L’aile BGD Base testée par Cédric Nieddiu (EN B)

L’aile BGD Base testée par Cédric Nieddiu (EN B)

Photo ci-dessus Maeva Giacometti

Vous trouverez désormais régulièrement sur le site ROCK THE OUTDOOR, des tests d’ailes et de sellettes réalisés par Cédric NIEDDIU*. Des tests sans publications de mesures mais qui vous présentent le comportement de l’aile en vidéo. Comme première aile à tester, nous avons choisi une aile qui a stimulé notre curiosité : celle conçue par Bruce Goldsmith avec la technologie « Cord Cut Billow** », la BGD Base. Nous avons demandé à Cédric de nous faire découvrir les avantages de ce nouveau concept de « confection » du bord d’attaque…

* responsable de l’atelier de contrôle et de révision CERTIKA basé au Grand Bornand (74) – ** voir la description en bas de la page

Vidéo de la BGD Base hors domaine de vol en bas de page

La BGD Base, une conception et une production hors normes

Comme moi, lorsque vous découvrirez cette aile BGD Base, vous serez impressionnés par la forme du bord d’attaque, un Shark Nose très prononcé. L’extrados forme un profil marqué au-dessus de l’ouverture de la cellule et de l’intrados. C’est le plus exubérant que j’ai vu jusqu’alors. Mais ne nous limitons pas à ce qui saute aux yeux, en y regardant de plus près, nous ne pouvons qu’admirer le travail complexe qui permettra d’obtenir en vol le bord d’attaque le plus lisse qui soit. BGD nomme cette innovation le Cord Cut Billow : astuce de conception qui permet un assemblage de l’aile sans pli. Le résultat est bluffant.

Pour ceux qui ne connaissent pas Bruce Goldsmith, le concepteur, metteur au point et pilote d’essai de sa marque BGD, il s’agit du concepteur des célèbres Black Magic, Vodoo, Xmx, Xxx, des ailes qui ont révolutionné notre activité. Son expérience de la conception d’ailes de performance se traduit aujourd’hui par cette aile BGD Base. En lisant leur descriptif, ils la positionnent dans la lignée des Sport Airwave.

Pour ma part, après 20 heures de vol effectuées sous cette aile, je pense que l’on peut dire que la BGD Base ouvre des horizons que les Sport ne pouvaient espérer. On change de génération de voile, la performance et la stabilité font un bon en avant étonnant. Ça y est, je m’emballe…

Revenons-en aux matériaux choisis pour cette aile : tissu Dominico, N30 en extrados, N20 en intrados et D30 DFM pour la structure interne. Au niveau des suspentes, même si tout a été fait pour réduire au maximum la traînée (et donc améliorer la finesse), il n’y a pas eu de concession en terme de vieillissement tant en résistance qu’en dimensionnement du calage. On retrouve là la continuité du travail de Bruce tout au long de sa carrière. Airwave avait une réputation méritée d’aile increvable. Les contrôles que j’ai pu effectué sur les BGD confirment cette réputation. Ils ont donc choisi de l’Aramid gainé en basses et intermédiaires et du Dyneema dégainé pour les hautes, limitant ainsi les fluctuations de calage avec le temps. Pour rappel, l’Aramid est très stable en dimension mais nécessite des diamètres supérieurs au Dyneema qui, lui, aura tendance à rétrécir de manière pas toujours homogène.

Les élévateurs dotés de poignées améliorant le pilotage aux C sont sobres et impeccablement finis. On voit dans le détail de l’accastillage un souci de qualité maximale : poulies haut de gamme, anneau en aluminium anodisé, rien n’est laissé au hasard.

Le travail d’assemblage est réalisé au Sri Lanka par des mains qui valent de l’or au vu du résultat.

Une tension interne importante et de la vitesse

Dès les premiers instants de vol sous cette aile BGD Base, on ressent une aile avec une tension interne importante. Le Shark Nose offre souvent cette sensation mais là encore plus. Le deuxième point remarquable est la vitesse bras hauts. On est 2 km/h plus vite que les ailes prévues dans la même catégorie des ailes performantes accessibles homologuées EN B. Soyons plus clair, la BGD Base est plus rapide bras hauts que les Rush 4, Iota et Mentor 4, les ailes les plus vendues dans cette gamme. J’ai pu mesurer 40 km/h stabilisés à 92 kg de PTV. Au niveau de la finesse en air calme, les mesures varient entre 10 et 10,5, on retrouve alors les finesses max des concurrentes évoquées plus haut.

Lors de mon premier vol d’essai, je suis à Planpraz au-dessus de Chamonix avec un ciel voilé et du Nord fort en altitude. Un groupe de pilotes est là avec des ailes équivalentes sur le papier…


Pour lire la suite, vous devez être membre.



Inscrivez-vous dès maintenant !
Cliquez ici si vous avez perdu votre mot de passe

3 thoughts on “L’aile BGD Base testée par Cédric Nieddiu (EN B)


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*