• Home
  • /SIV
  • /Stages Acro, SIV, Perfectionnement et Cross avec l’école Flyeo
Stages Acro, SIV, Perfectionnement et Cross avec l’école Flyeo

Stages Acro, SIV, Perfectionnement et Cross avec l’école Flyeo

En rendant visite à l’école parapente Flyeo, on comprend toute de suite qu’il ne s’agit pas de débutants dans le domaine du parapente. Cette école a bien quelques années d’expérience derrière elle. L’enseigne créée il y a 20 ans par Fabien Blanco, passionné de parapente et de haute montagne, connait un succès qui ne cesse d’augmenter. Implantée au cœur de Doussard, au bord du Lac d’Annecy, elle bénéficie d’une région qui dispose de conditions climatiques idéales pour apprendre, notamment pour ls stages SIV et Acro. Même avec un temps humide, l’école arrive toujours à placer des vols le matin avec un break en milieu de journée pour reprendre en fin d’après midi si nécessaire.

Très demandée par des pilotes de tous niveaux venant du monde entier, l’école parapente FLYEO, non seulement spécialiste du stage SIV parapente, propose aussi des stages dans les disciplines de l’Acro, du Freestyle et du Cross. Elle compte plus de 14 moniteurs à son effectif. Y règne une ambiance de grande famille entre les élèves et FLYEO, groupe de « potes » qui ne vit que pour sa passion, son envie de communiquer et de partager son savoir-faire.

Plutôt connu comme une école spécialisée pour le SIV, Flyeo souhaite faire découvrir les autres disciplines aux enthousiastes de l’air, proposant des stages ouverts à tous, tout au long de la saison du mois d’avril jusqu’en octobre.

Pour en savoir plus, nous nous sommes rendus chez FLYEO à Doussard pour rencontrer Barbara et Guillaume, tous deux s’occupant de l’organisation chez Flyeo mais aussi quelques pilotes en stage acro, encadrés par Max et Bastien.

Stage SIV et Acro, quelles différences?

Avant de parler du déroulement des stages, un peu de démystification entre le SIV (Simulation d’Incidence de Vol) et l’Acrobatie (Acro):
Le stage SIV parapente, permet aux pilotes d’être confrontés aux principaux incidents de vol et d’apprendre à mieux les gérer dans des conditions de vols habituels. Ce stage est adapté au plus grand nombre de pilotes. Il permet de progresser en pilotage, de prendre confiance avec sa voile et d’améliorer ses aptitudes.
L’apprentissage de l’Acro devient possible seulement à partir du moment où le pilote maîtrise deux manœuvres essentielles : le décrochage et les 360 engagés. En effet, le pilote doit être capable d’exécuter ces deux figures en autonomie avant d’envisager des manœuvres plus techniques et s’orienter vers la pratique du voltige. Bon, c’est clair?

Aujourd’hui, stage acro à l’école parapente Flyeo

Aujourd’hui, nous assistons à un stage acro. Les élèves passent trois jours complets enchaînant 3 ou 4 vols chaque jour. En général, cela correspond à un enchaînement de 4 grosses manoeuvres ou 6-7 petites manoeuvres à réaliser pendant chaque vol. Trois jours bien remplis!

Deux à trois moniteurs pour 8-10 personnes sont indispensables. Le stage commence par une vérification du secours et du matériel de vol. Tous les parachutes de secours des élèves sont sortis pour contrôler l’extraction car il y a souvent des surprises de secours mal montés. Ensuite, les élèves passent en salle de briefing.
Suit le briefing sur le site :le décollage, l’atterrissage et la définition du “xox” (zone d’évolution dans laquelle le bateau se positionne et où les manœuvres doivent être effectuées par les élèves). Les pilotes sont briefés aussi sur la dérive avec la brise du lac se levant en début de l’après midi.

Direction le déco avec Bastien

Le bus monte au déco. Pour le stage SIV ou acro, chaque élève est équipé de gilet, de radio et d’oreillettes.

Sur la route, Bastien m’explique : « Un stage acro commence à partir du moment où le “décrochage” a été validé. Il faut savoir décrocher une voile et savoir la regonfler en vol en autonomie et proprement. A partir de ce moment-là, on peut rentrer dans le domaine de l’acro. La différence est que le SIV est plus axé sur les incidents de vol : la gestion de fermeture, la frontale accélérée… bref toutes les simulations qui se rapprochent des incidents de vol en cross.

