Conseil sécurité n°4: simulez …

Conseil sécurité n°4: simulez …

horizontal break

Conseils de Jean Marc Galan pour augmenter votre capital sécurité

Voici la 4è fiche conseil sécurité rédigée par Jean Marc Galan qui fait partie d'une série d'une trentaine de fiches qui seront publiées chaque vendredi sur le site. Comme la sécurité en vol est un sujet complexe et que personne ne détient la Vérité, n'hésitez pas à faire part de vos observations, il se fera un grand plaisir d’échanger avec vous.
* Jean Marc Galan est aussi membre de la commission technique et sécurité de la FFVL
horizontal break

4 / Pour votre sécurité, simulez vos séquences de vols

L’essentiel de la formation d’un pilote de ligne se passe sur simulateur. La raison est évidente, le milieu aérien n’est pas naturel pour l’homme, pour l’apprivoiser il faut s’entraîner et automatiser des réactions.

Le simulateur est l’endroit idéal pour cela, il reproduit de façon réaliste toutes les situations de vol sans mettre danger pilote et matériel. Mauvaise nouvelle : bien qu’il y ait eut quelques tentatives (ici et ), il n’existe pas encore de simulateur de vol pédagogiquement utilisable en parapente. Bonne nouvelle : vous pouvez automatiser de nombreuses séquences de vol en les simulant. Voici quelques exemples.

Simulez le décollage

Simulez la phase de décollage en pratiquant régulièrement du gonflage. Vous sécuriserez non seulement vos décollages mais vous progresserez également en pilotage. Si vous observez des pilotes s’entraînant au gonflage, vous verrez que la majorité d’entre eux répètent à l’infini les mêmes gestes : gonflage face voile, retournement et course pilotée.

C’est bien, mais il y a mieux a faire, gonflage cobra, bord de fenêtre, face-voile assis/couché, garder la voile au dessus de votre tête les yeux fermés… Cet excellent DVD décortique de nombreux exercices de gonflage. Multipliez les exercices pour acquérir un « toucher de voile » qui consolidera votre capital sécurité.

Certaines écoles proposent des stages consacrés au maniement de l’aile au sol. Foncez, vous ne le regretterez pas.

Le gonflage, oui, mais pas que…

Simulez votre prévol, dans votre garage, salle de bain… où vous voulez! Enfilez votre sellette autant de fois que nécessaire pour que votre prévol devienne fluide, parfaite, sans oubli.

Simulez votre pilotage sellette, sous un portique, sous une branche de noyer, sous une barre de traction dans une embrasure de porte…

En installant chez vous 2 points pour suspendre votre sellette, vous faites beaucoup pour votre sécurité!

Simulez la perte d’une poignée de frein en pilotant aux arrières (en vol calme).

Le secours aussi

Simulez un lancer de secours. En vol (calme), faite des « poignées-témoins  ». Sous votre branche de noyer, testez l’extraction de votre secours. De nombreux clubs organisent des simulations d’ouverture de secours sous tyrolienne. Au moins une fois par an, vous devez déplier/replier votre secours, profitez d’une tyrolienne pour le dépliage. Jusqu’à peu, vous pouviez tester votre résistance aux G et votre extraction de secours sur un G-force trainer à Annecy. Espérons que ce dispositif sera de nouveau opérationnel prochainement.

Si vous volez dans des conditions particulières, posez-vous la question de ce que vous pouvez simuler. Par exemple, ce club qui pratique le vol en bord de mer a organisé une session de simulation d’amerrissage en piscine.

Les stages SIV

Les stages SIV (Simulation d’Incidents de Vols) feront l’objet d’une prochaine fiche.

 

Et vous, connaissez-vous d’autres dispositifs de simulations pertinents pour notre pratique?

RÉSUMÉ

Prévol, décollage, pilotage sellette, extraction et déploiement du secours… de nombreuses séquences de vol peuvent être simulées…

N’hésitez pas à poster vos commentaires en bas de page ou si vous avez des questions, adressez un mail à info(at)rocktheoutdoor.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*