• Home
  • /Articles posted by ' Rene HASLE '

Archives

Sellettes cocon APCO : 2 nouvelles sellettes dans la gamme Swift

Sellettes cocon APCO : 2 nouvelles sellettes dans la gamme Swift

La sellette APCO SWIFT-R (Race) est une sellette de compétition réputée pour être plus confortable et très sûre. Le fabricant israélien APCO a décidé de s’inspirer de cette dernière pour créer 2 nouveaux modèles : la SWIFT Sport et la SWIFT Zero. Toutes les deux partagent les mêmes caractéristiques géométriques ... Read More
 
La gamme des parapentes Way s’étoffe : interview de Cyrille Marck

La gamme des parapentes Way s’étoffe : interview de Cyrille Marck

"One sport, Many ways of flying" Vous avez très certainement au moins entendu parler de cette nouvelle marque française de parapentes, WAY Gliders. Apparue en 2016 avec une voile/mini-voile orientée freestyle ou voltige (la Sexy – voir test ROCK THE OUTDOOR), cette marque, dirigée par Cyrille Marck et Julien Luttringer, ... Read More
 

15/09/2019

horizontal break

COMPETITION

Etape Coupe du Monde Brazil, Pico do Gaviao 2019

La 4è étape de la PWC 2019 s’est déroulée à Pixo de Baixo au Brésil du 7 au 14 septembre 2019. Plus de 120 pilotes sélectionnés représentant 30 nations ont participé à cet événement. Pendant cette compétition qui a duré une semaine, une manches a pu être jouée chaque jour. Comme le précise Russel, l’auteur des résumés : « Quelle semaine incroyable ! Les 117 pilotes de la compétition ont parcouru un total de 68 549 km en sept jours, ce qui prouve une fois de plus que le Brésil est le pays des grands ciels et des larges sourires. » Baptiste gagne une 2è fois une étape de la PWC cette année (Linzhou, China en juin). Toutes nos félicitations aux gagnants !

Podium masculin
1- Baptiste LAMBERT
2- Yoshiaki HIROKAWA
3- Maxime PINOT

Podium féminin
1- Marcella UCHOA
2- Yael MARGELISCH
3- Emma CASANOVA

Voir tous les classementssite PWCAPage Facebook

Samedi 14 septembre

Manche de 94 km

Avec un ciel bleu, des vents du nord-est et aucune probabilité de précipitations, une manche avec cercles concentriques de 94 km a été définie à l’ouest d’Andradas, avec un but près d’Andradas.

Tous les regards étaient tournés vers les huit pilotes susceptibles de remporter la compétition. Ce n’était pas une journée pour prendre des risques.

Le vent a changé au fur et à mesure qu’ils contournaient le parcours, au nord-est, puis au premier point de virage. Au fur et à mesure qu’ils entraient dans les cercles concentriques, le vent a changé d’est. Pratiquement tout le monde a emprunté la route pour rejoindre la grande ville de Sao Joao da Boa Vista.

La course au dernier virage a été ardue alors que les leaders du classement général se sont manifestés.

Tandis que les leaders franchissaient le dernier point de virage et se dirigeaient vers le but, le ciel couvert et le vent contraire a rendu les choses très difficiles. Lorsque les meneurs sont arrivés au goal, les conditions se sont aggravées. Juste après que la moitié du terrain soit arrivée au but, le ciel s’est ouvert et il a commencé à pleuvoir. Il a donc fallu arrêter la manche.

Quelle semaine incroyable ! Les 117 pilotes de la compétition ont parcouru un total de 68 549 km en sept jours, ce qui prouve une fois de plus que le Brésil est le pays des grands ciels et des grands sourires.

Top 3 manche 7
1- Chigwon WON
2-Yoshiaki HIROKAWA
3- Gilberto RAPOSO

Top 3 ladies
1- Yael MARGELISCH
2- Marcella UCHOA
3- Hyunhee KIM

Vendredi 14 septembre

Manche 6 – Parcours de 92 km

Peu de vent au décollage, une manche de 92 km a été programmée, conduisant les pilotes vers l’ouest, puis le sud, puis le nord vers Andradas.

