• Home
  • /CONSEILS
  • /Tant que les pieds ne touchent pas terre, y a de l’espoir!
Tant que les pieds ne touchent pas terre, y a de l’espoir!

Tant que les pieds ne touchent pas terre, y a de l’espoir!

« Comme quoi en plaine, ce n’est jamais perdu »

Fifi Colibri, pilote sedanais du Club Icarus Ardenne, croit terminer son vol à Stonne (Ardennes). A une quinzaine de mètres du sol, il s’apprête à sortir les pieds du cocon quand il voit les feuilles des arbres qui frémissent. Fifi y croit, repose les pieds à l’intérieur du cocon et commence la bagarre. Il se bat, se bat plus de 10 minutes et finit par reprendre un peu d’altitude : « Comme quoi en plaine, ce n’est jamais perdu ».

Personnellement, j’éprouve beaucoup de plaisir dans ce genre de situation 😉

Le récit de Fifi (Philippe Lenoble)

« Ce samedi 10 Octobre 2015, une belle journée s’annonce en flux de Nord Est avec des plafonds pas très haut (+- 1000 m) mais un vent MTO correct en altitude (+- 20/25 Km/h), direction LETANNE (prés de Beaumont 08).
Arrivés au déco, vers 12H30, ça rentre pas mal mais ça reste gérable, nos « Top guns » décollent et très rapidement font le plafond (bas) mais matérialisé par des rues de cums.

Je décolle, ça monte tout de suite, c’est très agréable. J’enroule tranquille, j’arrive au plaf du jour. C’est top, mais je suis seul. Je transite, hélas trop vite, dans du bleu et là, perdu, ça descend irrémédiablement et rapidement poussé par le vent météo, direction Stonne pour poser en sécurité. La vidéo raconte le reste…
Je me refais et après une petite balade, je vais poser à coté de Le Chesne pour boire ma traditionnelle bière (ORVAL).
Je ne suis pas un bouffeur de kilomètres, c’est dommage car, ce jour, trois de mes collègues ont posé prés de REIMS (dont un qui tape 95 km), ce qui est pas mal en plaine au mois d’Octobre. »

horizontal break
horizontal break

Analyse et conseils

ROCK THE OUTDOOR s’est rapproché de 2 champions, tous deux pilotes issus de la plaine, pour commenter cette vidéo et proposer leurs conseils. Honorin Hamard a obtenu le titre de champion du monde (Roldanillo Colombie janvier 2015) et Maxime Pinot, Champion du monde PWC (Turquie septembre 2014).

L’analyse et les conseils d’Honorin Hamard

L’analyse et les conseils de Maxime Pinot


Pour lire la suite, vous devez être membre.



Inscrivez-vous dès maintenant !
Cliquez ici si vous avez perdu votre mot de passe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*