• Home
  • /CONSEILS
  • /Tuto vidéo : savoir lire un émagramme pour préparer un cross
Tuto vidéo : savoir lire un émagramme pour préparer un cross

Tuto vidéo : savoir lire un émagramme pour préparer un cross

PUBLICITE

Un militaire spécialisé dans la navigation qui projette de devenir moniteur de parapente...

Rodolphe est passionné de météorologie, d’aéronautique et de l’environnement montagnard. Militaire spécialiste dans les systèmes de communication, navigation et surveillance aérienne, il travaille dans une station isolée sur le massif de la Sainte Baume : « cadre idéal pour m’épanouir dans ma passion du vol libre« .

Pratiquant le parapente depuis 2015, il s’est rapidement intéressé à la méca-vol et à la météorologie. Il a d’ailleurs créé un blog skyriding.fr dans lequel il partage ses plus beaux vols mais aussi échange sur des sujets qui lui tiennent à coeur.

Comme de nombreux pilotes de parapente sont frustrés de ne pas comprendre l’émagramme, il a décidé d’en faire une vidéo (voir aussi la présentation sur son blog). Merci Rodolphe pour cette présentation très claire de la lecture d’un émagramme !

Tuto pour comprendre les informations d’un émagramme

Dans ce tuto, il y a toujours des axes d’améliorations possibles que je n’ai pas détaillés mais avec un peu de jugeote, on peut comprendre beaucoup d’autres choses avec les bases fournies.

Pour la définition des mots (adiabatique sèche et humide, rapport de mélange, point de rosée..), rendez-vous sur le blog www.skyriding.fr. En bas de page, suggestion de livres pour mieux comprendre la météo et s’initier au vol de distance.

horizontal break

Petit portrait de Rodolphe

Tout a commencé dans la grange de mes grands parents, lorsque je fabriquais mes cerf-volants à l’âge de 8 ans. Mon rêve était de devenir pilote d’avion mais ma vue m’en a empêché.

Avant de commencer le parapente, Rodolphe pratiquait, depuis 2007, le kite-mountainboard et le kitesurf. Il s’est intéressé à la pratique du parapente en 2015 : « un ami sur le bassin d’Arcachon me prêtait du matériel pour faire du gonflage sur la dune du Pilat ».

A l’issue de ses 2 premiers stages, il a décidé de voler dans des sites variés (Lot, Dordogne, Pyrénées…) pour progresser et être confronté à différentes aérologies tout en gardant une marge de sécurité raisonnable. Je volais pour mon propre plaisir en effectuant divers cross dépassant les 100km que je ne déclarais pas.

En parallèle, il s’est investi dans la compréhension de la méca-vol et a affiné ses notions météorologiques : selon mon avis, je pense que l’assimilation de ces 2 thèmes est indispensable à notre sécurité. En effet, comprendre profondément la mécanique aéronautique permet d’obtenir un pilotage « logique » et « actif » car notre cerveau décryptera chaque mouvement de l’aile et le traduira en un pilotage adapté, suivi d’une mise en place d’automatismes améliorant notre réactivité.

Aujourd’hui, il vole avec une AXIS Venus SC, une aile excellente avec laquelle je ne prends que du plaisir. Il a décidé de faire des compétitions : les compétitions auxquelles je m’inscris s’annulent les une après les autres à cause de la météo. Je me rattrape sur les cross si possible, mon but étant de partir de la Sainte Victoire et d’atterrir au delà de Grenoble.

Pour élargir sa passion, il a créé sa page web pour « immerger les curieux » dans ses vols et échanger avec les pilotes afin de fournir des conseils, des pistes d’amélioration etc. « Le partage est une partie intégrante dans ma passion et j’envisage de me reconvertir dans le monitorat professionnel dans 3 ans. Je souhaiterais notamment apporter de la nouveauté dans l’enseignement du parapente pour voler mieux. Mes idées ne demandent qu’à être développées et mises à profit. Pour terminer, je remercie ma femme et mon partenaire AXIS de me soutenir dans mes ambitions.

Cliquez sur une photo pour voir le diaporama

horizontal break

ROCK THE OUTDOOR, la culture parapente

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*