• Home
  • /ECOLES
  • /Ecole Carpe Diem, très innovante en conciliant parapente et bien-être
Ecole Carpe Diem, très innovante en conciliant parapente et bien-être

Ecole Carpe Diem, très innovante en conciliant parapente et bien-être

Carpe Diem, une école parapente à Annecy vraiment pas comme les autres

ROCK THE OUTDOOR, en tant que magazine, a parmi ses missions, celle d’informer. C’est notamment le cas lorsqu’une nouvelle école parapente est créée. L’an dernier, vous avez probablement lu la news à propos de la création de l’école parapente Carpe Diem. Encore une école parapente alors qu’il en existe une cinquantaine autour d’Annecy à 50 km à la ronde ! Mais Sébastien a pris le pari de créer cette école parce qu’elle ne ressemble à aucune autre !

Un an après, quel est le bilan ? Est-ce que son choix d’enseigner avec des mono-surfaces est concluant ? Ses formules de stages mixtes dans lesquels il porte une grande attention aux personnes (sérénité, famille…) séduisent-elles ? A priori, oui…

Sébastien, l’année passée, tu créais CARPE DIEM, l’école Buissonnière du Parapente à Doussard proche du Lac d’Annecy. Nous avons déjà communiqué sur ton école atypique à plusieurs égards. Quel est, aujourd’hui, le bilan de cette première saison ?

Le résultat est très encourageant ! D’une part, la philosophie de l’école, basée sur la bienveillance, le plaisir, le partage résonne vraiment chez les parapentistes. Tout comme l’accent mis sur le mental : les pilotes apprécient beaucoup et cela répond à leurs attentes. Ils aiment également le fait d’être en petit comité (on se limite très souvent à 5 élèves par stage) : ils sont sensibles à la qualité et la personnalisation qui en découlent.

Et les plus qu’apportent l’enseignement avec des voiles mono-surface ?

L’enseignement en mono-surface (la AirDesign UFOen ce qui nous concerne) confirme tous ses avantages : plaisir, sécurité, facilité… Les élèves progressent vite, surtout en analyse parce que multiplier les vols permet d’engranger de l’expérience tout en étant encadré. Et comme nous veillons à rendre les élèves acteurs de leurs vols (ce qui est facilité par l’exigence minime de l’aile), cela fonctionne vraiment très bien !

Les avantages de la mono surface vus par Sébastien

Quels sont les avantages d’une mono-surface par rapport à une aile classique ?

Les avantages cherchés lors de la conception des premiers modèles de ce type d’aile étaient le poids et l’encombrement. Un usage prévu à la base pour le paralpinisme (descente des sommets). Mais il se trouve que de nombreux autres avantages ont émergé avec les voiles mono-surface, notamment pour l’initiation parapente grâce à sa très grande facilité de mise en oeuvre : l’aile est incroyablement facile à gonfler et à amener au dessus de la tête. D’autre part, cette voile a un comportement très amorti en toute situation de vol : cela amène une très grande sécurité en vol, les risques d’incidents sont donc très limités.

En utilisant la voile mono surface AIR DESIGN UFO, les élèves ont plus de plaisir, plus vite ! Cette voile permet de trouver tout de suite de la réussite et des sensations, beaucoup plus rapidement que pour une aile classique. Plus de travail au sol et plus de vols sont effectués en règle général en comparaison d’un stage avec une aile classique.

tu aimes cet article, alors partage-le !

Tu proposes des formules de stages peu habituelles. Alors, quels sont les retours ?

Oui, sortir des sentiers battus n’est pas toujours évident, mais tout ce que nous avons vécu lors de la première saison, les retours des élèves, les différentes expériences, nous confortent dans nos choix et nous encouragent à aller plus loin et à proposer d’autres stages en plus des Stages Initiation, Progression et Perfectionnement et Retour à la Sérénité.

Quelles sont donc les nouveautés que nous trouverons chez CARPE DIEM ?

L’idée est d’aller plus loin encore dans le partage et le plaisir. Partage d’activités, partage avec les accompagnants qui ne volent pas, partage entre personnes….
Pour cela de nouveaux stages ont été élaborés. Ils mixent 2 activités différentes.
Parapente + yoga
Parapente le matin et la fin de journée, yoga l’après midi. Les 2 activités sont tellement complémentaires… Et nul besoin d’être un expert en Yoga. C’est même l’occasion de débuter et de réaliser combien être bien dans sa tête et dans son corps permet de multiplier le plaisir en vol !
Parapente + plantes sauvages
Nous irons voler le matin. L’après midi, nous irons en montagne pour apprendre à reconnaître les plantes sauvages, en récolter certaines pour réaliser un repas avec un soir… Mais cela ne s’arrête pas là : nous redescendrons en volant de nos escapades alpestres !

