètes à faire de grandes distances à pied. Mais ils ont relevé le défi et accompli des efforts surhumains. Ce sont tous des champions !”

Voir l’historique de la course depuis le départ

suivi de la course – photos – vidéos – liens

News 13-07

Chrigel est arrivé à 11h et Benoit 1h40 après lui. Il s’en est fallu de peu pour que Chrigel se fasse devancer ! Bravo les champions !

12h40

Chrigel a franchi la ligne d’arrivée à pied un peu avant 11h ce matin. Benoît  qui a décollé à 10h30 de la Cime de la Nauque ce matin et est arrivé en volant à Peille à 12h45.

Chrigel a mis 11 jours et 23 h pour parcourir le tracé de 1138 km contre 9 jours en 2015 (1038 km) et 7 jours en 2013. Son tracé enregistre plus de 2250 km en marchant ou en volant. Quant à Benoit il a pris une route plus efficace que Chrigel (2018 km par rapport au 2 253 km de Chrigel).

Quant au dernier, Tom de Dorlodot, il se trouve à plus de 500 km du but.

L’arrivée de Chrigel à pied

L’arrivée de Benoit en vol

Le vol final de Chrigel

Le vol final de Benoit

horizontal break
 

13/07/2017

horizontal break

COMPETITION

Suivez la Red Bull X-Alps avec ROCK THE OUTDOOR

La Red Bull X-Alps 2017 a été remportée pour la 5è fois par Chrigel Maurer

La Red Bull X-Alps 2017 est la 8è édition de la course d’aventure la plus difficile du monde Les athlètes doivent marcher et voler sur un parcours de 1138 km à travers les Alpes de Salzbourg à Monaco le plus rapidement possible

News 13-07

Chrigel est arrivé à 11h et Benoit 1h40 après lui. Il s’en est fallu de peu pour que Chrigel se fasse devancer ! Bravo les champions !

12h40

Chrigel a franchi la ligne d’arrivée à pied un peu avant 11h ce matin. Benoît  qui a décollé à 10h30 du Cime de la Nauque ce matin et est arrivé en volant à Peille à 12h45.

Comme c’est la tradition, la course de Maurer et de Benoît n’est pas terminée jusqu’à ce qu’ils fassent leur vol de cérémonie jusqu’à Roquebrune, qui aura lieu après 19 heures en raison de la réglementation de la ville qui restreint les vols pour régler les heures de la journée.

Chrigel a mis 11 jours et 23 h pour parcourir le tracé de 1138 km contre 9 jours en 2015 (1038 km) et 7 jours en 2013.  Son tracé enregistre plus de 2250 km en marchant ou en volant. Quant à Benoit il a pris une route plus efficace que Chrigel (2018 km par rapport au 2 253 km de Chrigel).

Quant au dernier, Tom de Dorlodot, il se trouve à plus de 500 km du but.

6h00

Après avoir passé la nuit à 12 km de Peille (dernier point de contournement), il est de nouveau en mouvement. Souffrant d’une blessure au genou, il doit surmonter encore cette dernière étape douloureuse.

Benoit Outters en 2ème position a parcouru 111 km hier et est à 40km du but. Il se dirige vers le même décollage que celui de Chrigel utilisé pour son dernier vol hier.

Paul Guschlbauer, à 102km, a couvert hier une grande distance (193 km) avec un avantage de 45 km par rapport à Stanislav Mayer (CZE) en 4ème position.

News 12/07

19h00

Chrigel Maurer se trouve désormais à moins de 15 km de la ligne d’arrivée. Il a décollé vers 16h et a atterri à 19h15 sur la côte non loin de la frontière franco-italienne. Il va poursuivre à pied pour rejoindre la TP 7 avant d’arriver sur Monaco.

