• Home
  • /CONSEILS
  • /Pliage parapente : technique pour bien immobiliser le bord d’attaque
Pliage parapente : technique pour bien immobiliser le bord d’attaque

Pliage parapente : technique pour bien immobiliser le bord d’attaque

Plutôt bien cette technique de pliage final de la voile pour garder le bord d’attaque en place quand on s’est efforcé de ranger correctement les caissons bien à plat. Merci Javier Tejeiro Lopez pour le partage !

La voile de Javier est une Gummfluh* (du fabricant suisse FLYFAT). Cette voile EN B est présentée comme une « voile tout public typée Hike & Fly« . Nicolas Garcin vient de terminer le test pour ROCK THE OUTDOOR et il l’a adorée ! Des performances étonnantes pour sa catégorie et beaucoup de plaisir à voler avec (article à découvir dans le mois). Une voile à la fois légère et robuste (4 kg en taille M) qui peut devenir un compagnon idéal pour les pilotes qui recherchent plaisir, sécurité, légèreté et robustesse.

Il y a les voiles de tout le monde et les autres

Avant de se lancer dans l’aventure, David, le concepteur FLYFAT, a fait ses armes chez MCC Aviation auprès d’Alexandre Paux. Donc, une bonne école pour apprendre à concevoir des ailes simples et efficaces.

La MMC Stelvia en est un bon exemple pour l’avoir essayée plusieurs jours à Organya. Je me suis vraiment senti en sécurité et ses perfs sont très bonnes pour une EN B perf. C’est tout à fait la voile adaptée aux pilotes qui veulent avancer en gamme et qui pensent qu’iles vont serrer des fesses avec une B+.

Voler en parapente, ce n’est pas que pour faire du cross !

Le souhait de David de FLYFAT, dès le départ, a été de créer des « voiles qui lui resssemblent« , qui procure du plaisir. Donc « atypiques » car elles s’éloignent de nombreuses voiles trop lissées, forrmatées pour satisfaire au plus grand nombre.

Un autre exemple de réussite sur ce même courant « hors norme » et avec des performances étonnantes, la LITTLE CLOUD Gracchio, une voile de cross racée qui offre aussi beaucoup de plaisir (virage, précision, vitesse, pénétration, confort et sécurité grâce à l’amorti en tangage, une caractéristique de la marque). Une voile « catégorie sports » polyvalente, ludique, idéale pour les pilotes de bord de mer qui recherchent un engin rapide (gonflage vent fort au top), mais aussi pour assurer quand même en cross (voir le test Gracchio).

Désolé, je me suis attardé à parler de « voiles plaisir » plutôt que d’étoffer mon discours sur la technique de pliage de Javier. C’était plus fort que moi en voyant la Gummfluh. Ce ne sont que des observations personnelles d’un pilote loisir.

La Gummfluh, encore une voile que je vais ajouter sur ma liste des essais personnels !

* Gummfluh, nom du sommet suisse que David voit de sa fenêtree

ROCK THE OUTDOOR, la culture parapente

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*