• Home
  • /CONSEILS
  • /Attention aux passagers qui cherchent à s’agripper au décollage !
Attention aux passagers qui cherchent à s’agripper au décollage !

Attention aux passagers qui cherchent à s’agripper au décollage !

Yann Martail a vécu une mauvaise expérience avec une passagère qui pratique l’escalade et qui a cherché à s’agripper au moment du décollage, sa main tirant malencontreusement la poignée du secours. Bravo Yann pour cette bonne gestion rapide de l’incident !

Prenez le temps de lire le débriefing de Yann ainsi que les conseils de Jérôme Canaud.

Le debriefing de Yann

La passagère, naturellement, avait été briefée avant (hors vidéo) : tenir la caméra à deux mains, regard fixé sur un point lointain et bien résister vers l’avant… Mais je me suis fait piéger par son attitude décontractée avant la mise en mouvement, puis par sa motricité finalement assez peu organisée.

Au niveau technique (facteur aggravant), j’ai légèrement sous-estimé la puissance des rafales, ce qui aurait pu me conduire à légèrement détrimer pour aider la voile à monter et donc racourcir le temps de gonflage-stabilisation. La passagère aurait eu moins de temps à patienter sans comprendre ce qui se passe.

Se renseigner sur les activités sportives des passagers

Les conditionnements moteurs liés à une pratique sportive intense (ici la passagère pratique l’escalade), jouent un grand rôle dans les réactions en cas de stress. J’en tenais compte déjà jusqu’à présent pour les footballeurs, les rugbymen et les coureurs par exemple, à qui je demande de ne pas donner trop d’énergie dans leur course… Maintenant, j’aurai aussi un schéma spécifique pour les grimpeurs !

Pour ce qui est de donner les sangles de la sellette à tenir, je pense que cela doit être adapté à chacun, car certains n’auront aucun tonus au niveau des jambes et s’assieront si on leur fournit quelque chose à tenir (mais pour le cas présent, cela n’aurait pas joué car le tonus est excellent et le conditionnement favorable à une motricité des 4 membres).

Faire tenir la perche de la caméra au passager ?

La caméra ne fournit pas d’appui… Elle occupe les mains… et c’était justement l’effet recherché. Evidement, çà aussi je l’adapte à chacun, certains ne me semblant pas avoir les ressources (tonus, dissociation) pour tenir un objet au décollage (enfants, personnes agées, passagers très stressés, handicap mental léger etc…).

Voilà quelques éléments de réflexion. Cela mériterait une étude psychomotrice en soi !

Yann Martail

horizontal break

Analyse et conseils de Jérôme Canaud


Pour lire la suite, vous devez être membre. Inscrivez-vous dès maintenant !



Inscrivez-vous dès maintenant !
Cliquez ici si vous avez perdu votre mot de passe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*