SYRIDE a 10 ans : Anthony nous raconte son histoire

SYRIDE a 10 ans : Anthony nous raconte son histoire

SYRIDE est née à St Hilaire du Touvet durant l’été 2010. A ses débuts, la société fabriquait des instruments pour les surfers. Puis elle s’intéresse au monde du parapente et lanceen 2012 l’alti vario GPS SYS’Ky qui fut un véritable succès. Un petit instrument très novateur qui a chamboulé les habitudes : simple, léger, accessible, et surtout, il se positionne sur l’élévateur mais aussi permet d’enregister les vols en ligne : « une révolution et surtout un très bon compromis qui séduit rapidement les pilotes dès notre première Coupe Icare » , se plait à raconter Anthony Créteur le responsable.

Les instruments sont fabriqués en France et Syride emploie 7 peronnes ! Découvrez l’interview du créateur qui nous raconte la petite histoire de cette première décade.

A l’origine, SYRIDE fabriquait des instruments pour les surfers…

SYRIDE a commencé dans l’équipement des surfeurs, ce qui explique la vague sur le logo – Syride vient de la contraction de « Share Your RIDE ». L’instrument donnait des informations sur la hauteur, la vitesse. Leur produit intéressait aussi les kitesurfers pour connaître la hauteur des sauts.

Compte tenu des similitudes des informations (vitesse, hauteur, distance…), la petite équipe s’est tournée vers le marché du parapente en proposant un produit qui n’existait pas encore : le vario sur l’élévateur, le SYS’Ky.

Interview d’Anthony Créteur

Comment t’es venue l’idée de concevoir un instrument pour les surfers ?

J’étais parapentiste et, pour moi, il n’y avait pas de raison que le surf ne connaisse pas la même évolution technologique que dans le mileu du vol libre. C’est pourquoi on s’est lancé sur ce marché complètement vierge de technologie.

Et pourquoi pas dans le domaine du parapente ?

Le parapente avait déjà trop d’acteurs présents pour imaginer y trouver une place.

Puis pour les parapentistes…

Qu’est-ce qui vous a amené à vous intéresser au marché du parapente par la suite ?

Après avoir acheté un vario une blinde à la Coupe Icare, en volant avec cette usine à gaz où je passais plus de temps à comprendre les menus qu’à regarder mon cap, je me suis dit que notre super ingénieur en électronique allait pouvoir adapter notre instrument pour le surf pour en faire un instrument simple avec juste l’altitude, la vitesse et le vario et un bouton pour l’allumer.

Petit vario, donc, du coup, cette idée de vario fixé à l’élévateur est venue rapidement ?

Oui, n’ayant pas de cockpit, je me suis mis dans ma sellette sur mon portique dans mon garage et je lui ai vite trouvé une place sur l’élévateur, j’ai trouvé ça pratique de l’avoir sous les yeux et de le manipuler sans lâcher les commandes ! Après quelques vols et une dizaine de pilotes qui m’ont dit « c’est ça qu’il me faut, j’y comprends rien à mon vario », je me suis dit que finalement il y avait peut-être une place à prendre !

Le SYS’Ky est donc sorti en avril 2012 (voir le dossier de presse et la vidéo ci-dessous).

Le SYS’Ky, le premier succès de Syride

Ce petit instrument très novateur va chambouler les habitudes : simple, léger et accessible, il se positionne sur l’élévateur :  » c’est une révolution et surtout un très bon compromis qui séduit rapidement les pilotes dès notre première Coupe Icare en 2012″ se plait à raconter Anthony.

Un instrument sur un élévateur, une grosse inovation d’usage !

Présentation de l’altivario GPS SYS’Ky (2012)

Cet instrument de vol léger a dû chambouler les habitudes ?

Le Sys’ky a été l’aboutissement de 2 années de recherches dédiées aux besoins croissants des parapentistes, notamment pour réaliser un suivi détaillé de leur pratique afin de progresser mieux, et surtout plus rapidement. Effectivement, cet alti vario GPS a marqué une rupture avec la concurrence : il était moins cher, plus léger, plus précis et plus réactif et il contenait également des composants de dernière génération intégrant la capture de mouvement.

L’autre intérêt, les possibilités de partage je suppose ?

Oui, il était associé à une plateforme web unique permettant d’avoir un profil intégrant des indicateurs de performance spécifique aux parapentistes pouvant être partagés avec les utilisateurs du monde entier (tracé GPS du vol (2D / 3D), altitude, vitesse, vario, hauteur sol, force G sur toute la longueur du vol, altitude de décollage et d’atterrissage…). Ces informations permettent aux parapentistes d’identifier leurs atouts et leurs faiblesses en se comparant au reste de la communauté. Ils peuvent également comparer leur matériel, se fixer des objectifs, suivre leur progression.

Carnet de vols en ligne

Ce qui plaît aussi, c’est l’association de l’instrument avec le carnet de vols en ligne. Depuis le site de partage SYRIDE a connu de nombreuses évolutions ( à découvrir ici).

Gagnant au concours « Stars et métiers » en Auvergne-Rhône-Alpes – Interview TéléGrenoble (2016)

Où sont fabriqués les instruments et combien de personnes emploie Syride ?

Les instruments sont fabriqués en France : plasturgie injectée dans la région Lyonnaise, électronique câblée en région Parisienne et assemblage dans leur locaux dans la Marne.

Un peu moins de 50% de nos ressources humaines servent à assembler, tester et expédier les instruments. 5 salariés sur 7 sont en télétravail, cela nécessite une certaine organisation mais on a trouvé les outils qui vont bien.

La première gamme de SYS’One

La gamme parapente SYRIDE actuelle

Aujourd’hui la gamme parapente propose 5 modèles qui vont du simple vario à l’ordinateur de bord en passant par des varios GPS (voir ci-contre).

Comme le précise son créateur, « l’objectif est rempli quand on voit le volume de vols publiés chaque jour . L’avenir s’annonce prometteur et nous avons toujours un énorme stock d’idées innovantes à vous faire découvrir ! »

En savoir plus syride.com

horizontal break

ARTICLES SIMILAIRES

ROCK THE OUTDOOR, la culture parapente

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*