Les vols d’aujourd’hui ont été très différent des jours précédents. Il y avait une couche d’inversion qui rendait difficile de voir à plus d’un demi-kilomètre devant. Il y avait du vent tout le long de la route, par vent contraire ou contre. Peu importe la direction, les pilotes ont essayé de voler. Matt Henzi a envoyé un message pendant la manche, « c’est un peu désespéré ici! »

Entre les deux virages, la manche est répartie. Les thermiques étaient cassés. Ce fut vraiment une journée technique et délicate.

Gilmar Couto a pris la tête juste après le deuxième virage. Ayant vécu ici pendant 20 ans, il a prouvé que c’était un jour où la connaissance locale comptait vraiment. Il a traversé l’ESS huit minutes et demie avant les autres, sous les applaudissements de la terrasse de son bar local « The General Beer », à la limite du terrain du goal.

Malgré les conditions difficiles, 69 pilotes ont marqué le but.

Top 3 overall
1-  Gilmar COUTO
2- Stefan BERNHARD et Caio BUZZARELLO

Top 3 ladies
1- Marcella UCHOA
2- Hyunhee KIM
3- Yael MARGELISCH

Voir tous les classements

Classement général

1 Baptiste LAMBERT FRA
2 Michele BOSCHI ITA
3 Maxime PINOT FRA
4 Christoph EDER AUT
5 Yoshiaki HIROKAWA JPN
6 Stefan BERNHARD DEU
7 Rafael BARROS BRA
8 Stephane DROUIN FRA
9 Daniel TYRKAS DEU
10 Federico NEVASTRO ITA

Manche 5

Jeudi 12 septembre (parcours de 108 km)

Une manche de 108 km avec un seul point de virage a été fixée, entraînant les pilotes vers le sud, suivie d’une longue étape à l’est jusqu’à Pouso Alegre (qui signifie en portugais «Happy Landings»).

Il y avait beaucoup de cumulus élevés et un vent de nord-ouest. C’était un jour où il était initialement difficile de rester en dessous de l’altitude maximale de 3048m !

Après le premier tournant, il y avait beaucoup d’options de plaines, de collines et de hautes montagnes.

La manche a totalement réparti les pilotes et les plateaux ont fonctionné de manière optimale, laissant ceux qui ont choisi la montagne en difficulté.

La première moitié de la course a été très rapide avec des conditions de forte activité au début du parcours. À 45 km du but, les thermiques sont devenus faibles et il était temps de passer à la vitesse supérieure et, pour beaucoup, de passer en mode survie.

Un petit groupe de six joueurs, qui sont restés sur la ligne de parcours, ont marqué vingt minutes avant le repos.

L’humidité au bord de la rivière vers la fin de la course a aggravé les conditions difficiles et en a malheureusement laissés beaucoup à l’atterrissage. Cependant, 49 ont réussi à atteindre le goal.

Top 3 overall
1- Gilberto RAPOSO
2- Baptiste LAMBERT
3- Christoph EDER

Top 3 ladies
1- Marcella UCHOA
2-Emma CASANOVA
3-Khobi-jane BOWDEN

Classement général

1 Baptiste LAMBERT FRA
2 Maxime PINOT FRA
3 Chigwon WON KOR
4 Michele BOSCHI ITA
5 Loïs GOUTAGNY FRA
6 Yoshiaki HIROKAWA JPN
7 Stephane DROUIN FRA
7 Stefan BERNHARD DEU
9 Rafael BARROS BRA
10 Christoph EDER AUT

Mercredi 11 septembre

Manche de 100 km (voir le parcours)

Le vent très faible au décollage a rendu difficile le décollage des pilotes mais les conditions dans la plaine étaient bonnes. Il y avait très peu de vent, permettant une manche de 100 km avec des moments où il était difficile de rester en dessous de la limite d’altitude de 3048 m.

80% des 100 km étaient une course complète, poussant les barreaux de vitesse à leurs limites. La seule fois où ils ont levé le pied de l’accélérateur a été pour grimper.

Le circuit de trois points de virage dans la plaine a ramené les pilotes au but près d’Andradas.

