• Home
  • /CONSEILS
  • /Votre pré-vol est-elle impeccable? Voici la pré-vol en 6 étapes
Votre pré-vol est-elle impeccable? Voici la pré-vol en 6 étapes

Votre pré-vol est-elle impeccable? Voici la pré-vol en 6 étapes

Cette vidéo, « Sécurité pré-vol pour vol libre parapente », réalisée et montée par Greg Gillam, présente les conseils du moniteur Marty DiVietti.  C’est une vidéo produite par l’association de vol libre des États-Unis (USHPA). L’association canadienne de vol libre ACVL/HPAC l’a traduite* et la diffuse pour ses membres.

ROCK THE OUTDOOR vous a transcrit tous les propos de Marty Divietti afin que vous puissiez imprimer cette page (en pdf ici).

« La sécurité du vol commence au sol. Les manquements sont trop courants aux routines pré-vol, les parapentistes sont souvent chanceux et s’en sortent avec des égratignures mais lorsque la chance fait défaut, les résultats peuvent être tragiques. Que vous soyez nouveau pilote ou pilote expérimenté, revoyez régulièrement vos procédures pré-vol »

*Traduction française par Suzanne Francoeur et Serge Lamarche

Conseils de Marty Divietti

Les 6 étapes d’une bonne prévol

1 – évaluation du site

il s’agit d’évaluer le site, parcourir l’atterrissage et étudier le terrain

Il faut toujours savoir si vous serez à la hauteur
Les sites sont très variés. Les sites côtiers, montagneux ou remorqués ont tous leurs exigences individuelles. Certains ont de superbes décollages avec plusieurs options d’atterrissage d’urgence, d’autres sont sauvages ou accidentés et exigent des habiletés de vol plus avancées.

Posez-vous les 5 questions suivantes
– est-ce que je me sens à l’aise pour préparer et pour décoller de ce site
– y-a-t’il un atterrissage établi où je peux atterrir en sécurité même si les conditions deviennent fortes ou si le vent tourne?
– si je ne fais pas l’atterro, puis-je gérer les atterrissages d’urgence disponible?
– l’aérologie et micro-météo locales comme le rotor, le vent de vallée, les thermiques forts sont-elles dans ma plage d’habileté?
Si le site vous semble effrayant, c’est que vous n’êtes peut-être pas prêt

2- Vérification météo initiale

Avant de déballer votre aile, vous devez évaluer la météo :

– pour les débutants, des conditions faciles indulgentes et douces offrent les meilleurs scénarios pour des expériences d’apprentissages sécuritaires

– pour les parapentistes intermédiaires et avancés, ils sont libres de voler dans des conditions plus diverses qui leur permettent de parfaire leurs habiletés.

C’est toujours mieux d’être au sol à souhaiter être en l’air plutôt qu’une fois en l’air à souhaiter être au sol


Pour lire la suite, vous devez être membre.



Inscrivez-vous dès maintenant !
Cliquez ici si vous avez perdu votre mot de passe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*