• Home
  • /ACTUALITES
  • /L’école de pilotage FLYEO change de modèle (Doussard / Annecy)

01/02/2021

horizontal break

INTERVIEW

L’école de pilotage FLYEO change de modèle (Doussard / Annecy)

Fabien Blanco est le fondateur de Flyeo, école située à Doussard qui propose des stages et des baptêmes de parapente.

Quand on aborde le sujet des écoles réputées en matière d’enseignement pilotage (SIV /acro), 3/4 écoles sont régulièrement citées dont Flyeo, devenue une référence du stage SIV auprès des pilotes français mais aussi du monde entier. Cette école, créée par Fabien Blanco, un des inventeurs du SMIV, a vu grossir, la dernière décennie, son staff d’encadrement afin de répondre à une demande croissante.

Avec l’arrivée des mono-surfaces, Fabien, alpiniste grimpeur et testeur des prototypes UFO de AIR DESIGN, a été particulièrement séduit par cette nouvelle orientation de la pratique du parapente. De nouveaux stages sont apparus : montagne, bivouac. Fabien a aussi fait une autre belle découverte, celles de les utiliser pour l’enseignement initiation tellement elles présentent des atouts pédagogiques incroyables.

Tout ça l’amène aujourd’hui à redéfinir son approche métier : garder le plaisir dans son activité, préserver la proximité…

Fabien, tu as décidé de réduire la structure Flyeo en terme d’enseignement. Quelles sont les raisons ?
Depuis la création de Flyeo, nous avons eu une renommée croissante et, pour répondre aux demandes de nos clients, nous avons fait beaucoup grandir l’équipe. Cela m’a amené à devoir passer, en plus de l’enseignement, un temps croissant dans la gestion de l’entreprise, entraînant des concessions fortes de ma part sur mon temps perso. Si cette période a été à la fois excitante et valorisante, j’aspire aujourd’hui à ralentir un peu pour retrouver le temps de voler pour moi, aller en montagne et profiter de ma famille. Une envie de retour à l’essentiel en quelque sorte !

Quelles sont donc les activités que tu conserves ?

Nous conservons l’ensemble des types de stages que nous faisions, nous réduisons simplement leur volume.
Les stages SIV continueront d’être l’essentiel de notre activité au printemps et à l’automne. J’assurai en priorité les stages francophones, pendant que Malin se focalisera sur les stages en anglais. Nous ne prioriserons pas les stages acro car il faut faire des choix !
Les stages d’initiation et de perfectionnement seront à priori gérés en priorité par mon équipe. Pour ma part, j’encadrerai quelques stages de découverte et d’apprentissage du cross qui me procurent beaucoup de plaisir.

Pourrais-tu dire quelques mots sur les stages d’initiation et de perfectionnement ? En particulier, pourquoi as-tu choisi de te focaliser sur l’utilisation de mono-surfaces?

Ma vision des stages d’initiation et de perfectionnement est qu’ils doivent servir à amener les élèves à l’autonomie. Chez nous pas de pilotage automatique mais une approche personnalisée qui les amène à comprendre les situations qu’ils vivent et pourront vivre en l’air, ainsi que les conséquences de leurs actes. Je veux qu’ils fassent au maximum leurs choix eux-mêmes pour qu’ils puissent se sentir capables de les assumer le jour où ils voleront seuls. Bien sûr nous sommes là pour leur transmettre notre expérience et analyse et les sensibiliser aux notions importantes, mais toujours en faisant au maximum appel à leur propre jugement.

Concernant les ailes mono-surfaces, elles ont des atouts indéniables pour l’apprentissage : elles sont plus faciles à prendre en main, notamment en décollage et permettent au pilote de se concentrer sur l’essentiel pendant le vol. J’ai prévu un article avec toi …qui résume assez bien mes arguments à ce sujet.

Bien sûr, les pilotes pourront venir avec d’autres ailes s’ils le souhaitent.

Et l’enseignement FLYEO s’arrêtera là ?

Nous proposerons occasionnellement des stages à la Dune du Pilat ainsi que des stages montagne (vol-bivouac) car nous avons la chance d’avoir dans l’équipe Régis qui est accompagnateur en montagne et adore transmettre son amour du grand air.

Qu’as-tu décidé sur l’activité génératrice de trésorerie pour toutes les écoles parapente : les baptêmes ?

Cette part de l’activité ne change pas. Une équipe de moniteurs dédiée au baptême de l’air viendra renforcer nos troupes pendant la saison estivale et dès le mois d’avril. L’hiver, nos baptêmes auront lieu à Méribel.

Et, pour finir, je suppose que tu ne vas pas développer la boutique physique et en ligne ?
En effet, nous allons garder notre boutique actuelle sans la développer. Les pilotes pourront toujours trouver leurs marques favorites et tester du matériel. Nous avons une relation privilégiée avec AirDesign, Dudek, Niviuk ou encore SupAir et nous souhaitons garder cela. Nous resterons toujours efficaces concernant les commandes et nous garderons une boutique qui répond aux besoins de l’école et des parapentistes.

C’est cool de vouloir retrouver une ambiance proximité avec ses clients. Donc, en conclusion, avec le staff pilotage qui se réduit, la réservation d’un SIV sera encore plus difficile ?
Indéniablement oui. Il ne reste d’ailleurs que très peu de places pour ce printemps. Je conseille donc de réserver au maximum à l’avance. J’ai conscience que cela peut être frustrant mais c’est aussi une manière d’être sûr de pouvoir apporter toute mon attention à chacun des pilotes que j’accompagnerai.
Je travaille par ailleurs toujours à l’approfondissement de ce que nous pouvons leur transmettre : bilan technique, analyse des blocages mentaux altérant la prise de décision, … je vous en parlerai en temps voulu !

horizontal break

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*