La manche a été bien conçue et 104 pilotes ont atteint le goal Caio Buzzarello, 18 ans, a déclaré: « C’était une journée parfaite et une manche parfaite ».

Aujourd’hui, les paparazzis étaient présents au décollage avec des caméras de télévision. Les compétiteurs seront donc en vedette demain sur la chaîne de télévision brésilienne «Good Morning Sao Paolo».

Top 3 overall

1st     Maxime PINOT
2nd    Baptiste LAMBERT
3rd     Daniel TYRKAS

Top 3 ladies

1st     Yael MARGELISCH
2nd    Marcella UCHOA
3rd     Tomoko YOSHIKAWA

Voir tous les résultats

Classement général

1 Baptiste LAMBERT FRA
2 Chigwon WON KOR
3 Loïs GOUTAGNY FRA
4 Maxime PINOT FRA
5 Rafael SALADINI BRA
6 Michele BOSCHI ITA
7 Yoshiaki HIROKAWA JPN
8 Andy TALLIA FRA
9 Rafael BARROS BRA
10 Stephane DROUIN FRA

Mardi 10  septembre

Manche de 105 km (voir le parcours)

Après une nouvelle journée de ciel bleu et de soleil, une manche de 104,5 km a été programmée pour faire faire un tour aux pilotes dans les plaines et revenir ensuite au goal près d’Andradas.

Aujourd’hui, il y avait de tout, de bonnes conditions, des ascendances, de la convergence, des thermiques très puissants, mais en même temps, sans être trop turbulent ou cahotique. Voler avec 50 vautours au dernier tournant était le point d’orgue pour beaucoup.

Malheureusement, le leader de la course, Chigwon Won, est parti trop tôt dans sa dernière descente, il a donc dû s’arrêter et grimper. Son arrivée tardive au but a changé le classement général, donnant trois pilotes à la première place, rendant la course encore très difficile.

Mais pour le plus jeune pilote de la course, Noah Locatelli, 17 ans et rêvant de devenir champion du monde, en se dirigeant vers le goal, a pensé pendant une minute que son rêve peut devenir une réalité.

L’espace du goal a été un lieu très occupé pendant quatre minutes, les 50 premiers étant tous arrivés à quelques minutes d’intervalle.

Pour ce vol dans un paysage magnifique, 92 pilotes ont atteint le but.

1st      Gilmar COUTO
2nd      Baptiste LAMBERT
3rd      Loïs GOUTAGNY

Top 3 ladies

1st      Yael MARGELISCH
2nd      Emanuelle ZUFFEREY
3rd      Khobi-jane BOWDEN

Voir tous les classements : http://pwca.org/results/results/

Lundi 9 septembre

Manche de 82 km (voir le parcours)

Avec un ciel bleu, sans nuages et un vent du nord-est, une manche difficile de 82 km a été définie. Une fois de plus, la route a amené les pilotes dans les terres plates, puis au sud, jusqu’à Moji-Mirim.

La branche de vent en travers jusqu’au premier point de virage avait très peu de thermiques. Après le deuxième virage, l’itinéraire offrait plusieurs options.

Tout le monde s’est retrouvé au dernier tournant, prêt à affronter une phase de vent difficile jusqu’à la fin de la vitesse avec des pilotes atteignant une vitesse de 90 km/h.

Pour une fois, personne n’a atterri trop court après la traversée de l’ESS et 114 pilotes ont marqué le but.

Caio Buzzarello, 18 ans, a déclaré: «Aujourd’hui était encore plus parfait qu’hier. Des thermiques de 4 à 5 m/s, volant très haut au but, que demander de plus ? »

Top 3 overall :

1st     Cristian DEACU
2nd    Rafael SALADINI
3rd     Rafael BARROS

Top 3 ladies

1st      Emma CASANOVA
2nd      Yael MARGELISCH
3rd      Marcella UCHOA

Voir tous les classements

Dimanche 8 septembre

Manche de 70 km  (voir le parcours)

Pour lancer la Coupe du monde de parapente 2019 du Pico Do Gaviao, une épreuve de 70 km, zigzaguant du sud-ouest à travers les collines, a été fixée.