Son rival le plus proche Benoit Outters se trouve désormais à 60 km environ derrière lui. Il a réussi à faire 2 vols (90 mn et 3h). Quant à Paul Guschlbauer en 3è position, il lui reste encore 140 km environ à parcourir. Il est talonné par Stanislav Mayer et Simon Oberrauner qui se trouve 20 km et 40 km. Tout est encore possible.

14 athlètes ont pris leur Night Pass dans le but de passer la nuit pour se placer pour la ligne d’arrivée vers Monaco.

12h00

C’est à pied que les 2 athlètes de tête avancent. Le leader est à une cinquantaine de km de Monaco et Benoit Outters en 2è position le suit avec un écart de 60 km environ.

Paul Guschlbauer (AUT1), en 3è position, a décollé ce matin vers 9h ce matin et est encore en vol en ce moment réduisant son écart (actuellement à 55 km de Benoit). Nelson est passé à la 10è place en utilisant son Night Pass.

Chrigel a atterri à 19h près de la côte. Il a passé la nuit avec une famille qui lui a offert l’hospitalité et un bol de pâtes. Même les inconnus reconnaissent la grandeur de l’exploit.

Benoit a toujours la pêche !

News 11/07 – 8h00

Cette édition s’avère être la course la plus difficile de ces dernières années avec un parcours qui fait des zigzags plusieurs fois sur la chaîne principale des Alpes. De plus, les conditions ne sont pas très généreuses obligeant les athlètes à parcourir beaucoup de kilomètres à pied.

Pour Chrigel, la ligne d’arrivée est désormais très proche (moins de 140 km du but).
69 km derrière lui, Benoit qui avait utilisé son Night Pass la nuit précédente. S. Oberrauner, actuellement en 4è position (2km derrière Paul Guschlbauer ), affirme clairement ses ambitions pour une troisième place et va utiliser son Night Pass pour dépasser Paul.

Manu Nubel (GER) en 6è position a souffert d’épuisement à cause de la chaleur et de la déshydratation mais il va mieux depuis un passage dans un hôtel pour se soigner (infusions de thé). Jose Arevalo Guede (ESP), 60 km derrière Tom de Dorlodot (BEL), utilise aussi son Night Pass cette nuit pour le rattraper et éviter l’élimination. Mais après un repos forcé de 48 heures, Tom se sent bien et sera peut être difficile à dépasser.

Décollage de Benoît Outters au matin du 10 juillet près du Cole del Turlo

News 10/07 – 9h00

Christian a maintenant en vue Monaco, son rival le plus proche, ayant quitté la course dramatiquement à cause de blessures au poignet et au genou lors de son atterissage près Lac de Côme. Derrière lui, Benoit Outters (FRA4) qui a utilisé son Night Pass cette nuit réduisant l’écart d’une soixantaine de kilomètres. À l’arrière, Duncan Kotze (RSA) a été éliminé.

Dans de bonnes conditions, les premiers pourrait arriver à Monaco dans 4 jours environ (selon Chrigel) car les athlètes doivent faire face maintenant à un front pluvieux qui rend le vol presque impossible pour tout le monde.

TEAM FRA3 Nelson De Freyman JOUR 9

Aujourd’hui, Nelson a pris son temps, reposer en altitude pour éviter de passer sous l’inversion: On l’a passé cette vallée de Sandrio ! Bon boulot…

Alex Scelsi

News 09/07 – 9h00

Triste nouvelle, la fin brutale d’un rêve pour Gaspard, fracture au poignet et ligament du genou endommagé… “Ouh que c’est dur, cette course, c’était un rêve éveillé.”

Gaspard a eu un mauvais atterrissage près du lac de Côme, en Italie : “J’ai cassé mon poignet et j’ai des dégâts de ligament à mon genou”. Il nous a fait rêver depuis son combat avec le leader Chrigel ! Nous sommes tous très tristes. Benoit Outters se trouve désormais en 2è position suivi par le pilote autrichien Paul Guschlbauer.

