• Home
  • /CONSEILS
  • /Pourquoi le pilotage sellette en approche est inefficace ?
Pourquoi le pilotage sellette en approche est inefficace ?

Pourquoi le pilotage sellette en approche est inefficace ?

Les conseils du vilain petit Canaud

Cet article est le premier d’une série de conseils que Jérôme Canaud souhaite partager à la communauté des pilotes via le site ROCK THE OUTDOOR. Ses conseils seront basés sur son expérience personnelle lors de son travail de moniteur et de son observation des pilotes qui évoluent autour de lui. Grand pédagogue, passionné et très investi par son rôle de transfert de connaissances et de compétences, il a décidé de poser sur le papier les conseils et les recommandations qu’il prodigue depuis de nombreuses années.

Pour commencer, il a décidé de s’attaquer aux idées reçues sur le pilotage sellette en approche. On voit et on entend quasiment systématiquement, qu’en approche, il faut surtout faire du pilotage à la sellette et peu aux commandes. Avec lui, nous allons très vite voir qu’il faut faire absolument l’inverse !

Jérôme Canaud – école Courant d’R

L’approche dans des conditions aérologiques standards et sur des terrains d’atterrissage classiques permet au pilote, après la rentrée sur le terrain (la finale), de poser dans un endroit précis du terrain en arrivant sur ses jambes à vitesse la plus faible possible (face au vent s’il y en a) et avec le sourire.

Qu’avons-nous besoin en approche, phase pendant laquelle le pilote est assez près du sol ?

Pourquoi le pilotage sellette est alors souvent préconisé et utilisé par les pilotes de loisirs?


Pour lire la suite, vous devez être membre.



Inscrivez-vous dès maintenant !
Cliquez ici si vous avez perdu votre mot de passe

tu aimes cet article, alors partage-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*