Dès que tout le monde est entré dans les airs, le premier jour, les nerfs ont été taquinés par les gros thermiques qui étaient plutôt plus forts que prévu. Les cycles étaient courts et le plafond haut, obligeant les pilotes à une bonne lecture des nuages. Il y avait très peu de vent jusqu’à la dernière partie de la course. En résumé, conditions de parapente parfaites.

Dès le début, il y avait différentes options d’itinéraires qui séparaient les « gaggles ». La partie finale de la course était à couper le souffle alors que le groupe de tête devenait bas et bloqué et était revu par ceux qui étaient derrière.

107 pilotes ont atteint le goal à 1 heure et 7 minutes l’un de l’autre.

Résumé de Ruth Jessop

Voir tous les classements

Top 3 overall

1st      Chigwon WON
2nd      Rafael SALADINI
3rd      Loïs GOUTAGNY

Top 3 ladies

1st      Marcella UCHOA
2nd      Emma CASANOVA
3rd      Tomoko YOSHIKAWA

genrepilotenationvoile
MADRIAN MARTIN ACOSTAArgentinaEnzo 3 (Ozone)
MGustavo "Crispy" BlancoArgentinaSpectra (Flow Paragliders)
MMartin ROMERO GARAYZABALArgentinaEnzo 3 (Ozone)
MPablo MastricchioArgentinaZeno (Ozone)
MPablo CODINIArgentinaMeru (UP)
FSHAUIN KAOArgentinaZeno (Ozone)
MChristian HocheggerAustriaEnzo 3 (Ozone)
MChristoph EDERAustriaEnZo 2 (Ozone)
MLukas Zangl-JagielloAustriaEnzo 3 (Ozone)
MChristian AMONAustriaBoomerang 11 (Gin)
MHerbert TAMEGGERAustriaXCRacer (Flow Paragliders)
MStephan GRUBERAustriaEnzo 3 (Ozone)
MThomas BERGERAustriaEnzo 3 (Ozone)
MAlexander SCHALBERAustriaEnzo 3 (Ozone)
MYakau KazlouskiBelarusOmega 8 (Advance)
MGerman NAVIABoliviaIcepeak Evox (Niviuk)
MRafael BarrosBrazilIcepeak Evox (Niviuk)
MRafael SALADINIBrazilEnzo 3 (Ozone)
MERICO OLIVEIRABrazilIcepeak Evox (Niviuk)
MLeandro PaduaBrazilBoomerang 11 (Gin)
MCristiano RICCIBrazilBoomerang 11 (Gin)
MDEONIR SPANCERSKIBrazilEnzo 3 (Ozone)
MWashington PERUCHIBrazilEnzo 3 (Ozone)
MLucas CarvalhoBrazilEnzo 3 (Ozone)
MAlexandre MalcherBrazilEnzo 3 (Ozone)
MThomas MilkoBrazilEnzo 3 (Ozone)
MMario MonteiroBrazilBoomerang 11 (Gin)
MMarcelo Otto Neuenschwander PenidoBrazilEnzo 3 (Ozone)
MGilmar COUTOBrazilEnzo 3 (Ozone)
MGilberto RAPOSOBrazilEnzo 3 (Ozone)
MJosé Luis Sudbrack GuimaraesBrazilBoomerang 11 (Gin)
MVagner CamposBrazilBoomerang 11 (Gin)
MLuciano TCACENCO BENDERBrazilBoomerang 11 (Gin)
FMarcella UCHOABrazilEnzo 3 (Ozone)
MBrett HAZLETTCanadaBoomerang 11 (Gin)
MChristian GrenierCanadaBoomerang GTO (Gin)
MCristobal OrezzoliChileEnzo 3 (Ozone)
MJavier GalvezChileEnzo 3 (Ozone)
MRodrigo WulliamozChileEnzo 3 (Ozone)
MRubén MUNOZChileZeno (Ozone)
MMartin KubicekCzech RepublicBoomerang 11 (Gin)
MPeter KozisekCzech RepublicMeru (UP)
MJuan Carlos MORANEcuadorIcepeak Evox (Niviuk)
MJose Ricardo VILLACIS HERDOIZAEcuadorMantra 6 (Ozone)
MMaxime PinotFranceBoomerang 11 (Gin)
MMaxime BELLEMINFranceEnzo 3 (Ozone)
MJonathan MARINFranceEnzo 3 (Ozone)
