• Home
  • /ACTUALITES
  • /Record de distance parapente France battu par Frédéric Delbos : 421 km

15/05/2019

horizontal break

RECORD

Record de distance en parapente battu par Frédéric Delbos : 421 km

Le vol de Frédéric Delbos du 12 mai a été validé par la CFD !

Frédéric Delbos et plusieurs pilotes sont partis du site de Chamery près de Reims en vue de réaliser un vol exceptionnel. Ils posent les uns après les autres, le dernier, Johan, avant la Loire près de Sancerre (voir ci-dessous). A km 210, Frédéric se retrouve donc seul en l’air. Motivé, il poursuit sa route pendant 200 km et pose à Tarnac, commune située dans le plateau des milles vaches en Corrèze. Un vol avec une OZONE Enzo 2 d’une durée de 9h49 avec une vitesse moyenne de 43 km/h ! Il bat ainsi le précédent record détenu par Martin Morlet : 411 km le 1er mai 2016 (voir son témoignage)

« C’est complètement dingue et délirant ce qui s’est passé ! Il y a un truc qui est sûr, c’est que pour réaliser de beaux vols, il faut être bien entouré car le vol n’est qu’une toute petite partie de l’aventure (la face émergée de l’iceberg). Et notre petit groupe de plaineux a fonctionné à la perfection pour s’améliorer dans tous les domaines et dégager toutes les embûches qui pouvaient se présenter. La dynamique du groupe n’aurait pas été possible sans des personnes exceptionnelles comme Martin Morlet ,Guido Prestigiovanni et Régis Fouret qui donnent beaucoup de leurs temps pour le parapente et la plaine et partagent sans frein leurs expériences pour faire progresser les autres pilotes. » – Frédéric Delbos (son témoignage complet à venir bientôt).

Félicitations à Frédéric mais aussi à cette collaboration régulière entre tous ces pilotes qui nous font rêver avec leurs beaux exploits ! Désormais, l’objectif des chasseurs de records en France : celui de se rapprocher encore plus des 500 km !

Cliquez pour voir les vols des autres pilotes depuis le site de Chamery

Les distances des autres pilotes !

Johan Le Réguier : 210 km

Benoit Burgy : 193 km

Olivier Angenard : 188 km

Franck Arnaud : 172 km

Ludovic Maitre : 161 km

Abdel-Hahim Laneche : 121 km

Régis Fouret : 116 km

Romain Beaugey : 86 km

Julien Burnod : 82 km

Animation générée par Sylvain Mathon

Le témoignage de Frédéric sur son vol du 12 mai 2019

Quelles étaient les conditions de vol de ce 12 mai ?

La journée de dimanche était une journée très technique à voler à cause d’une masse d’air hétérogène. Elle a nécessité beaucoup de changements de rythmes avec, au début, des temps calmes où il fallait parfois patienter dans de petits varios et, à la fin, des temps forts où j’ai attrappé des grosses barres de nuages.

Comment s’est déroulé le début de ton vol ? Avec qui volais-tu ?

J’ai raté la première extraction à cause d’une erreur de placement. Du coup, j’ai pris la deuxième vague avec Régis (Fouret) et Ludo (Maitre). Régis a posé peu après la Seine. J’ai continué une partie du vol avec Ludo qui a fini par poser dans une zone piégeuse à cause d’un effondrement du ciel en amont.
J’ai anticipé ce changement et je me suis repositionné aussitôt sur un nuage bien formé à 90 degrés de mon axe. La montée dans ce nuage m’a donné raison : la carte du ciel a été complètement rebattu en l’espace de quelques minutes.

Les conditions étaient-elles plus clémentes ensuite ?

Oui, de nouvelles rues apparaissaient et j’ai pû reprendre tranquillement mon avancée mais cette fois-ci tout seul. La partie du vol jusqu’à la Loire a été une bataille physique puis mentale pour moi car les thermiques était violents, avec de petits noyaux et complètement désorganisés. Il fallait, comme dans un jeu vidéo, attraper « les boosts » quand ils se présentaient. Je n’étais pas loin de la rupture mentale, ça ne m’est jamais arrivé jusque là en plaine.

Frédéric Delbos photographié par Ludovic Maître

Qu’est-ce qui t’a motivé lorsque tu t’es retrouvé tout seul en l’air ?

J’ai tenu avec juste l’envie de passer la Loire et en me disant que les conditions pouvaient changer radicalement à son passage. Et la fin de l’histoire m’a donné raison puisque les thermiques étaient devenus réguliers et organisés. J’ai pu allègrement croquer des grosses barres de nuages jusqu’à la Corrèze.

Frédéric posé à Tarnac après 9h49 de vol

Frédéric vole avec une aile de champion !

Pour l’anecdote, Frédéric vient juste de changer d’aile. Il a récupéré la voile OZONE Enzo 2 de l’ex-champion du monde Stefan Wiss, surnommée « La Uno » ! Coïncidence ?

Frédéric lors de la B-Stof en juillet 2016

Record de distance belge le même jour !

Record belge le même jour : 411 km !

Le même jour, 2 pilotes belges, Wim Verhoeve et Paul S. parcourent 411 km depuis Beauraing en Belgique et se posent près de Bannegon (près de Bourges) en 8h32.

Voir la trace de Wim

Frédéric lors de la B-Stof en juillet 2016

Frédéric et ses débuts en parapente

Il a commencé le parapente en 2008/2009 (stages init/perf à l’UCPA Lachens) : j’ai vraiment acquis toute la technique jusqu’à mon BP à l’ancienne école des Piafs MJC avec la bande à Didier (Françoise, Rémi et Tam).

Il fait son premier cross avec Eric Galisson (une vingtaine de km en partant de Chamoux et en atterissant vers Ugine) : le lendemain, cela m’a tellement plu que j’ai enchainé 2 petits Tours d’Annecy. Et ma passion pour le cross et la distance n’a fait que se renforcer au cours des années.

En 2013, ses cross dépassent parfois les 100 km…

horizontal break

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*