Le domaine de l’acro est plus ludique. On cherche les angles plus importants pour engager des manoeuvres comme les wingovers, le décrochage dynamique, aussi essayer de mieux comprendre le mouvement pour savoir passer au dessus de la voile en dynamique et ainsi de suite.. ». Il me confirme: «La maîtrise n’est pas une question de gabarit ou de corpulence. Il faut être motivé tout simplement ». Effectivement, Leila Simonnet, dans le groupe, Championne de France, est un poids « plume ».

Le bateau se met à l’eau, la caméra tourne. ACTION!

Leila Simonet, championne de France Acro, en stage chez Flyeo

Leila Simonet, Championne de France en Acro, fait partie du groupe d’élèves. Volant depuis 10 ans, elle entame sa huitième année d’acrobatie. Elle a tout de suite eu le déclic vers quelque chose de plus ludique. Elle se souvient, lors de ses premiers pas dans le ciel,  avoir vu évoluer des acrobates et de se dire “Je vais faire ça! ». Sous sa Niviuk N-Gravity3, elle m’avoue avoir toujours « des papillons dans le ventre avant de décoller » : « Le tumbling est une manoeuvre que j’ai apprise l’an dernier mais je ne la pratique pas encore seule. Pour moi, faire un stage permet de perfectionner mes figures et d’en apprendre d’autres tout en étant encadrée et en toute sécurité. Les personnes de FLYEO sont des professionnels avec leur style qui s’adapte à chacun d’entre nous. Leur encadrement me donne confiance pour aller plus loin car je suis arrivée à un blocage au niveau de mon entrainement qui m’empêche d’avancer seule». Ses objectifs : Championnat du Monde et participation à la Natural Games à Dubai 2015.

Leila nous explique le système de la compétition acro et comment devenir championne: « Il s’agit de faire plus de points que ses adversaires tout simplement! Cela ressemble au patinage artistique où chaque figure a son propre coefficient. Plus la figure est dure, plus le coefficient est élevé. Les figures sont notées sur 10 ou 100, ensuite multipliées par leur coef pour donner la note technique qui représente 40% de la note globale. La chorégraphie, la beauté des enchaînements et la technique, tout est noté. Pas de figures imposées. Chaque pilote est libre de choisir sa chorégraphie selon son niveau ».

Le premier stage acro de Fabien et Axel à l’école Flyeo

Fabien et Axel, deux élèves de la région lyonnaise, font également partie du même groupe. L’un d’entre eux à fait son premier décrochage il y a trois semaines et souhaite se perfectionner. L’autre est déjà bien avancé et voulait aller plus loin dans les wing-overs. On constate que les encadrants FLYEO savent maîtriser l’approche pédagogique et les différents niveaux des pilotes sans aucun souci : débutants et champion encadrés simultanément dans le même groupe, c’est magique.

Tous confirment que ces stages leur donnent confiance, améliorent leurs réflexes et leur permettent de se sentir plus en sécurité pour pratiquer les vols de tous les jours.

horizontal break

FLYEO est une école polyvalente qui se donne tous les moyens pour former le pilote de l’initiation jusqu’au cross perf, avec une progression et une cohérence entres les disciplines.
Le pilotage, les moniteurs, le matériel évoluent tout le temps et l’encadrement et l’enseignement de Flyeo s’y adaptent aussi. Ils se rendent compte que la progression se fait sur toutes les disciplines à tous les niveaux.

Tous les moniteurs ont le Brevet d’Etat et sont formés davantage par Fabien Blanco. Tous passionnés par leur activité, ils aiment voler, passant au delà des 600 heures dans les airs.

Et pour vous remercier, FLYEO offre à chaque pilote qui parraine un stage d’initiation, une journée de SIV gratuit. Merci FLYEO!

Emma Casanova

(Photos article: E. Casanova)

Le niveau requis et les différentes formules proposées

Pendant qu’un premier pilote du Groupe 1 décolle de Montmin, les derniers pilotes du Groupe 2 emballent leurs voiles dans le minibus pour remonter. Barbara, la coordinatrice chez FLYEO, nous rejoint; une bonne occasion pour lui poser quelques questions sur le niveau requis et les différentes formules proposées.

Barbara, pour quelqu’un qui a déjà fait un stage SIV et qui souhaite faire un stage acro, quel niveau lui faut-il avoir?
Déjà savoir faire un décrochage en autonome au dessus du sol si nécessaire, propre sur le tempo pour ensuite pouvoir préparer des enchaînements sur des figures.