MStephane DROUINFranceEnzo 3 (Ozone)
MLoïs GOUTAGNYFranceIcepeak Evox (Niviuk)
MBaptiste LAMBERTFranceEnzo 3 (Ozone)
MSimon PELLISSIERFranceIcepeak Evox (Niviuk)
MDenis CHOURAQUIFranceEnzo 3 (Ozone)
MDaniel DijouxFranceZeno (Ozone)
MXavier LAPORTEFranceEnzo 3 (Ozone)
MGregoire LombardiFranceEnzo 3 (Ozone)
MAndy TALLIAFranceEnzo 3 (Ozone)
MCyril LambertFranceGuru (UP)
MValentin NURYFranceEnzo 3 (Ozone)
MTéo BOUVARDFranceEnzo 3 (Ozone)
MTHIBAUT VARGASFranceEnzo 3 (Ozone)
Mnoah locatelliFranceZeno (Ozone)
MThomas DINHFranceZeno (Ozone)
MJulien GarciaFranceEnzo 3 (Ozone)
MIvan HAASFranceSpectra (Flow Paragliders)
MAndreas MALECKIGermanyEnzo 3 (Ozone)
MJohannes BaumgartenGermanyEnzo 3 (Ozone)
MDaniel TyrkasGermanyEnzo 3 (Ozone)
MStefan BernhardGermanyEnzo 3 (Ozone)
MJonas BöttcherGermanyZeno (Ozone)
MPeter NägeleGermanyEnzo 3 (Ozone)
MAndrey BADIKOVIsraelZeno (Ozone)
MBiagio Alberto VITALEItalyEnzo 3 (Ozone)
MFederico NevastroItalyEnzo 3 (Ozone)
MAlfio RagagliaItalyEnzo 3 (Ozone)
MMichele BoschiItalyGuru (UP)
MBruno BrugnoloItalyBoomerang 11 (Gin)
MAntonio GOLFARIItalyZeno (Ozone)
MYoshimasa NAKAJIMAJapanIcepeak Evox (Niviuk)
MMasayuki TAKEOJapanEnzo 3 (Ozone)
MYoshiaki HIROKAWAJapanEnzo 3 (Ozone)
FTomoko YOSHIKAWAJapanEnzo 3 (Ozone)
MEtienne COUPEZLuxembourgEnzo 3 (Ozone)
MManuel QUINTANILLAMexicoBoomerang 11 (Gin)
MPercy GraveMexicoEnzo 3 (Ozone)
MJAMES OROC JOHNSTONNew ZealandEnzo 3 (Ozone)
MFranz SCHILTERPeruEnzo 3 (Ozone)
MJan RentowskiPolandMeru (UP)
FKlaudia BULGAKOWPolandEnzo 3 (Ozone)
MCarlos LopesPortugalMeru (UP)
MEusébio José SoaresPortugalEnzo 3 (Ozone)
MCristian DeacuRomaniaEnzo 3 (Ozone)
MDmitriy SamigullinRussiaEnzo 3 (Ozone)
MSergey Lazarev-MarchenkoRussiaEnzo 3 (Ozone)
MAleksei RiabtsevRussiaEnzo 3 (Ozone)
MSergey PAKHOMOVRussiaEnzo 3 (Ozone)
MAlexey L. MakarovRussiaEnzo 3 (Ozone)
MAlexey BystritskiyRussiaEnzo 3 (Ozone)
MJon PIOSouth AfricaBoomerang 11 (Gin)
MAndre RAINSFORDSouth AfricaBoomerang 11 (Gin)
FKhobi-Jane BowdenSouth AfricaGuru (UP)
MChigwon WonSouth KoreaEnzo 3 (Ozone)
MByeonghyun YoonSouth KoreaEnzo 3 (Ozone)
FHyunhee KIMSouth KoreaEnzo 3 (Ozone)
FJunghun PARKSouth KoreaBoomerang GTO (Gin)
MLarry PINOSpainEnzo 3 (Ozone)
MDan MORANDSwitzerlandEnzo 3 (Ozone)
MJoerg EWALDSwitzerlandEnzo 3 (Ozone)
MPhilipp BethgeSwitzerlandEnzo 3 (Ozone)
MAlbino MalliSwitzerlandEnzo 3 (Ozone)
FYael MARGELISCHSwitzerlandEnzo 3 (Ozone)
FEmanuelle ZuffereySwitzerlandBoomerang 11 (Gin)
MJuan AndradeTrinidad and TobagoEnzo 3 (Ozone)
MVitalii UmanskyiUkraineEnzo 3 (Ozone)
MBen EmpsonUnited KingdomEnzo 3 (Ozone)
MCeri BrownUnited KingdomEnzo 3 (Ozone)
FEmma CASANOVAUnited KingdomZeno (Ozone)
MCody MittanckUnited States of AmericaEnzo 3 (Ozone)
MMatt HenziUnited States of AmericaEnzo 3 (Ozone)
MBill HughesUnited States of AmericaEnzo 3 (Ozone)
MNeal MichaelisUnited States of AmericaEnzo 3 (Ozone)
horizontal break
 

