Le “K” du fabricant de sellettes KORTEL DESIGN

Le “K” du fabricant de sellettes KORTEL DESIGN

Rock the Outdoor a été chaleureusement accueilli par Max Jeanpierre et Denis Cortella, de Kortel Design, malgré cette période en début de saison extrêmement chargée, alors que la finalisation du prototype de la sellette, Kolibri Pro, pour les pilotes Nelson De Freyman et Antoine Girard, était en cours de finalisation.

Le «K» du fabricant de sellettes Kortel Design

Ce qui caractérise Kortel Design de tout autre constructeur se situe surtout dans le processus de création. Contrairement aux autres, la naissance d’un nouveau produit découle d’un besoin individuel, là où il ne semble pas y avoir d’autre solution que celle de créer.

KORTEL DESIGN, basé à Sallanches (France), à l’entrée de la vallée de Chamonix, a été lancé en 1998 par Denis Cortella, trois fois Champion du France. Max Jeanpierre l’a ensuite rejoint en 2006 doublant les compétences de la société. Ensemble, ils ont ainsi bâti une solide réputation pour la marque KORTEL DESIGN avec la production haut de gamme de sellettes de parapente et la distribution de certains accessoires difficiles à trouver ailleurs.

Max Jeanpierre et Denis Cortela

La “Konception” des sellettes Kortel Design

Des conceptions uniques

Chaque produit conçu par Kortel correspond à une utilisation précise. Il n’y a pas de sellettes Kortel Design avec des concepts identiques. Parfois, les “conceptions uniques” révèlent des surprises, même pour les concepteurs. Max nous a expliqué les difficultés rencontrées pour reproduire une nouvelle version de leur best-seller, le Kamasutra, en raison de sa plaque assise coulissante à la fois révolutionnaire et unique. Kortel est d’ailleurs surpris que personne n’ait essayé de copier leur concept. Sans doute parce que le design est si complexe que même Kortel a du mal à le reproduire sur son nouveau modèle, la Kamasutra 3!

A partir d’une idée et de choix de matériaux

Le processus commence alors à partir d’une idée et en choisissant des matériaux (boucles, poulies, mousse, drisse …) sélectionnés auprès de fournisseurs réputés pour leur qualité (en Europe et en Asie). Max Jeanpierre est le “cerveau” qui réalise les dessins techniques, du design jusqu’à la conception des petites pièces qui seront fabriquées par une usine locale.

Choix de mousses diverses

La fabrication du premier prototype

Denis Cortella est “l’œil” de la conception et le “génie” de la machine à coudre. Il assemble et coud les matériaux des prototypes soigneusement mesurés avant de les envoyer à l’usine en Asie pour la fabrication d’un avant produit de série. Après le retour de fabrication, les prototypes fabriqués par l’usine sont examinés, testés en interne puis envoyés pour la certification EN.

Le prototype de la nouvelle Kannibal Race

Intérieur de la Kortel Kolibri avec, pour gagner en poids, le choix de la mousse EVA perforée qui ne nécessite pas d’être recouvert d’un tissu.

Les étapes de la certification

Les tests de sellette en interne

Les règles de certification sont strictes et l’ensemble du processus « prototype-produit fini » peut prendre parfois jusqu’à 3 ans. Ce fut le cas pour la sellette Kolibri Pro X-Alps.

Les centres d’essais sont situés à travers l’Europe Centrale (principalement en Allemagne et en Suisse), et la fidélité de Kortel à un laboratoire d‘essais en particulier, est dictée à la fois par la facilité de la langue et de la proximité : « Alan Zoller est tout près de chez nous et il parle le français. Il n’est pas nécessaire d’aller plus loin, vers l’Allemagne par exemple », explique Denis, «Le processus prend déjà assez de temps. Ce n’est qu’une fois que le produit a passé les tests EN, qu’il peut être validé pour la fabrication du produit final».

Parce que le timing est toujours crucial avant les tests officiel EN, les prototypes passent toute une série de tests en interne chez Kortel à Sallanches. La majorité des fabricants de sellettes ont leur propre équipement, ce qui leur permet d’effectuer des séries de tests de charge, de simulations d’incidents en utilisant une machine de type hydraulique avec un mannequin chargé de poids et un logiciel d’ingénierie très astucieux. Grâce à cet équipement, Denis Cortella peut faire tous les tests possibles sur les prototypes, même au delà des limites, jusqu’à ce qu’il juge que le produit peut être soumis à la certification officielle. C’est un processus, à la fois long et coûteux pour le fabricant qui espère que l’homologation soit validée dès le premier coup.

L’esprit “Komplexe” de Kortel

“Standard” et “simple” sont deux mots qui ne figurent pas dans la vocabulaire de Kortel. Max et Denis, toujours en harmonie avec leurs idées créatives passe beaucoup de temps à la recherche. Certaines conceptions de leurs sellettes Kortel Design prennent parfois 500 heures et peuvent engendrer jusqu’à 700 opérations différentes (la Kolibri, par exemple). La “Komplexité” de Kortel passe aussi par le choix des matériaux de haute qualité, essentielle pour le succès à la fois en termes de durabilité et d’originalité.

Le coût est une contrainte qui n’entre pas dans le cahier des charges

La démarche de conception d’une sellette KORTEL DESIGN n’est pas basée sur les contraintes des coûts, un coût de revient précis n’est parfois connu uniquement après que la première série soit lancée.
“Pour nous, faire une sellette avec le prix du marché déjà en tête, c’est faire le travail à l’envers. Notre façon de faire est de fonctionner plutôt dans l’autre sens : nous partons d’une idée et nous y travaillons sans nous soucier des contraintes de choix de certains matériaux par rapport à leurs coûts”, dit Max. “difficile de trouver des produits de bonne qualité en France. Nous aimons trouver des solutions techniques pour intégrer ce que nous avons souhaité à la base, même si cela coûte cher et plus facile que de choisir un produit générique dans un catalogue. Si c’est nécessaire, nous le ferons nous-mêmes. C’est comme ça chez KORTEL DESIGN”.