Pal Takats (HUN) doit maintenant payer sa pénalité de 48 heures pour violation de l’espace aérien. tout comme Evgenii Griaznov (RUS). Stanislav Mayer (CZE) et Manuel Nübel (GER2) ont atteint le TP 5 le matin suivi une heure plus tard par Sebastian Huber (GER1).

La fin d’un rêve pour Gaspard Petiot

Premiers soins de Gaspard Petiot – sa page Facebook

News du jour – 8h30

Hier, Gaspard Petiot a réalisé ce que personne n’a d’autre n’avait jamais réussi à faire jusqu’à présent dans l’histoire de la Red Bull X-Apls : rattraper Chrigel Maurer.

Mais depuis, Chrigel a repris de l’avance… La nuit dernière, ils sont remontés au cœur des montagnes offrant de meilleures conditions de vol pour une ligne plus directe sur les plaines en direction du TP 6.

Aujourd’hui, les athlètes devront faire face à un nouveau défi, celui du temps car ce ne sera pas clairement une bonne journée de vol comme hier. Les conditions sont divisées : dans les Alpes du Nord, où se trouve le peloton, il y a de bonnes conditions de vol alors que côté sud, là  ou se trouvent Chrigel et Gaspard Petiot, les conditions de vol seront moins bonnes.

Derrière eux, Benoït Outters (FRA4) qui a dépassé Paul Guschlbauer (AUT1) pour passer à la troisième place et deux autres groupes qui progressent ensemble pour voler plus vite.

Trois athlètes, Tom de Dorlodot (BEL), Pal Takats (HUN) et Evgenii Griaznov (RUS) ont été condamnés à 48 heures de pénalités pour violation de l’espace aérien.

TEAM FRA3 Nelson De Freyman JOUR 7 Objectif TP5

Hier une belle journée avec un glide à 6h15 du matin de la face sud du Sugsptiz pour allez se replacer sur un site en ouest à Otz.
Le ciel est chargé, des cums, des congestus qui se vide, ça se soude… des cunimbs gonflent…
Bref il va falloir être rusé et ce qui amènera Nelson à se reposer plusieurs fois en altitude pour patienter et éviter de tanker dans ces vallées généreuses mais profondes!
Un beau vol d’un peu plus de 100km pour se poser à Bolzano.
Aujourd’hui l’objectif est d’arriver à Tp5 Monte Baldo en vol, et plus…

News du jour – 07/07

Ce matin, Gaspard Petiot était à seulement 10 km derrière Christian Maurer ayant utilisé son Night Pass. Claudio Heidel Schemberger (ARG), dernier athlète vient d’être éliminé. Duncan Kotze (RSA) a pu utilisé son Night Pass la nuit dernière pour assurer sa place devant Claudio.

Revoir les autre jours de la course en bas de la page

Nelson de Freyman (FRA2) est arrivé hier au TP 4. Du top 3, il est passé en 13ème «J’étais du mauvais côté de la montagne», a-t-il dit.

13h30 : Gaspard s’est retrouvé en tête de la course mais cela n’a pas duré. Il a posé alors que l’extra-terrestre est toujours en vol !

12h00 : Benoit Outters est à la 3è position suivi par Paul Guschlbauer (AUT1). Le peloton de milieu se situe actuellement à 110 kml environ de la TP  5. En vol,  Pal Takats (HUN), Nick Neynens (NZL), Ferdinand van Shelven (NLD), Sebastian Huber (GER1), Manuel Nubel (GER2), Stanislav Mayer (CZE) et Pascal Purin (AUT3). NElson de Freyman est toujours à la 13è position.

11h30 : Gaspard est en train de voler à la poursuite de Christian Maurer (22 km derrière).

10h30 : Benoit Outters (FRA4) survolent Paul Guschlbauer (AUT1), en 3ème position, qui a atterri après un vol démarré plus tôt.

10h00 : Pal Takats (HUN) a pris une pénalité de 48 heures pour infraction dans l’espace aérien.

