• Home
  • /IMPRESSIONS
  • /Impressions du « hiker-flyer breton » Alan sur la LITTLE CLOUD Goose Mk3
Impressions du « hiker-flyer breton » Alan sur la LITTLE CLOUD Goose Mk3

Impressions du « hiker-flyer breton » Alan sur la LITTLE CLOUD Goose Mk3

Une voile maniable, joueuse, facile à gonfler avec une bonne pénétration dans le vent fort

Alan Le Berre est un pilote finistérien qui vole depuis 3 ans. Il vole presque tous les jours prospectant la côte Nord du Finistère pour découvrir de nouveaux spots. Peu à peu, lui est venue l’idée de relier à pied et de voler sur tous ces nouveaux spots et il ne lui a pas fallu longtemps pour se décider à projeter de longer la Manche avec son aile LITTLE CLOUD Goose Mk3. En aout 2017, il a longé la côte de la Manche en hike&fly, 450 km pendant 24 jours (voir article).

Nous lui avons demandé avant son périple pourquoi il avait choisi cette voile : « Elle m’a donné confiance par sa facilité à gonfler et elle garde une excellente pénétration dans le vent fort ! Recherchant une voile polyvalente, maniable et joueuse, la Goose me semble avoir les caractéristiques idéales pour ce type de vols en falaise et pour affronter toutes les conditions ».

Pour mon aventure hike&fly le long de la Manche, j’ai choisi, après essai, d’utiliser La LITTLE CLOUD Goose Mk3 et la sellette de la même marque, la Turtle. Volant déjà avec une Spiruline, je recherchais une aile plus polyvalente et assez légère (4 kg environ). Cette voile a été une très belle surprise dès le début ! Sa prise en main a été étonnament très rapide. Les quelques pilotes bretons qui l’ont essayée ont particulièrement apprécié son côté très ludique.

Combinée avec la sellette Turtle, elle s’est vite avérée comme la machine idéale pour mon trip tant ses qualités de gonflage étaient adaptées en bord de mer, notamment sa précision aux commandes et son comportement dans le vent fort. De plus, j’adore son profil atypique ainsi que sa couleur flashy : on reconnait une Goose de loin !

Gonflage et décollage de la LITTLE CLOUD Goose Mk3

Elle est très facile à gonfler, autant par vent faible que par vent fort (ici, dans le Finistère, on vole plus souvent en vent fort). Elle n’a pas tendance à shooter et très vite au dessus de la tête, ce qui est très bien pour nos décollages sauvages où parfois on a juste à peine de la place pour étaler une voile.

Un petit détail qui est parfois embêtant dans notre région, ce sont les suspentes totalement dégainées et ultra fines qui ont tendance à embarquer la moindre brindille et faire des clés dans les suspentes. Il faut bien checker son aile quand elle est au dessus de la tête! Cela aurait peut être mérité une gamme en suspentes gainées (c’est pour moi le détail qui aurait pu lui donner une polyvalence plus importante).

En vol

En vol, rien à dire, on se sent en sécurité, pas de mauvaise surprise. Elle ne demande qu’à voler toute seule. On ressent les moindres ascendances, on a presque l’impression qu’elle va les chercher toute seule !

Elle est joueuse quand on enfonce les commandes. La taille 23.5 m² est donnée pour le PTV 75/100 kg. J’ai pu la tester en configuration bas de fourchette (moins de 70 kg) et en mode chargée pour mon périple à 85 kg.
En mode light, elle reste appréciable, toujours agile. Elle tourne serré malgré tout et reste joueuse avec un beau plané. Dès qu’on la charge, ça n’a plus rien à voir ! On la sent beaucoup plus précise, sans perte de plané. On peut vraiment s’amuser dans le tangage et le roulis. Elle ne shoote pas, elle pardonne beaucoup les erreurs de pilotages. Il suffit de se remettre bras hauts et de la laisser voler et elle retrouve sa stabilité.

En thermique

Je ne connais pas trop ses capacités en vol thermique mais selon les dires et les kilomètres parcourus en montagne par certains et sa finesse en 10 +, elle n’a rien à envier aux autres voiles équivalentes ! Je n’ai eu que très peu d’occasions de l’essayer en thermique ou juste dans du petit.

En vent fort

Je vole aussi en LITTLE CLOUD Spiruline par vent fort sur les dunes. J’ai aussi volé avec la Goose en dune ou sur de touts petits sites de bord de mer et, grâce à sa réactivité, on peut engager des wings prononcés et s’amuser presqu’aussi bien qu’avec une mini grâce à sa bonne pénétration dans le vent fort.

Cliquez sur une photo pour voir le diaporama

Conclusion sur la LITTLE CLOUD Goose Mk3

Cette voile est très polyvalente pour nos côtes. Elle va vite, est précise et robuste (elle a survécu à mon périple et aux décos sauvages ainsi qu’à l’air marin). On peut sans problème l’utiliser sur une plage de vent assez importante et elle semble très bien fonctionner en thermique (à tester sur mes prochains vols en thermique même si je suis plus goéland que vautour !). Bref j’adore, du beau boulot de la part de Tom Bourdeau de Little Cloud !

Alna Le Berre

 

La sellette LITTLE CLOUD Turtle en mode vol (sac de 24 kg)

ROCK THE OUTDOOR, la culture parapente

horizontal break
horizontal break

SOUTENEZ ROCK THE OUTDOOR

en devenant Membre PREMIUM et accédez aux articles réservés (conseils, tests matériel, rubrique voltige…) et à de nombreux avantages (magazine numérique, remise boutique…)

tu aimes cet article, alors partage-le !