06/09/2019

horizontal break

FESTIVAL

La Coupe Icare du 19 au 22 septembre 2019 à Saint Hilaire du Touvet

Sur le site de Saint-Hilaire-du-Touvet (entre Chambéry et Grenoble), la Coupe Icare sera, pour son 45è anniversaire, à la hauteur de sa réputation internationale de plus grande manifestation mondiale de sports aériens ultra-légers.

La Coupe Icare 2019 rendra hommage à Léonard de Vinci

La Coupe Icare 2019 (46e édition) aura lieu du jeudi 19 au dimanche 22 septembre 2019 sur le site de Saint-Hilaire-du-Touvet / Lumbin en Isère. omme chaque année, ce rendez-vous annuel proposera quatre journées entre salon des sports aériens, festival du film, démonstrations aériennes et de nombreuses animations diverses en l’air comme sur terre.

Festival International du Film Aérien – 37è Icares du Cinéma

La sélection officielle s’étoffe en intégrant les matinales du off le vendredi et le samedi pour davantage de séances officielles. Cette année, 101 films ont été reçus en provenance du monde entier dont 38 ont été sélectionnés pour les projections officielles.

Lire l’article sur les Icares du Cinéma

Les principaux événements

En haut à Saint Hilaire du Touvet

Concours de déguisements

Le concours de déguisements est ouvert aux pilotes delta et parapente. Les vols déguisés sont prévus le samedi à 11H et le dimanche dès 11H avec remise des prix sur le terrain d’atterrissage (à Lumbin). Les inscriptions seront closes le 21 septembre.

Icare expo : Sur près de 6000m² de surface couverte, le salon ICARE EXPO regroupera plus de 200 exposants parapente, paramoteur, delta, ULM et parachutisme.

Icares du Cinéma : Ce festival sur les sports aériens accueille près de 20 000 spectateurs et est devenu une référence pour tous les professionnels de l’image et les pratiquants du vol Libre.

Dans le ciel

Icare show : Du cerf-volant aux avions de voltige, la Coupe Icare proposera un spectacle aérien où toutes les disciplines aériennes seront représentées.

Icare ballons : A l’aube ou en fin d’après-midi, sur l’aire de Lumbin, une trentaine de montgolfières venues de différents horizons participeront à ce grand rassemblement.

En bas à Lumbin

De nombreuses animations pour petits et grands

Voir tout le programme

Les NOUVEAUTÉS AÉRIENNES d’Icare

PARACHUTISME
> Largage d’hélicoptère de la reproduction du parachute de Léonard de Vinci.

ULM
> 1ère édition d’ICARE ULM SHOW à Lumbin : exposition d’ULM avec 12 exposants (constructeurs, fabricants de composants et clubs).
> Démonstration en vol de Christian Moullec et ses oies en ULM. Samedi 17h05
À noter : la présence de 2 simulateurs de vol en ULM, les samedi et dimanche de 9h à 19h.

WINGSUIT
> Un 2è rendez-vous avec les paralpinistes s’élançant en wingsuit depuis la Dent de Crolles les samedi et dimanche à 15h55.