7h30 : Aaron Durogati (ITA1) arrête la course à cause d’une blessure à son genou pendant une grande partie de la course. Il ne veut pas risquer d’endommager davantage son ménisque.

6h30 : Christian Maurer (SUI1) grimpe pour décoller de son séjour d’une nuit près de Lana, en Italie.  Aujourd’hui, il se dirigera vers Turnpoint 5, Monte Baldo. Derrière lui, Gaspard Petiot et Paul Guschlbauer (AUT1) se dirigent pour la TP 4.

Notre second pilote sponsorisé lutte contre l’épuisement physique

Seul, en dernière position, Claudio, 42 ans, lutte même si le physique ne suit pas toujours. Dans une carrière sportive, toutes les expériences servent à mieux se connaître. Pour lui, le classement n’est pas important. Le plus gratifiant, c’est de se dépasser. Respect.

Claudio a couvert 338 km dans la course, mais n’a pas eu beaucoup de chances (il n’a volé que 45 km). Il a été éliminé peu après le TP 2. Nous te souhaitons une bonne récupération !

Duncan Kotze (RSA), en 27ème position, fait maintenant la dernière ascension vers le TP 2, Triglav. Claudio Heidel Schemberger (ARG),à la dernière place, se trouve à 2 km de là et reste. Quant à Chrigel, il se dirige vers la TP 5

19h30 : Gaspard Petiot approche du TP 5 bénéficiant d’un vol sur versant ouest alors que Chrigel doit se battre.

17h00 :  Maurer est coincé dans l’air stable autour de Monte Baldo lors que Gaspard a réduit l’écart  (moins de 50 km).

16h30 : Claudio Heidel Schemberger (ARG) vient juste de passe le TP2. Il est en dernière position deerière DUncan Kotze (RSA).

15h30 : Manu Nubel (GER1), Pal Takats (HUN), Ferdy van Schelven (NLD) et Nick Neynens (NZL) sont tous arrivés au TP 4 à cinq minutes d’intervalles, prouvant que le vol en groupe fonctionne bien.

14h00  : Chrigel Maurer (SUI1) est à 23 km du TP 5. La région autour du lac de Garde est connue pour ses vents forts l’après-midi, ce qui pourrait ralentir sa progression un peu.

12h00 : Aaron Durogati (ITA1) arrête la Red Bull X-Alps 2017 à cause de sa blessure au genou.

11h00 : Ducan Kotze a atteint le TP 2

7h30 : Aaron Durogati (ITA1) arrête la course à cause d’une blessure à son genou pendant une grande partie de la course. Il ne veut pas risquer d’endommager davantage son ménisque.

6h30 : Christian Maurer (SUI1) grimpe pour décoller de son séjour d’une nuit près de Lana, en Italie.  Aujourd’hui, il se dirigera vers Turnpoint 5, Monte Baldo. Derrière lui, Gaspard Petiot et Paul Guschlbauer (AUT1) se dirigent pour la TP 4.

Revoir les autre jours de la course en bas de la page

Mitch Riley (USA3) a perdu une chaussure sur un décollage rocheux élevé et a atterri en chaussettes. Mitch est à la 25è place

News du jour – 05/07

C’est le jour 4 et 28 athlètes participent à la course maintenant. La distance séparant le dernier athlète, Duncan Kotze (RSA) et le leader, Chrigel Maurer (SUI1) est de 286 km. Maurer a réalisé près d’un tiers de la distance totale. Le groupe de tête a ou va dépasser le TP3 alors que le le reste des athlètes ont ou vont dépasser le TP 2.

17h00 : Christian Maurer (SUI1) avance désormais vers le TP 5. Il est à seulement 648 km jusqu’à Monaco (presque à mi-chemin). Derrière lui, Gaspard à 85 km proche de la TP 4.

16h30 : Aaron Durogati (ITA1) a atterri avant le TP 3. Il a encore 5 km à faire en marchant. Il se serait blessé. Nick Neynens (NZL) et Pal Takats (HUN) sont arrivés à 16h et poursuivent la course.

