• Home
  • /VOLS RANDO
  • /La magie d’un vol depuis l’Aiguille Verte avec Antonin Cecchini
La magie d’un vol depuis l’Aiguille Verte avec Antonin Cecchini

La magie d’un vol depuis l’Aiguille Verte avec Antonin Cecchini

Économiser une descente fatigante en décollant d’un sommet : le rêve de l’alpiniste et du parapentiste!

Antonin a réalisé « une course de rêve » qui a associé ses deux passions : l’alpinisme et le vol. Arrivé la veille avec trois amis au refuge de la Charpoua, iIs ont réalisé l’ascension de l’Aiguille Verte (4122 m – Mont Blanc) via la goulotte de Naïa. Bénéficiant de très belles conditions au sommet, il s’est séparé d’eux pour profiter d’une descente magique avec sa Nervures Swoop 16 m².

* Pierrick, Pak et Pierre Chauffour pour les photos.

Gain de temps, moins de fatigue, le plaisir de la course et la magie d’un vol de l’Aiguille Verte.

Mercredi 3 juin, midi, en route pour le refuge de la Charpoua

Nous partons coucher au refuge de la Charpoua par la dernière benne du téléphérique du midi. J’ai prévu de voler jusqu’au refuge. A la sortie du tunnel, j’enfile mon baudrier avec ma sellette Kliff en mode « marche » pour atteindre rapidement et facilement le « déco ». Les copains qui rejoignent le refuge à pieds m’ont bien lesté de leur surplus! Je sors ma Swoop 2 et la connecte directement aux maillons de la sellette sans oublier de passer en position « vol ».
10′ de vol en finesse max, je trouve une petite zone accueillante pour atterrissage, juste en dessous du refuge… Je replie mon pack light : 1.9 kg pour la Swoop 2 et 280 g de sellette Kliff… J’ai du temps pour préparer le repas pour mes amis qui mettront 3 heures avant d’arriver au refuge!

Départ vers 23h30 pour la goulotte Naïa

Après quelques heures de sommeil, nous attaquons la goulotte « Naia ». Mauvais regel, nous brassons tous les quatre pour faire la trace dans cette neige lourde. Puis les conditions s’améliorent et nous grimpons sans souci le couloir pour arriver au moment du lever de soleil au sommet. Magnifique vue, petite brise de sud, tout à l’air parfait… Les copains attendent mon décollage pour redescendre par le Whymper.

7h30, la NERVURES Swoop est dépliée

Je m’équipe, quelques pas et la NERVURES Swoop est au-dessus de ma tête et me voilà en vol… au dessus de l’arête du Moine puis de la Vierge des Dru. Je suis confortablement installé dans ma sellette et je peux profiter du paysage somptueux qui s’offre à mes pieds!
Après vingt minutes de vol, je me pose à Chamonix savoure un bon un petit déjeuner avec un ams en terrasse au soleil… pendant que mes copains descendent, je peux profiter du reste de la journée en vol et faire la sieste…
On se retrouvera en fin d’après-midi à Chamonix après leur 7 heures de descente en rappel et à pied…

Un grand merci aussi aux marques qui me suivent et permettent ces réalisations : Adidas Outdoor, Nervures et Kortel Design.

Antonin Cecchini

crédit photos / Pierre Chauffour
horizontal break
horizontal break
tu aimes cet article, alors partage-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*