Les frontières un peu « floues » entre parapentes EN B+ et EN C

Les frontières un peu « floues » entre parapentes EN B+ et EN C

FR /

La vague distinction entre une EN B+ et EN C

En précisant bien qu’ils ne sont pas des testeurs professionnels, Cross Country Magazine a souhaité faire des comparaisons de comportement entre ailes EN B+ et EN C. Pour cette comparaison, ils ont choisi 4 modèles sortis récemment : 2 ailes EN B+ (Advance Iota et UP Summit XC 3) et 2 ailes EN C (MAC PARA Elan et GRADIENT Aspen 5).

Découvrez les différences de comportement de chaque aile après une fermeture asymétrique et frontale. Comme quoi, si un test donne déjà de bonnes indications, rien ne remplacera l’avis de pilotes dans son entourage et l’essai de l’aile par soi-même!

EN/

Vague distinction between an EN B+ and EN C

Having recently been to the south of France, the team from Cross Country magazine made an interesting test comparison between four recently released ENB+ and ENC wings (Advance Iota and the UP Summit XC3 for the ENB+ class, and MacPara Elan and the Gradient Aspen 5 for the ENC class).

The aim was to compare each wing’s behaviour when put through a series of basic SIV manoevres (frontal, asymetric, stall). So what actually is the difference between the two classes and what distinguishes one wing from another? This article and footage should help you learn more. Clearly, it is always best to try out a wing for yourself, however, the points of view here are from « every-day » pilots, who clearly claim not to be test profesionnals!

tu aimes cet article, alors partage-le !

One thought on “Les frontières un peu « floues » entre parapentes EN B+ et EN C

  1. « rien ne remplacera l’avis de pilotes dans son entourage » ? C’est évident, il faut écouter les poulets caqueter sur les décos et les psittacidés se joindre à la cacophonie …
    « faire des comparaisons de comportement entre ailes EN B+ et EN C » ? Qu’est le B+ ? Voilà une invention qui nous ramène aux heures sombres du DHV 1, 2 ou 3, transformé(s) en DHV 1, 1-2, 2, 2-3, 3 … C’est idiot. Si on classe les humains en deux groupes, les plus de 41,50 m et les autres, il y aura (souvent) plus de différences entre deux humains différents dans un même groupe qu’entre celui qui fait 1,50 m et celui qui fait 1,49 m … C’est du caquetage de poulet. Il vaut mieux voler comme un aigle que de gratter au déco avec les dindons. Alors, on va faire du A-, du A, du A+, du B- et tutti quanti ? On va faire du B de 2008 et du B de 2015 ?


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*