14h30 : Quatre pilotes ont maintenant franchi la TP 3. Aaron Durogati (ITA1) est le plus proche mais Stanislav Mayer (CZE) et Pal Takats (HUN) ne sont pas loin deerrrière lui.

13h30 : Paul Guschlbauer (AUT1) fait la TP 3

12h00 : 3 pilotes sont déjà passés à la TP 3. Il y a un fort vent d’ouest qui ralentit Chrigel Maurer (SUI1). Le groupe du milieu semble avoir de bonnes conditions et rattraper son retard.

11h00 : 16 pilotes sont en l’air, avec des conditions de vol. À l’avant, Chrigel Maurer (SUI1) progresse mais pas rapidement à cause du vent d’ouest.

10h30 : Nelson de Freyman (FRA3) est arrivé au TP3 aussi. Il se dirige vers une zone appropriée pour décoller.

8h30 : Gaspard Petiot (FRA2) est le deuxième athlète à arriver au TP3 après Chrigel Maurer (SUI1) qui y est passé hier soir (30 km derrière Maurer).

6h30 : Gaspard Petiot (FRA2) a réalisé un incroyable vol du matin en utilisant un petit thermique léger qui lui a permis de survoler la vallée. Il lui reste 800m d’ascension à pied pour descendre ensuite vers le TP3 (voir illustration ci-dessous)

Revoir les autre jours de la course en bas de la page

Arrivée de Gaspart Petiot à la TP 3 ce matin

Arrivée de Nelson de Freyman à la TP 3 ce matin

News du jour – 04/07

19h30 : Chrigel est arrivé au TP3. Gaspard a posé depuis 1 heure environ et poursuit en marchant (30 km environ derrière Chrigel). Nelson se bat encore en l’air une dizaine de kilomètres derrière Gaspard.

16h00 : Chrigel toujours en tête et à moins de 30 km de TP3. Il est suivi à 60 km environ par Gaspard Petiot, Nelson De Freyman et Paul Guschlbauer. Nous sommes très fiers du classement du pilote que nous soutenons (Nelson) au 3è jour de la course.

14H00 : En suivant les pilotes, on s’aperçoit qu’il essaient de voler ensemble en se joignant dans le même thermique. Même si ils sont en compétition, le fait de voler les fait progresser plus vite.

12H00 : La grande majorité des pilotes sont désormais en l’air.

Arrivée de Chrigel Maurer à la TP3 hier soir

9h00 : Toma Coconea (ROU) et Gaspard Petiot (FRA2) ont atteint le point de contournement de Triglav (TP2) après une course à pied sur la face nord de Mangart. Coconea a été accueilli par une foule de soifs, des fans enthousiastes, tandis que Petiot était rencontré par son frère et sa soeur. Gaspard Petiot a dit qu’ils espéraient partir de Triglav dès 10hpour faire un grand vol jusqu’à Kitzbühel si possible.

8h00 : Après un dur début d’hier, Stanislav Mayer (CZE) a progressé dans le classement pour arriver en 7ème position.  À l’ouest, Christian Maurer (SUI1) est parti vers le nord vers TP3. Il traverse actuellement la rive sud de Weissensee.

7h30 : Quatre athlètes font maintenant la dernière montée pour arriver à la TP2. Tom Coconea (ROU) et Gaspard Petiot (FRA2) courent actuellement sur la face nord de Mangart. Ils sont à environ 1700 m et à moins de 2 km. Pendant ce temps, à 5 km de là, Paul Guschlbauer (AUT1) a atterri près de Tarvisio et cours avec Nelson de Freyman (FRA3).

