• Home
  • /PORTRAITS
  • /Icares du cinéma : “Flying fish”, portrait d’Honorin Hamard
Icares du cinéma : “Flying fish”, portrait d’Honorin Hamard

Icares du cinéma : “Flying fish”, portrait d’Honorin Hamard

Share Button

Découvrez tous les ingrédients qui conduisent ce parapentiste et apnéiste talentueux vers des performances étonnantes

Honorin Hamard, 25 ans, a déjà remporté toutes les plus grandes victoires en compétition internationales et nationales (sans oublier quelques records du monde). Cette belle personne, humble, d’humeur égale, a accumulé depuis ses 14 ans une grande expérience en vol de distance, notamment en vol de plaine. Participant très tôt à des compétitions qui lui ont forgé un mental d’acier et un feeling exceptionnel que de nombreux compétiteurs lui envient, il possède, de plus, de grandes facultés de tacticien qui étonnent ses concurrents ! Ces qualités de multi-champion se retrouvent plutôt d’ordinaire auprès des pilotes de la trentaine après avoir accumulé un gros paquet d’expériences.

Honorin Hamard avec ses yeux en forme de voile de parapente !

Découvrez la bande annonce du documentaire de 52 min*, “Flying Fish”, portrait d’Honorin Hamard réalisé par Antoine Boisselier. Une version courte de 40 min sera projetée lors de la Sélection officielle des Icares du cinéma à la Coupe Icare.

Voir d’autres films présentés aux Icares du Cinéma

* Le film sera disponible en VOD et DVD prochainement

Je suis un “plaineux” avec des bases solides et je suis tombé dedans depuis tout petit. Comme la moitié des pilotes, j’ai un feeling inné qui me permet parfois de faire la différence. Je me fie beaucoup aux sensations que me transmet la sellette sur la voile et aux lignes de B que je tiens dans les mains. Des informations de pression qui me permettent de savoir si je dois freiner, tourner à droite ou à gauche, accélérer ou relâcher le barreau… J’ai la chance de pouvoir faire presque 300 h/an par an, un gros volume annuel qui me permet de développer au maximum mon ressenti et d’acquérir des gestes réflexes.

Interview 2015 à découvrir

ROCK THE OUTDOOR, la culture parapente

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*