• Home
  • /AVENTURES
  • /Compil des vols engagés de Gavin McClurg à la Red Bull X-Alps
Compil des vols engagés de Gavin McClurg à la Red Bull X-Alps

Compil des vols engagés de Gavin McClurg à la Red Bull X-Alps

Gavin McClurg est un pilote américain habitué des aventures extrêmes en parapente. Nous avons d’ailleurs publié dernièrement son aventure bivouac en Alaska qui s’est effectué dans une nature entièrement sauvage pendant 37 jours (North of Known”, traversée de l’Alaska Range). Il a de nouveau participé à la course extrême Red Bull X-Alps qui réunit une vingtaine d’athlètes figurant parmi les meilleurs au monde.

Cette course qui part de Salzburg en Autriche traverse les Alpes et se termine à Monaco (plus de 1000 km). L’édition 2017 a été particulièrement difficile à cause d’une météo capricieuse. Les concurrents ont été contraints de marcher plus que de coutume et les vols étaient souvent courts et engagés.

Gavin a choisi ici quelques uns de ses vols qui montrent le niveau d’engagement que prennent parfois les pilotes pour améliorer leur score. Mais cela vaut-il vraiment la peine de prendre autant de risques ? Vous pourrez en juger par vous-même en regardant cette vidéo.

Remarque

Le passage du vol qui finit dans les arbres fait réagir car l’engagement ne doit pas être synonyme d’inconscience. Un compétiteur a réagi notamment en disant que « Dès les premières secondes où il entre dans la vallée, tout bon compétiteur se serait dit que c’est une grosse connerie. Comme il rentre dans le venturi, il ne sortira jamais de là et il n’y a rien pour poser à part une route« . Bien que McClurg soit reconnu comme un bon pilote, ici, il montre ce qu’il ne faut surtout pas faire.

L’édition de la Red Bull X-Alps 2017 a été une course très difficile et extrêmement pauvre en vol. 5 athlètes ont été éliminés et 7 se sont retirés à cause d’épuisement ou de blessures. Seulement deux ont fini à Monaco. La course s’est terminée après 11 jours et 23 heures. Voici quelques extraits des 8, 9 et 10è jours qui montrent combien l’expédition était indroyable avec certaines situations folles comme vous aurez l’occasion de voir dans la vidéo (comme atterrir dans un arbre).

Le 8è jour, j’ai décollé tôt près de Merano en direction des Dolomites de Brenta et du point de virage 5 au lac de Garde. A cause de beaucoup de nuages ​​bas et de cirrus élevés, il fallait voler avec délicatesse mais j’ai réussi 5 ou 6 vols courts en atterrissant en hauteur à plusieurs reprises pour attendre plus de soleil, terminant la journée avec une longue montée jusqu’à Madonna Campiglio, laissant passer une forte tempête et ensuite planant jusqu’à Pinzolo.

Le 9è jour a commencé par une ascension à 1700 mètres, 17 km pour décoller au-dessus de Tione Di Trento, puis un vol court et très technique vers un terrain en pente au-dessus de Malcesine près du lac de Garde. Ensuite, une ascension de 1300 mètres jusqu’au point de virage sur le mont Baldo, puis un plané au dessus du lac avec un vent fort qui m’amène à atterrir dans les arbres. Puis une randonnée de 20 km et 1600 mètres supplémentaires (plus de 5000m de dénivelé ce jour-là!).

Le 10è jour était le deuxième jour de la course avec de bonnes conditions de vol et j’ai essayé d’en tirer le meilleur parti en volant d’un lac d’Adamello à Bellinzona, en Suisse, avec trois magnifiques vols (130 km), terminant juste devant Rick Brezina (Team Canada 1) pour garantir la 14ème place mais après avoir couru 3,5 heures ce soir-là et un marathon complet le lendemain pour rester devant lui !

Bien que nous n’ayons pas fini comme nous l’avons espéré, c’était une expédition incroyable remplie de rires et une expérience que nous avons appréciée. Si je décide de le faire à nouveau, mettez-moi en contact avec un psychothérapeute !

Gavin McClurg

ROCK THE OUTDOOR, la culture parapente

horizontal break
horizontal break

SOUTENEZ ROCK THE OUTDOOR

en devenant Membre PREMIUM et accédez aux articles réservés (conseils, tests matériel, rubrique voltige…) et à de nombreux avantages (magazine numérique, remise boutique…)

Laisser un commentaire