• Home
  • /IMPRESSIONS
  • /Premières impressions de la mini voile OZONE Firefly 3 par Thomas
Premières impressions de la mini voile OZONE Firefly 3 par Thomas

Premières impressions de la mini voile OZONE Firefly 3 par Thomas

Parce que peu de médias s’intéressent vraiment aux petits formats, ROCK THE OUTDOOR a décidé de consacrer quelques articles en s’entourant de pilotes ayant de l’expérience en mini-voiles ou mini parapente* (Thomas Brand Fouinet, Dob Durden, Joseph Innes, Laurent Garnier…).

Une mini voile pour voler dans le vent fort ou pour commencer le speed flying

Le premier carton arrivé dans le bureau : la nouvelle mini voile OZONE Firefly 3, une « aile de vitesse » à faible allongement qui offre, selon le constructeur, une grande stabilité en vol, de bonnes performances et un bon plané. OZONE a sorti une taille plus grande à la demande des pilotes (18m² ). Et c’est cette taille que nous avons reçue.

C’est Thomas qui sera le premier à partager ses impressions sur la Firefly 3 bien que la taille fournie ne soit pas forcément celle qu’il aurait souhaitée (la 16 m² aurait sans doute été mieux adaptée pour lui). Son retour se fait donc en fonction de la charge et de son type de pratique habituelle qui est principalement le speedflying.

A suivre bientôt les impressions de Dob qui, lui, va prendre un peu plus de temps pour l’essayer…

* Les pilotes « essayeurs » produisent des articles « impressions » à la différence des pilotes « testeurs » qui eux font des articles « tests » (Laurent Van Hille, Stéphane Henry, Jérôme Canaud…

Modèle démo en vente à un prix canon : 1300 €

Ayant été utilisée pour réaliser des tests pour ROCK THE OUTDOOR, cette aile  n’a volé que quelques heures (à peine 10 heures). Donc une très belle affaire ! – voir l’annonce

Mon emploi du temps et les conditions météo ne m’ont pas permis de connaitre parfaitement cette voile mais j’ai pu me faire une idée générale de son caractère.

Gonflage

Tout d’abord au gonflage, elle est facile et agréable grâce à son poids léger (optimisation du nombre de suspentes, élévateurs légers…), son cône assez court et son allongement moindre.

Décollage

Au décollage, la prise en charge est plutôt bonne même si elle ne s’apparente pas à un mini parapente de la même taille (type Spiruline, Susi, Shooka…), on la sent bien au-dessus de la tête.

En l’air

Une fois en l’air, le comportement est sobre, le tangage et le roulis sont très amortis (pilotage sellette et freinage en roulis très peu agressif, très grand débattement à la commande). La marge de trim est faible, et il est malheureusement compliqué de modifier l’angle de plané en l’air car le réglage des trim est placé trop bas sur les élévateurs et contraint à mettre du frein, c’est un peu dommage. Elle a une bonne vitesse pour sa taille et son profil. En virage engagé, il faudra la manier avec délicatesse car les bouts d’ailes sont sensibles, notamment faire attention aux fermetures en 36 asymétriques car elle ne passe pas le tonneau (à cause de sa grande taille sûrement).

En soaring

En soaring, la mini voile OZONE Firefly 3 est stable, ce qui procure une belle sensation de sécurité avec une finesse qui permet de s’amuser dès 30km/h de vent environ.

Atterrissage

A l’atterrissage, la vitesse d’approche est importante mais reste raisonnable, l’arrondi plutôt facile à négocier malgré le peu de ressources qu’elle offre. Un bon compromis pour poser en sécurité. Je la trouve idéale pour les débutants qui souhaitent se rapprocher des posés type speed flying, sans sauter d’étape !

Conclusion

En conclusion, c’est un très bon modèle pour découvrir la discipline du speed flying. La preuve, j’ai pu initier deux copains parapentistes avec cette voile, sans faire peur ni à eux, ni à moi ! Prise en main ludique, proche d’une petite voile de parapente, avec de la vitesse en plus et la finesse en moins.
Enfin, petit détail que j’ai constaté : un sac de compression un peu trop petit pour la 18m², il vous faudra travailler vos pliages.

Thomas Brand

74 kg – Vole avec NERVURES Swoop 2 10 m² – MUTANT 9 m² et SWING Mirage 8

Elle présente de nouvelles ouvertures et de nouveaux renforts en bord d’attaque qui augmente la pression interne en vitesse accélérée, induisant ainsi une meilleure résistance aux fermetures et une meilleure maniabilité.

Son nouveau profil améliore ses performances. Son faible allongement et sa corde épaisse en fait une aile de speed extrêmement stable avec une bonne sécurité passive. Elle présente aussi de nouveaux stabilos pour un roulis mieux contrôlé. C’est donc un excellent choix pour les pilotes voulant vivre les sensations fortes de la vitesse sous mini voile sans sacrifier sur la stabilité.

horizontal break
16 18
Nombre de cellules 24 24
Surface projetée (m2) 14,20 15,90
Surface à plat (m2) 16,00 18,00
Envergure projetée (m) 6,46 6,85
Envergure à plat (m) 7,62 8,08
Allongement projeté 2,94 2,94
Allongement à plat 3,63 3,63
Corde (m) 2,55 2,55
Test en charge (6G) 142 kg 142 kg
Prix Public TTC 2016 1 870,00 € 1 910,00 €

Sa construction est plus légère avec une amélioration notamment au niveau des élévateurs. Le décollage est plus facile grâce notamment à la diminution de son poids qui diminue l’inertie de l’aile en vol et permet une meilleure maniabilité en vol.

Grâce à sa charge alaire plus élevée, elle offre une bonne stabilité en roulis et en tangage.

ROCK THE OUTDOOR, la culture parapente

horizontal break
horizontal break

SOUTENEZ ROCK THE OUTDOOR

en devenant Membre PREMIUM et accédez aux articles réservés (conseils, tests matériel, rubrique voltige…) et à de nombreux avantages (magazine numérique, remise boutique…)

tu aimes cet article, alors partage-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*