• Home
  • /SPEED RIDING
  • /Jules, parapentiste youtubeur, a testé le speedriding et livre les différences
Jules, parapentiste youtubeur, a testé le speedriding et livre les différences

Jules, parapentiste youtubeur, a testé le speedriding et livre les différences

annonce-air-design

Parapente et speedriding, ce n'est pas pareil : Jules Chavent l'a constaté dès son premier vol

Devenu « youtubeur spécial parapente » après son premier stage parapente, Jules Chavent, qui comptabilise plus de 100 heures de vol sur son carnet de vols en à peine un an, a été tenté par la découverte du speedriding. Pour lui ? Pour son goût de l’exploration et du partage d’expériences ou pour son audience et sa soif de nouveautés ? Les deux sans doute !

Se débrouillant en ski et désormais en parapente, il a pensé que de rider sous une mini-voile n’allait pas lui poser de gros problèmes. Or, comme il le dit lui-même, il s’avère que ce n’est pas du tout la même chose : « En parapente nous sommes un pendule sous notre aile et c’est la gravité qui nous replace en permanence dessous. Alors qu’en speedriding, c’est l’inverse : comme nous avons les pieds au sol, c’est l’aile qui tend à se replacer au dessus de notre tête. »

Pas gagné au départ… Jules a fini son « stage découverte » enchanté (avec Salève Air Lines) : « des sensations de fou, je veux ma voile ! » Probable qu’il oublie sa grande voile pour une petite jusqu’à ce que le ski ne soit plus pratiquable !

Qui est Jules Chavent ?

Jules Chavent s’est métamorphosé youtubeur après avoir découvert le parapente : « Quand j’ai commencé à m’intéresser au parapente, je me suis rendu compte qu’il y avait très peu de contenus et, à côté de ça, je suis un très gros consommateur de vidéos youtube en tous genres. C’est là que je me suis dit qu’il y avait de quoi faire une vidéo qui pourrait intéresser du monde et même pourquoi pas créer une chaine youtube pour partager mon aventure.

Après sa première vidéo (parue en août 2019 et qui a connu un beau succès dans le domaine du parapente – 17 000 vues), Jules s’est donc lancé à fond dans cette aventure. Depuis, il publie régulièrement ses expériences sur sa progression.

Sur son « journal intime », il témoigne en son âme et conscience, essaie de comprendre mais aussi interpelle la communauté si bien que ses vidéos présentent un intérêt pédagogique auprès de tous ceux qui commencent le parapente. Rappelez-vous toutes les questions que vous vous posiez au début ? Lui les pose et donne les réponses au fil de ses publications.

Si, au début, Jules cherchait l’orientation à donner à sa ligne éditoriale, il sait aujourd’hui, comment s’adresser à son audience. N’étant pas un professionnel, il est conscient de ses limites, ne dérivant pas en conseiller de comptoir mais en restant sur l’idée du « journal intime », partageant ses découvertes et expériences. Merci Jules car tu contribues au développement de l’activité avec bon-sens, délicatesse et vigilance !

Découvrez l’article « Découvrir le parapente tout seul : pourquoi n’est-ce pas conseillé ? » qui l’a fait connaître au sein de notre communauté.

ROCK THE OUTDOOR, la culture parapente

tu aimes cet article, alors partage-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*