Revoir les autre jours de la course en bas de la page

TEAM FRA3 Nelson De Freyman

8h00 : Après 40km de marche et plus 2500m de D+? Enfin il peut aérer son Omega Xalps2 et sa Kolibri pro2. Juste avant de décoller nous voyons Lesfrères Petiot (Gaspard) qui nous passe 20 m sous nous en vol comme un missile! BRAVO Gaspard quel vol!
Le début du vol, c’était 15 min de SIV gratos”
Ensuite, ça s’enchaîne vite, il rejoint Gaspard et Chrigel Maurer. Malheureusement à ce niveau voler avec monsieur “Zéro erreur” ça se paye de suite. Nelson a la caisse, le smile et la tête. Aujourd’hui on finit l’ascension pour claquer une fléchette et poser au pieds du Triglav (Tp2).
Go to Triglav.

Claudio Heidel Schemberger (ARG) actuellement à la 27è place a décidé d’utiliser son night pass cette nuit

(Athlète sponsorisé par ROCK THE OUTDOOR – Merci de porter le speedarm ROCK THE OUTDOOR !)

Bilan de la journée

Il faut savoir prendre de bonnes décisions et aujourd’hui c’était un jour pour faire les bonnes. Les conditions pour voler étaient marginales à cause des conditions.

“Nous sommes lents à pied”, a déclaré M. Petiot, “mais je savais que si nous pouvions lancer et voler, nous pourrions faire quelque chose avec la journée”. Son truc a été de décoller avant la “colonne vertébrale principale” des Alpes, car les conditions sur le côté sud étaient trop fortes et turbulentes pour voler en sécurité. “Mon premier vol a été court, mais mon deuxième à 14h a fonctionné et j’ai réussi à parcourir un long chemin. Je suis resté en l’air pendant cinq heures avec le vent derrière moi”. En fin de journée, il a de nouveau décollé et a atterri peu de temps avant l’heure officielle de 21 heures.

Chrigel Maurer (SUI1), heureux de sa décision, a commencé à la 22ème place et s’est envolé en premier, marquant le deuxième point de virage avant de retourner vers le nord en direction d’Aschau-Chiemsee en Allemagne. “Le vol était incroyable”, a déclaré M. Maurer après avoir atterri. “Puis, après le décollage de nouveau dans l’air, il fonctionnait bien. Mais dans Goldeck, j’ai fait une erreur et j’ai changé de côté. Cela signifiait que je devais atterrir et monter à nouveau”. “Le côté ouest de la montagne ne fonctionnait pas, alors je me suis déplacé vers l’est et j’ai trouvé que je pouvais monter. C’était incroyable, mais c’était très dur. J’ai réussi à franchir la ligne de crête avec seulement 20 m pour arriver au point de virage. En remontant vers le nord, il a atterri près du petit village d’Obervellach. “Dans la matinée, je me rendrai vers un décollage espérant arriver sur le site parapente de Greifenburg pour m’élancer vers midi “.

News du jour – 03/07

Ce matin, Gaspard Petiot était dans les derniers, maintenant il est dans le top 3 !

20:00 : Antoine Girard (FRA1) a malheureusement dû se retirer de la course suite à un accident lors d’un décollage (blessé au genou.) De fortes conditions de vent l’ont mal entraînées au décollage. Il a pris demandé de l’aide aux organisateurs pour un sauvetage en montagne. Nous souhaitons à Antoine de récupérer rapidement. Quand à Chrigel, il a pris la direction du Nord en direction de la TP 3 et a posé en vallée.

19h00 : Chrigel arrive à la TP2 en volant. Derrière lui, Toma Coconea arrivé dans la vallée en marchant. Et Gaspard Petiot, Nelson De Freyman et Paul Guschlbauer en faisant des sauts de puce d’une montagne à l’autre.

17h30 : plusieurs athlètes tentent d’avancer en volant (Toma, Nelson, Benoit, Toma, Chrigel)

16h00 : Toma Coconea (ROU) a traversé la chaîne alpine principale des montagnes du Hohe Tauern. Au matin, il avait une avance de 20 km sur son rival le plus proche Sebastian Huber (GER1), qui s’est reposé à l’heure du déjeuner : “Je n’ai pas dormi, juste couru.”

