• Home
  • /CONSEILS
  • /Pour le retour : comment augmenter vos chances en auto-stop ?
Pour le retour : comment augmenter vos chances en auto-stop ?

Pour le retour : comment augmenter vos chances en auto-stop ?

C'est en ne portant pas n'importe quoi que vous ne serez pas n'importe qui en stop !

Pascal Boulgakoff a réalisé une expérience intéressante en stop en adoptant 2 postures différentes : la première avec des vêtements sombres et le sac de portage debout, la seconde avec une veste colorée et le sac de portage couché…

« De 9h30 à 10h30, habillé comme sur la photo de gauche, environ 250 voitures sont passées sans me prendre ! A 10h31, je mets la veste de la photo de droite, la première voiture qui passe s’arrête et me conduit à St Hilaire »

Ci-dessous, quelques petits conseils… évidents certes !

Tout d’abord, une petite remarque sur la tenue de Pascal pas très « sexy » : son jean. En effet, comme lui, nous sommes nombreux, pour la pratique du parapente, à porter un pantalon… que même Emmaus serait en droit de refuser. Cependant, si on envisage de sortir du bocal et de rentrer en auto-stop, il est important de prévoir une tenue correcte pour rentrer vite et, pourquoi pas, enchaîner un autre vol.

Conclusion évidente : s’éloigner de l’aspect du « voyageur vagabond »

Plus on avance en âge et plus la personne pratiquant le stop apparaît « douteuse », d’autant plus avec un gros sac. En portant une tenue sportive de randonneur colorée, vous éliminerez l’aspect du voyageur louche qui se déplace de ville en ville sans véhicule. D’autre part, pour amoindrir l’inquiétude du conducteur en voyant votre gros sac, couchez-le afin que celui-ci n’apparaisse pas comme un sac avec toutes les affaires d’un errant.

Quelques recommandations

Le casque visible : avec le casque en apparence (sur le sac, pas sur la tête), vous suggérez au conducteur que vous êtes une personne pratiquant un sport (parapentiste, grimpeur, alpiniste…).

Le tissu du parapente et des suspentes qui sortent du sac : autre idée pour éveiller la curiosité du conducteur !

Le sourire : si vous avez fait un beau vol, vous l’aurez. Si vous avez atterri très loin ou dans la pampa, vous l’aurez beaucoup moins, alors faites un effort !

A éviter : ne pas cacher son visage en portant des lunettes de soleil et une casquette !

Le stop clin d’oeil avec un panneau auto-stop parapente

En utilisant un panneau auto-stop parapente, vous éliminez toute hésitation des conducteurs en affichant sans équivoque la raison de votre pratique de l’auto-stop. De plus, en adoptant la carte de l’humour, vous apparaîtrez comme une personne attrayante auprès des conducteurs au tempérament curieux ou intéressés par la pratique du parapente !

Le syndrôme du parapentiste aventurier !

C’est lors d’un retour en stop que le jeune pilote Thibault a rencontré son âme soeur. La conductrice, tellement passionnée par le récit de l’aventure de son passager (au demeurant très charmant aussi), a progressivement levé le pied pour prolonger la durée du trajet. Ma plus belle rencontre, Jessie, la femme que j’aime, à la sortie de Murat lors d’une session d’auto-stop après une journée de vol. Depuis, ils pratiquent le vol libre ensemble…

Partagez vos belles expériences en stop !

ROCK THE OUTDOOR, la culture parapente

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*