Essai Ozone Buzz Z5 avec Stéphane de l’école Haut Les Mains

Essai Ozone Buzz Z5 avec Stéphane de l’école Haut Les Mains

Sur son site, OZONE avoue que l'amélioration du modèle de la Buzz est une tâche difficile". En y intégrant les dernières technologies de pointe, la marque précise que la série Buzz pourrait être "considérée comme le compromis ultime entre équilibre, performance, confort et solidité. Stéphane Henry de l'école Haut Les Mains à Barrême a voulu vérifier ces arguments... Découvrez son essai sur la voile OZONE Buzz Z5 et la vidéo des tests en vol. A priori, il ne serait pas étonnant de découvrir des vols aux résultats surprenants avec cette aile nouvelle génération cette année...

Le premier vol de découverte de l’aile OZONE Buzz Z5

Matin du 6 janvier 2016, je jette un coup d’œil par la fenêtre, il y a encore du Nord sur les crêtes de Mouchon (site de Barrême), j’allume l’ I Pad, me branche sur les prévisions, ça risque de voler sur Roquebrune. Un coup de brosse, un café, je jette l’OZONE Buzz Z5 dans la voiture et c’est parti pour le site du Mont Gros. Arrivé sur place, un autre petit café au snack du parapente. Un vieux pilote est là, Jean Paul Perez qui doit faire un biplace. Je profite de sa navette pour la montée. Arrivé sur le site, un retour Est voire Nord Est soutenu, je décide d’attendre un peu. Le soleil est bien présent, les conditions thermiques devraient se manifester rapidement. Pendant ce temps, les acrobates du club voltige 06 se mettent en l’air ainsi que les bi placeurs.

13h, Est 7, 24 (Km/h) : ça commence à être meilleur, je me prépare pour le premier essai OZONE Buzz Z5. La finition Ozone n’est plus à prouver et son état de surface est irréprochable. Je m’attache, tire sur les avants, elle monte rapidement dans le vent et s’arrête vraiment facilement lors du contrôle de l’aile (temporisation). Je me retourne, la garde en sustentation en jouant sur le déco les pieds au sol, 2 pas et c’est parti, La Z5 se retrouve dans le ciel de Roquebrune.

Premier petit thermique haché par du Nord Est que j’enroule facilement, la précision de cette aile en thermique est chirurgicale, les pressions aux commandes sont douces et progressives. En sortie de thermique, la Z5 est stable sur l’axe de tangage. Arrivé dans le box d’évolution, j’effectue des fermetures asymétriques bras hauts et accéléré. Les fermetures et réouvertures sont douces sans aucune action du pilote sauf accéléré à fond où les stabs restent fermés : une légère pression à la commande permet le nettoyage.

Je rentre en 360, l’aile glisse facilement et se met face sol rapidement, une ouverture de porte (contre et freine extérieur) me permet de sortir en chandelle, dans l’abattée de l’aile un léger freinage arrête la Z5 facilement. La Z5 me semble stable en tangage, précise, maniable, manœuvrable et réactive. Il faudra d’autres vols pour confirmer tout cela.

Après 3 journées de vol avec l’aile OZONE Buzz Z5

Préambule

La voile OZONE Buzz Z5, une aile simple, performante et polyvalente

Bénéficiant des mêmes améliorations que ses grandes sœurs telles que la Delta, Mantra et Enzo où les performances ne sont plus à prouver, l’aile OZONE Buzz Z5 dispose notamment du tout nouveau shark nose et du bord d’attaque.
C’est un parapente qui va étonner tous les pilotes par sa simplicité d’utilisation dans toutes les phases du vol mais aussi par ses performances grandement accrues grâce à son sharknose dernière génération.
Cette Buzz Z5 représente le nec plus ultra entre stabilité, glisse et performance. Cette aile de catégorie milieu de B offre une sécurité passive importante en gardant un allongement de 5.16 alors que la Z4 était à 5.15 (aucun changement sur l’allongement pour ainsi dire). Aux tests d’homologations chez Air Turquoise, elle décroche seulement 2 « B »  sur grande fermeture accélérée au 2ème barreau et sur la sortie des grandes oreilles accélérées avec action du pilote. Son nombre de cellules augmentées par rapport à la Z4 offre une pression interne plus importante et un état de surface irréprochable.

La prévol

Une fois l’aile mise en corolle, on peut remarquer la teneur de son bord d’attaque grâce au système shark nose. Le démêlage sur 3 lignes de chaque côté est rapide malgré un cône de suspentage assez fin pour cette catégorie d’aile. En effet, on met habituellement des suspentes plus grosses, mais la tendance actuelle est de diminuer pour gagner sur la traînée. Je branche l’accélérateur actionné par des poulies à billes qui permettent précision et douceur lors de son utilisation.

Le déco

Dos ou face voile, vent nul ou soutenu, l’aile OZONE Buzz Z5 monte progressivement et ralentit avant son arrivée au zénith, ce qui facilite considérablement la phase de temporisation. La course d’envol peut être lente et la prise en charge est très rapide. Dans du vent plus soutenu, la Z5 n’arrache pas. Je remarque déjà sur les phases de décollage une grande stabilité sur l’axe de tangage et de roulis. La Z5 est précise, maniable et simple dans ce moment si particulier du décollage, autant face à elle que dos à la voile.

En vol, le plaisir et l’amusement avant tout


Pour lire la suite, vous devez être membre.



Inscrivez-vous dès maintenant !
Cliquez ici si vous avez perdu votre mot de passe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*