12h00 : Chrigel a rejoint un sommet, a décollé mais son vol n’a pas été fructueux !

9h00 : Le groupe commence à s’étendre au fur et à mesure qu’ils approchent du turnpoint 2. Certains athlètes ont décidé de s’envoler ce matin malgré le temps.

News du jour

22h00 : 70 kilomètres de marche ! Ce soir, les pilotes sont au  au sec. Uber, Coconea et Mc Clurg ont décidé d’utiliser leur “night pass”, ils vont donc marcher toute la nuit: 

14h00 : Le premier check était le sommet du Gaisberg, un pic de 1 287 m qui domine SalzburgerLand. Sebastian Huber (GER1) a été le premier à atteindre le sommet en 1h03, suivi de Toma Coconea (ROU) en 1h10. Chrigel Maurer (SUI1), Aaron Durogati (ITA1), Nelson de Freyman (FRA3) et Benoit Outters (FRA4) sont arrivés au sommet ensemble à 1h12.

13h00 :.Basti Huber est arrivé le premier au TP 1 après 1h03 de course.

11h30 : Ils sont partis ! C’est un début pluvieux. Les athlètes sont en route pour tourner au point 1 au Gaisberg

TEAM FRA3 Nelson De Freyman

Matin : Départ sous une pluie battante, Nelson passe 3 au tp1.
Au moment où je vous parle il mène la cadence du groupe de chasse sur Coconea avec Huber et Benoit Outters est juste derrière.

Soir : Pluie et vent sur la première partie, pas de vol possible… 70 bornes de marche!!!
Ce soir, nous sommes au sec et dans les 10 premiers.
Uber, Coconea et Mc Clurg ont décidé d’utiliser leur “night pass”, ils vont donc marcher toute la nuit: bon courage les gars!
Demain 5h10 départ pour trouver une zone volable à 33km et 2350m de D+!!!@

Alex Scelsi

J-1
Une journée calme (et toujours pluvieuse) pour fignoler les derniers détails. Nous sommes rejoints par le reste de l’équipe Gab Riel et Nicolas Braud, nos deux guides en haute montagne et les parents de Nelson.
Je suis impressionné par le calme et la sérénité de Nelson: “la X-Alps, c’est une aventure pour moi, je ne l’aborde pas comme une compétition, même si je sais que quand le start va être donné… ça va saigner!”
Dernier brief équipe, les mots sont justes et l’état d’esprit est là.
Notre job aux assistants: l’amener au bout de cette aventure en bonne santé, et qu’il prenne un max de plaisir.

Rendez-vous demain matin à 11h30 sur le live tracking

Alex, assistant de Nelson De Freyman

L’épreuve Prologue le 29 juin

Avant la véritable course, une épreuve “Prologue” d’une journée a eu lieu le 29 juin à Salzburgerland. Les trois premiers finalistes (Aaron Durogati (ITA1) et Sebastian Huber (GER1) et Benoît Outters (FRA) ont gagné un pass de nuit  qui leur permettra de progresser pendant la période de repos obligatoire chaque nuit. Au deuxième jour de la course, le départ habituel prévu à 5h00 sera retardé pour chaque athlète en fonction de leur arrivée lors la course Prologue.

NEWS du jour – 29/06/17

12h : Aaron Durogati (ITA1) et Sebastian Huber (GER1) sont arrivés les premiers ensemble suivi d’une minute par Benoît Outters (FRA). Tous les trois bénéficieront donc d’un pass leur permettant de progresser pendant une nuit. En 4, 5 et 6è position, Toma Coconea (ROU), Jesse Williams (USA) et Nelson Defreymann (FRA).

Rendez-vous désormais au 2 juillet pour le départ de la course.

10h00 : Les athlètes sont partis à 10 heures en transportant leur équipement complet. Arrivé au sommet, le directeur de la Red Bull X-Alps, Christoph Weber a décidé que les athlètes ne pourraient voler. Ce fut donc une descente rapide à travers la forêt jusqu’ au bord du lac à Fuschl am See.