Parapente + mental et bien-être
Des séances quotidiennes de PNL et auto hypnose, ainsi qu’un massage de 45 mn sur le stage, vont nous amener à être mieux dans notre corps, et mieux dans notre tête. Des outils sont apportés aux élèves, transposables dans la vie de tous les jours, pour la rendre plus belle.

Parapente + Rando/Bivouac
L’idée est de découvrir l’activité en mode soft. Donc, on rayonnera en étoile autour d’Annecy et on dormira dans des refuges non gardés de préférence. Le but est de voyager léger (avec de quoi tenir 24h), de se ravitailler tous les jours et de faire un minimum de km en véhicule.

Parapente + surf
Dans l’Algarve au sud du Portugal, nous aurons cours de surf le matin et parapente le reste de la journée. Océan, sable, soaring, surf et gastronomie : voilà un joli programme ! il y a d’ailleurs une vidéo (voir ci-contre) qui montre à quoi ça ressemblera.

Bien évidemment, chaque activité sera encadrée par un professionnel.

Penser au bien-être pendant la formation, plutôt innovante cette démarche ?

L’innovation ne réside pas seulement au niveau du contenu du stage, mais aussi dans la manière de les vivre : Les accompagnants peuvent tout à fait suivre le stage, même s’ils ne sont pas pilotes.
Ils ont accès à toutes les activités annexes pour les partager avec nous. Et durant le temps consacré au Parapente, ils ont le choix entre :
– en profiter pour faire ce qu’ils souhaitent de leur côté (lac, vélo, montagne, visites…),
– approfondir les activités annexes avec les professionnels sur un temps qui leur est propre,
– venir partager l’activité parapente en mode passager. En effet, nous ouvrons 2 places pour des accompagnants que nous ferons voler en biplace, tout autant que les élèves. Ils assisteront également aux briefings/débriefings/cours s’ils le souhaitent.

Cette flexibilité est l’un des avantages de CARPE DIEM: petite structure + petits groupes + volonté de partage = souplesse et réactivité.

Enfin, j’essaie d’apporter ma modeste contribution au monde associatif en animant quelques ateliers pour les membres du club Les Gaz’Ailes du Lac basé à Talloires, club dont je fais partie (et qui organise la célèbre Bornes To Fly !). Ces ateliers sont des soirées articulées autour d’un thème : elles permettent d’aborder plusieurs aspects d’une question (météo-aéro, mécavol, technique, matériel…).

Effectivement, voilà beaucoup de nouveautés ! Mais n’est-ce pas difficile de toujours être novateur ?

Si, tout à fait. Sortir de sa zone de confort n’est jamais facile. Mais c’est ce qui nous fait progresser, avancer. Le tout est de ne pas trop en sortir non plus pour ne pas tomber. J’ai la chance d’avoir des partenaires avec lesquels j’ai des valeurs en commun et qui comprennent l’esprit de l’Ecole CARPE DIEM. J’en profite pour les remercier : Air Design , et l’Ecole des Grands Espaces à Talloires (près d’Annecy). Ils me facilitent les choses et j’essaie d’en faire autant. J’apprécie énormément de travailler avec eux, en bonne intelligence.
L’autre difficulté est de faire connaître ce qui n’existait pas avant : les gens ne vont pas forcément le rechercher. Donc il y a un vrai travail à mener de ce côté là aussi. Je tiens donc aussi à remercier ROCK THE OUTDOOR pour son coup de pouce depuis la création de l’école !

La superbe pente école de Carpe Diem

Avec tout ça, te reste-t-il d’autres idées pour l’avenir ?

Oui ! Il y a tant à faire (rires). Je pense notamment aux aspects “sécuritaires” du vol libre, à l’accidentologie. Je trouve vraiment génial l’initiative de la Fédération intitulée “Voler Mieux”. Et j’aimerais trouver un moyen de rendre tout ça efficient. Il y a beaucoup de travail de réaliser, c’est certain. Cependant quand j’observe les statistiques des accidents et des décès, j’ai le sentiment qu’on peut faire encore mieux. Je vais donc réfléchir à ce que nous pourrions proposer. Nous avons des outils remarquables : locaux, pente école, hébergement via HOME, sites de vols autour d’Annecy. Nous pouvons sans doute apporter notre pierre à l’édifice et proposer des choses efficaces tout en restant ludiques. D’ailleurs si des présidents ou encadrants de club nous lisent, n’hésitez pas à nous contacter pour échanger à ce sujet !

Cliquez sur une photo pour visualiser le diaporama

Les aménagements de la structure d’accueil HOME

ROCK THE OUTDOOR, la culture parapente

tu aimes cet article, alors partage-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*