La longévité des sellettes KORTEL DESIGN

Max et Denis ne se défendent pas à propos des prix de leurs produits par rapport à d’autres marques. Ils savent qu’ils sont placés en «haut de gamme» et sont souvent surnommés la Rolls Royce de la sellette, qu’ils prennent plus comme un compliment que de chercher à vendre du volume. Un achat Kortel fera un trou plus important dans votre poche mais le prix est justifié (beaucoup de leurs anciennes sellettes sont encore utilisées et d’autres très bien vendues sur le marché de l’occasion).

“Nous avons parfois des clients qui viennent faire une petite réparation sur une ancienne sellette, certaines sont âgées de plus de 7 ans! C’est agréable à voir. Nous savons que nos produits coûtent plus chers que d’autres, mais la qualité du produit fini est indéniable “.

Kortel a une longue liste de clients fidèles. Denis explique en outre qu’il choisit et suit où sont vendus leurs articles. Chaque point de vente passe par une formation spécifique pour bien connaître les produits de  la marque, de telle sorte que les questions des clients ne restent pas sans réponse. Pour Max et Denis, trouver le bon point de vente avec une philosophie similaire à la leur n’est pas toujours facile, notamment sur un marché de niche où on approche du point de saturation. Kortel se distingue des autres fabricants car il souligne l’importance des petits détails.

Exemple de boucle fabriquée sur mesure pour l’adapter à la largeur d’une sangle de 10 mn

Fabriquer soi-même les pièces pour plus de qualité au final

Fabriquer soi-même, c’est ce qu’il font le plus souvent car ils réalisent des produits très spécialisés. La sellette Kolibri est l’exemple typique qui combine des matériaux sur mesure de qualité et une technologie de conception unique. Max explique que “si une pièce générique d’un catalogue peut subir un poids de 60 kg et que Kortel peut en fabriquer une de forme identique dans un matériau différent pouvant résister jusqu’à 14 0kg, pourquoi s’en priver?”. C’est ce qui a valu à Kortel son image d’innovateur.

Proposer la sellette adaptée pour accompagner chaque pilote durablement

Denis recommande vivement que les pilotes essaient chaque sellette avant de l’acheter et dans les conditions et l’environnement qu’il / elle aient l’intention de voler. “Il est inutile d’acheter une sellette de compet si vous allez faire du marche et vol ou une Kuik si vous voulez voler en compet … J’exagère, mais vous me comprenez. Notre philosophie, c’est de ne pas simplement être satisfait quant un client achète une de nos sellettes. Non, nous voulons que le client trouve la sellette qui lui convient et qu’il la garde longtemps».

La gamme des sellettes Kortel Design : réduite et très ciblée

Avec une gamme de produits plus réduits que ses concurrents, le choix du bon modèle est facile car les usages sont très ciblés. Par exemple, la Kortel Karma II et la Kortel Kuik II, sont des sellettes conçues pour des pilotes évoluant de l’initiation jusqu’aux premières expériences sereines du vol de cross. Nous ne citerons ici que quelques-unes de leurs best-sellers.

La sellette KORTEL Karma II

Prenant les principales caractéristiques d’origines de la Karma, la Karma II est maintenant plus légère et moins encombrante sans compromis à la sécurité. Kortel s’est rendu compte que l’airbag seul n’était pas assez au point lors des études sur les incidents de pilotes au décollage. Les airbags se gonflent traditionnellement avec de l’air entrant dans les ouvertures engendrée par la vitesse. Si le pilote n’est pas en mouvement, la protection dorsale d’un airbag ne se gonfle pas. La réponse de Kortel a été la création du Krashbox; une mousse auto-gonflante qui,dès la sortie du sac, garantit une protection identique à celle de l’airbag.

La sellette KORTEL Kuik II

Cet autre best-seller a l’originalité de ses caractéristiques modulaires, qui, ajoutés ou supprimés, adapte la sellette pour la majeure partie toutes des disciples du parapente. Inspiré de la Kuik I, la conception des jambes isolées diffère de celle du hammac. De ce fait, les sensations en vol sont similaires à une sellette traditionnelle. Incroyablement polyvalente, cette sellette, grâce à ses modules, se transforme pour s’adapter à tous les pilotes quelque soit leur niveau.

La sellette KORTEL Kool

La sellette KORTEL Kool est une sellette d’école, solide et durable, avec un châssis classique. Denis et Max disent que cette sellette correspond une étape importante car Kortel saura accompagner le pilote débutant en lui proposant une sellette adaptée à sa progression et aux évolutions de sa pratique.

Il y en a bien d’autres sellettes Kortel Design pour des disciplines spécifiques, comme la KORTEL Kliff, combinant l’alpinisme et le vol en utilisant mousquetons comme points d’attaches. Puis la KORTEL Kruyer II, une sellette super légère avec une assise en mousse Eva pour le confort et une innovation exclusive avec des épissures pour les ajustements.

Dans un proche avenir, nous verrons le retour très attendu de deux sellettes Kortel Design « phare » de la marque : la KORTEL Kanibal Race et la nouvelle KORTEL Kamasutra 3 qui, toutes les deux, compléteront la gamme Kortel pour 2015.

Mises à part la conception et la création de sellettes sportives, Kortel Design est également l’un des sponsors officiels de l’Association Paragliding World Cup.

horizontal break
horizontal break

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*