9h00 : Mauvais temps pour le Prologue. Au lieu d’une course triangulaire de 36 km (1000 m de dénivelé) autour de deux points de contournement et qui incluait un grand passage parapente, l’itinéraire a été changé pour en faire une course directe vers le haut du Zwolferhorn avec retour.

8h00 : Chrigel Maurer ne participera au Prologue sur les recommandations de son médecin (inflammation des sinus).

voir résultats dans onglet live tracking ci-dessous

voir la News Presse du Jour de Red Bull X-Alps

Stefan Huber et Aaron Durogati

Le top Ten

L’image du jour

Jour de prologue

Météo : ciel très couvert, vent à 60km/h!

L’annonce de la nouvelle ne ravit pas la majorité des coureurs surtout avec l’annonce de l’interdiction de vol en cas de pluie : c’est pas dans l’esprit de l’aventure. Mais il ne pleut pas… Nelson est très détendu comme l’ensemble du team France.

TEAM FRA3 – Nelson Defreyman

Arrivée du prologue

Nelson termine 6è au prologue et Benoit Outters 3è (il gagne un night pass.)
Tout s’est fait à la force des jambes!

Participent à cette course, 32 athlètes en provenance de 21 pays qui vont évoluer dans sept pays différents : Autriche, Allemagne, Italie, Suisse, France et Slovénie (pour la première fois). Ce nouveau parcours avec 3 points de contournement en moins rendra la course encore plus difficile et plus imprévisible que les éditions précédentes.

horizontal break
 

02/07/2017

horizontal break

COMPETITION

Acro Game 2017 : Le rendez-vous à ne pas manquer !

Théo de Blic remet son titre en jeu

Du 24 au 30 Juillet 2017, la « montanya mágica » d’Organya (Espagne) sera le théâtre aérien de la compétition de voltige la plus difficile de l’année. La première édition, qui s’était déroulée l’année dernière, avait sacré Théo de Blic (la « machine technique ») vainqueur devant Tim Alongi et Raphaël Goberna.

Des règles différentes qui favorisent l’expression « artistique et technique » de chaque pilote.

Considérée presque unanimement comme « La Mecque » des acrobates, la montagne magique verra s’affronter les meilleurs pilotes du monde dans des « battles éliminatoires » en un contre un. Il s’agit d’un mode de compétition qui diffère des règles classiques de l’Acro Paragliding World Tour. En effet ici, chaque pilote exécute les figures de voltige les plus radicales qu’il connaisse dans le but d’éliminer son concurrent. Pour chaque figure, le juge attribue à celui qui l’a le moins bien réussie ou qui n’a pu la reproduire, une lettre : A-C-R-O. Le pilote qui complète le mot en premier est éliminé, l’autre passe à la manche suivante et ainsi de suite jusqu’à ce qu’il n’en reste plus qu’un. En plus d’assurer un spectacle à couper le souffle, ce système de sélection laisse également d’avantage de place à l’expression « artistique et technique » de chaque pilote.

Un juge d’exception !

Cette année, c’est Pál Takáts, la légende de l’acro moderne, inventeur de presque toutes les manoeuvres ”new school” (Joker, Misty to Hélico, Cowboy, Cork, etc.) qui siégera au jury. Inutile de dire que la barre sera placée plus haute que jamais.

Un envoyé spécial sur place !

Organisée par Horacio Llorens et supporté par RedBull, l’événement sera également l’occasion de rencontrer les pilotes du monde entier dans un ambiance festive et ”caliente”. Notre envoyé spécial sur place (Maël Jimenez) suivra l’événement et partagera sur les réseaux sociaux (Facebook et Instagram) les meilleurs moment de l’événement afin que vous puissiez en profiter au maximum.

Et pour ceux qui peuvent : venez nombreux !

horizontal break