AVIATION
> La Patrouille Whisky Tango : démonstration de voltige de deux avions Dynamic WT9 ultra-modernes fabriqués en matériaux composites.
> Le Flamant MD312 de Dassault : démonstration en vol de cet avion militaire de liaison et d’entraînement datant de la fin des années 40.

horizontal break

Les événements autour de Léonard de Vinci

500 ans après la disparition de celui qui reste le génie absolu du vol humain, la manifestation fera la part belle au plus illustre inventeur du vol humain avec un programme 2019 rythmé par des animations aux couleurs du génial inventeur italien de la Renaissance.

– À l’église de St Hilaire, les expositions temporaires : « Léonard de Vinci et le rêve du Vol », prêt du musée du Clos Lucé
– « Machines volantes et Léonardesques » par Serge Reynaud
– « De Léonard de Vinci vers l’envol de l’esprit » par le Sabot et la Plume
– « Les machines volantes de Léonard revisitées par les enfants d’aujourd’hui », concours réalisé dans les écoles du Grésivaudan
– Sous le chapiteau des Icares du Cinéma : « D’Icare à Blériot, 4000 ans d’histoire de l’aviation », conférence animée par Serge Reynaud, dimanche 22 à 10h.

Plus d’informations

horizontal break
 

05/09/2019

horizontal break

PEOPLE

Vu dans la Presse : Tom Cruise s’entraîne au parapente à Morzine

Le secret a été bien gardé jusqu’à ce jour. Tom Cruise a passé plusieurs jours à Morzine en Haute-Savoie fin août. Pour les besoins de son prochain film (deuxième volet de « Top Gun » en 2020) dans lequel il volera en speedflying, il a choisi de s’entraîner dans les Alpes françaises.

Si Tom avait, paraît-il, son entraîneur particulier, c’est avec une structure locale (que je ne citerai pas) que cet entraînement a été assuré. L’équipe d’encadrement devant garder le secret (signature d’un contrat avec des règles de confidentialité très strictes), ROCK THE OUTDOOR n’a donc pas insisté pour leur soutirer photos ou anecdotes.

Quant au Maire de Samöens, Jean-Jacques Grandcollot, lui, a assuré la couverture médiatique auprès de la Presse. Voici ses propos rapportés par le quotidien « Le Parisien » : « Il est bel et bien là, je l’ai même vu. Il s’apprêtait à monter dans un hélicoptère qui devait le déposer au sommet de la montagne. Je l’ai reconnu et je l’ai salué. Il était souriant, décontracté. Il n’avait pas l’air d’avoir peur des vols qu’il allait faire. Comme c’est quelqu’un qui ne se fait pas doubler dans ses films, il est venu s’entraîner ici dans la perspective de futures cascades. »

On aurait vu Tom Cruise descendre à grande vitesse au-dessus des flancs de l’Aiguille du Criou…

Le maire a ajouté : « Il va à une vitesse impressionnante, il rase le sol, passe entre les arbres, au-dessus des sapins, reprend de l’altitude et fait aussi des figures spectaculaires dans les airs, comme des 360 degrés en vrille. » Là, sans doute, qu’il y a confusion entre les pilotes… La doublure de Tom était là aussi !

Sans douter des capacités de l’acteur, il est fort probable, en regardant les photos, qu’il a surtout travaillé le gonflage, la course d’envol et réalisé des vols simples. Quand aux prouesses en l’air pour le film, elles seront réalisées par une doublure que nous connaissons tous et que vous découvrirez en 2020 lors de la sortie du film « Top gun » si cette cascade est prévue pour ce long-métrage.

On peut espérer toutefois que Tom Cruise devienne un addict de notre sport ! Je vous tiens au courant dès qu’il aura acheté un sac de pliage « Le Tube » dans ma petite boutique (eh oui, de nombreux américains l’achètent aussi et me transmettent beaucoup d’éloges sur ce produit au concept et résultat inattendus !).

Belle tonte de la pente école pour l’occasion…

Découvrez les photos de Tom Cruise en parapente postées sur le groupe Facebook « Tom Cruise and the Cruisers« 

horizontal break