• Home
  • /CONSEILS
  • /Les brises de vallées et cartes des brises dans les Alpes
Les brises de vallées et cartes des brises dans les Alpes

Les brises de vallées et cartes des brises dans les Alpes

Sur une pente de montagne ensoleillée, l’air a tendance à s’élever durant la journée, c’est la brise de pente. Ce sont elles qui créent une dépression au pied des montagnes. La brise de vallée résulte de cet appel d’air des brises de pente présentes tout le long de la vallée qui, à un moment donné, ne peut plus être assuré par le seul milieu de la vallée.

Les brises, des vents nés du contraste de température produit par les effets du rayonnement solaire.

A la différence du vent qui est un phénomène de déplacement d’air horizontal à grande échelle, les brises naissent sous l’action du soleil et à l’échelle d’un paysage. Elles sont dues à l’existence d’un appel d’air frais généré par l’élévation d’un air plus chaud donc plus léger.

La brise de pente

Sous l’action du rayonnement solaire, le sol se réchauffe et communique sa chaleur à l’air qui est à son contact. Cet air, devenu plus chaud que l’air environnant, plus léger, s’élève le long de la pente en créant un courant ascendant qui suit la pente de la montagne. C’est la brise de pente montante. Cet air ascendant est alors remplacé par de l’air plus froid, issu du milieu de la vallée ou d’un versant non exposé au soleil. Le soir, lorsque le sol se refroidit, le phénomène s’inverse. Les brises de pente peuvent atteindre une vitesse de 15 à 30 km/h et exister sur une épaisseur de 100 à 200 mètres de hauteur.

Le matin, les versants Est de la montagne exposés au soleil reçoivent le rayonnement solaire. Le sol, en s’échauffant, communique sa chaleur à l’air en son contact. Cette couche d’air devenant plus chaude que l’air environnant s’élève le long de la pente (en rouge). Un appel d’air frais (en bleu) se déplace dans le bas de la vallée.

La brise de vallée

Comme précisé ci-dessus, les brises de pente montante créent une dépression au pied des montagnes. La brise de vallée résulte de cet appel d’air des brises de pente présentes tout le long de la vallée qui, à un moment donné, ne peut plus être assuré par le seul milieu de vallée, et cela d’autant plus vite si celle-ci est étroite. Cet appel d’air, qui communique de proche en proche jusqu’à l’embouchure de la vallée, aspire ensuite l’air dans les vallées environnantes et la plaine. Les brises de vallée souffleront donc des vallées de basse altitude vers les vallées de haute altitude en journée et inversement la nuit.

La vitesse d’une brise de vallée est donc variable selon le moment de la journée, la saison et le lieu (longueur, altitude et rétrécissement de la vallée).

En général, les brises de vallée sont plutôt faibles à modérées dans les larges vallées des massifs comme les Alpes. Dans les vallées étroites ou qui se rétrécissent, il peut y avoir des brises extrêmement violentes et dangereuses (plus de 50 km/h ).

En milieu de journée, le phénomène s’observe sur tous les versants exposés au soleil (Est, sud et ouest). Une plus grande quantité d’air s’élève et aspire de l’air frais des vallées ou plaines environnantes : c’est la brise de vallée montante, conséquence des brises de pentes.

– Quelle est la vitesse et la hauteur d’une brise de vallée?

La brise de vallée atteint son paroxysme en milieu de journée lorsque les deux versants de la vallée sont ensoleillés. Sa vitesse est comprise en général entre 15 et 35 km/h sur une épaisseur de 200 à 500 m, pouvant rendre le vol en parapente impossible. La vitesse de la brise de vallée peut atteindre 50 km/h dans les vallées longues (comme certaines vallées alpines : vallée de l’Arve, Tarentaise, Maurienne, Durance…) ou à cause de l’ effet venturi dans des endroits ou la vallée se resserre.

– Pourquoi les brises de vallées sont-elles parfois plus fortes ou turbulentes?

Les brises de pente ou de vallée peuvent être renforcées ou détournées par le vent météo, ce qui peut donner naissance à des turbulences de confluence.

– Est-ce que la brise est toujours montante en journée?

Non, la brise peut être montante dans la vallée principale mais elle peut tout à fait être descendante dans une vallée secondaire qui sert à alimenter la vallée principale.

– Que faire si, en vol, on constate une brise trop forte en vallée?

Si en l’air, en regardant la manche à air ou les arbres, vous constatez que la brise installée est trop forte dans la vallée, il est recommandé d’atterrir au dessus de la couche de la brise de vallée en choisissant un atterrissage de fortune sur le versant de la montagne.

En fin d’après midi, seules les pentes ouest sont exposées au soleil. La brise de vallée s’estompe. Les versants Est se retrouvent à l’ombre et la brise sur ces pentes commence à s’inverser. L’air refroidi par un sol qui perd sa chaleur coule par gravité vers le bas des pentes.

La brise de pente descendante et la restitution du soir

Le soir, le fond de vallée se refroidit moins vite que les crêtes. C’est alors qu’apparaît la brise de pente descendante avec de l’air frais qui alimente le milieu de vallée encore chaud. En été, si les pentes sont arides avec un fond de vallée occupé par une forêt, le phénomène sera plus accentué par la restitution thermique de la forêt qui a emmagasiné de la chaleur pendant la journée. Pour profiter d’un vol en restitution aux douces ascendances au dessus d’une forêt située sur un versant ouest ou nord ouest, il faudra décoller avant l’inversion des brises au décollage!

En conclusion

– Inutile d’attendre une brise s’il n’y a pas de soleil ou si vous êtes sur un versant nord…
– Si le vent météo est nul ou faible, il faut choisir le déco en fonction de l’heure pour qu’il bénéfice d’un ensoleillement maximal (ex : nord-ouest le soir en été, sud à sud-ouest l’après-midi en hiver).
– Le fait d’avoir une brise de pente faible n’exclut pas la possibilité d’une brise de vallée forte
– Les brises et le vent météo ou les brises de pente et de vallée peuvent se contrer : il vaut mieux voler « sous le vent » d’un vent météo faible que sous le vent d’une brise forte.
– La brise de pente sur un versant orienté sud sera maximale en début d’été à midi et souvent trop forte pour décoller.

horizontal break

Les cartes régionales des brises de vallées

Pour les pilotes qui prévoient de voler en haute montagne, il est important de connaître les différents systèmes de vents de vallées.

Les brises de vallées peuvent parfois engendrer des conditions fortes et turbulentes. Il est donc très utile d’avoir une connaissance de base des secteurs où vous envisagez de voler ou de survoler en cross. Certaines informations sont renseignées localement mais il est toujours intéressant d’avoir une idée des caractéristiques locales.

Voici quelques cartes illustrant les phénomènes de vallée dans les Alpes (si vous avez des cartes des autres régions à nous communiquer, nous sommes preneurs!).

La Savoie

PS : La brise du grésivaudan est Nord!! pas Sud.. d’où la confluence au niveau du St Eynard (selon JV Ducrocq)

La région d’Annecy

Le massif des Bauges

Les Alpes en Suisse

horizontal break
Source illustrations graphiques :  » Parapente, s’initier et progresser » de Pierre Paul Menegoz / Yves Goueslain

4 thoughts on “Les brises de vallées et cartes des brises dans les Alpes


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*