• Home
  • /AVENTURES
  • /Voler autour des plus hauts sommets du Karakoram (Pakistan)
Voler autour des plus hauts sommets du Karakoram (Pakistan)

Voler autour des plus hauts sommets du Karakoram (Pakistan)

Le parapente au Pakistan, une destination formidable pour les parapentistes aventuriers.

Voici de très belles les images du voyage de cet été de 3 pilotes du Team Red Bull (Hernan Pitocco, Thomas de Dorlodot et Horacio Llorens) qui sont allés se perdre dans les Montagnes du Karakoram (Pakistan), un endroit comme il en existe nulle part ailleurs sur terre.

«Nous étions comme des enfants qui reviennent au paradis. Vous ne pouvez pas trouver à voler ainsi nulle part ailleurs dans le monde. L’endroit est incroyable. Vous volez entourés par des pics de 7000 à 8000 mètres comme la montagne K2. » Horacio Llorens

Ces images nous permettent de prendre conscience de la taille impressionnante de ces montagnes qui comprennent les plus hauts sommets du monde. Cet endroit est loin de tout, sauvage mais très froid. Et ce sont ces raisons qui font de ce lieu une destination idéale pour les pilotes aventuriers.

Pour Tom de Dorlodot, ce coin du Pakistan (près de la montagne K2) est coutumier puisque c’est sa cinquième visite dans la région. Pour les 2 autres pilotes,c’est la deuxième fois qu’ils se retrouvent ensemble ici. Leur objectif était d’essayer de battre le record d’altitude et d’explorer de nouveaux endroits. Tom a réussi à monter jusqu’à 7450m, mais il n’a pas réussi à battre le record d’Antoine Girard (8157m).

Voler dans les hauteurs de l’Himalaya, une aventure très engagée où il faut rester très concentré.

Comme le précisait Antoine Girard dans son interview par ROCK THE OUTDOOR à propos de son record d’altitude et de son aventure au Pakistan, le vol dans les hauteurs de l’Himalaya reste très engagé, non pas pour les conditions de vol, mais parce qu’il n’y a pas de route dans les vallées et que poser en bas veut dire marcher pendant plusieurs jours avant de retouver un brin de civilisation. Et en cas d’incident avec posé en altitude, les premiers secours (par hélicoptère) arriveraient 24 h au minimum après l’alerte. L’équipement embarqué par les pilotes est souvent insuffisant pour résister aux conditions en haute altitude (crampons, tente, couchage, nourriture…). De plus, pour voler à ces hauteurs, il est conseillé de s’équiper d’une bouteille en oxygène. Sans alimentation en oxygène, le cerveau fonctionne au ralenti. L’équipement en oxygène d’Antoine ne fonctionnait pas lors de son vol record. Il lui était donc difficile de se concentrer. Il avoue que son pilotage était plus basé sur des gestes réflexe que par concentration.

ROCK THE OUTDOOR, la culture parapente

horizontal break
horizontal break

SOUTENEZ ROCK THE OUTDOOR

en devenant Membre PREMIUM et accédez aux articles réservés (conseils, tests matériel, rubrique voltige…) et à de nombreux avantages (magazine numérique, remise boutique…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*