Et l’équipement, quelle importance ?
Le plus important est que l’élève se sente bien avec sa voile et conscient de ses propres performances en l’air. Peu importe si l’élève arrive avec une aile d’école ou une aile de freestyle, le but est d’apprendre à mieux connaître son aile et ses réactions. C’est pour cette raison que nous ne prêtons pas de voiles pour les stages, que ce soit pour un stage SIV ou Acro. Par contre, nous avons des voiles « démo » que les pilotes peuvent venir essayer.

Que faut-il avoir pour s’inscrire à un stage chez vous?
Le pilote, lors de l’inscription, doit être licencié FFVL ou licencié dans son pays avec une assurance individuelle. On demande à ce que les pilotes remplissent une fiche pilote auparavant avec des infos comme son nombre d’heures de vol, son expérience, sa voile, les stages déjà effectués, ses craintes, ses peurs, le dernier pliage du secours, etc….Tout ceci pour mieux l’encadrer et déjà avoir un « feeling » du pilote avant qu’il arrive pour le stage.

Ces stages sont-ils encadrés aussi dans d’autre langues?
Les stages SIV sont faits dans les deux langues : français ou anglais. Tous nos moniteurs sont capables de donner des instructions dans ces deux langues. Il est préférable toutefois de grouper les élèves dans les mêmes groupes-langues pour constituer un groupe plus homogène pour le moniteur. Nous avons des étrangers qui viennent de Grande Bretagne, d’Espagne, d’Italie…

FLYEO proposent-ils d’autres types de stages?

Notre moniteur, Julien, prend en charge tous les stages Initiation, Perfectionnement et Cross. Ces stages se déroulent en petits groupes de 6 élèves max pour offrir un encadrement personnalisé à chaque pilote. En général, le groupe vole près d’Annecy mais il cherche aussi à faire de la distance en utilisant les conditions et la géographie de la région pour maximiser les différents terrains de jeux. Ces stages se déroulent toute la saison d’avril à octobre, dans la semaine ou les weekends.

Le stage au ticket

Stages à la carte, explique-nous comment ça marche?
« Flyeo utilise un système de cartes à points pour proposer des formules autres que des blocs de 3 jours. Ce système permet à des pilotes de se joindre à un groupe seulement pour un jour ou deux sans immobiliser toute une semaine. Ce système que nous avons mis en œuvre il y a un an marche très bien car le pilote peut toujours évoluer et pratiquer dans un environnement encadré, sans contraintes, en fonction de ses disponibilités. Cela permet une progression très cohérente. »

C’est la deuxième année que FLYEO développe ce système de stage « au ticket ». Maintenant que tous les moniteurs sont polyvalents dans toutes les disciplines, ces « coupons-vols » ont comme but d’accompagner un pilote depuis son initiation jusqu’au perfectionnement. Le pilote peut faire autant de jours qu’il le souhaite. Par exemple, prendre un break après un stage avant de revenir en entamer un autre plus tard, ou retourner chez lui pour travailler ce qu’il a appris avant de revenir pour un « top-up » un jour par ci, un jour par là.

Cette idée de « coupons à la carte », à la fois originale et ludique, ne coûte que 27€ par vol pour une carte de 10 vols achetés. Les pilotes communiquent leurs disponibilités et dès que la météo est favorable, FLYEO se charge de les appeler pour leur proposer des disponibilités. Ces sorties se passent pendant le weekend, parfois en semaine.

Le stage SIV et acro avec FLYEO

Tous les moniteurs de FLYEO sont diplômés d’Etat avec une validation par l’ENSA (Ecole Nationale de Ski et d’Alpinisme) de Chamonix qui gère cette section et la DE (Direction d’Enseignement), un passage obligatoire pour pouvoir enseigner le SIV et la pratique du parapente en milieu sécurisé. Fabien Blanco, avec ses 20 ans d’expérience, coache aussi les moniteurs pendant toute la durée de monitorat et les encadre pour que leur apprentissage passe inaperçu.

Pour réserver un stage, il faut se préparer bien en avance. Pour la réservation déjà, il faut s’y prendre 3-4 mois avant. L’idée est d’arriver psychologiquement « posé » dans son corps et son esprit : «Si on arrive avec des soucis dans la tête, vous ne serez pas dans les meilleures dispositions », nous explique Max.

Il reste encore de la place pour le prochain Stage Acro le 25 26 27 septembre.

Emma Casanova pour ROCK THE OUTDOOR

horizontal break
horizontal break
horizontal break

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

FERMER
CLOSE