Test OZONE Swift 5, solide et surtout un vrai régal en thermique (EN B+)

Test OZONE Swift 5, solide et surtout un vrai régal en thermique (EN B+)

La conception de la voile OZONE Swift 5 bénéficie, comme les dernières voiles du fabricant, de toutes les expériences acquises auprès des voiles perf. Sortant 6 mois après sa grande soeur dont elle s’inspire (la Rush 5), OZONE attribue à cette version légère encore plus d’atouts.

En effet, outre les nombreux avantages de comportements dûs à sa fabrication en matériaux légers (gonflage, décollage, amorti…), elle bénéficie aussi des premiers retours des utilisateurs de la Rush 5. Autrement dit, une voile très aboutie qui honore sans hésitation les nouveaux critères actuels : facilité au décollage, confort de pilotage, retours d’infos sur la masse d’air, solidité dans la turbulence, performances sur toute la plage de vitesses…

Notre testeur, Pierre Le Gall, l’a essayée pendant une semaine au Maroc en montagne (Aguergour) et sur la côte (Legzira, Nid d’Aigle et Aglou). Un bel exploit au Nid d’Aigle car il a pu avancer au dessus de la mer à plus de 300m du rivage (voir vidéo ci-dessous).  Découvrons, ci-dessous si les essais confirment les atouts avancés par OZONE… Le test de Pierre, mes premières impressions ainsi que celles de David Vayrettes, instructeur ENSA, soit plus de 30 heures de vols d’essai au Maroc dans des conditions de thermiques printaniers. Trois pilotes de niveau différent plutôt conquis…

Pierre a testé son plané au Nid d’Aigle au Maroc. Il a pu avancer au dessus de la mer à plus de 300m du rivage !

horizontal break

Test OZONE Swift 5 par Pierre Le Gall

Taille 23 m² – PTV lors du test : 83 kg – Pierre Le Gall – 300 h / an – voir son profil

Essais réalisés début mars en montagne et bord de mer au Maroc(Aguergour, Aglou, Legzira, Nid d’Aigel) en alternance avec la LITTLE CLOUD Gracchio en 23m² aussi.

Description de la voile OZONE Swift 5

J’ai eu la chance de pouvoir tester cette fameuse Ozone Swift 5 de taille S (23,86 m2 à plat) sur plusieurs beaux spots au Maroc, avec des conditions déjà généreuses en cette fin février début mars.

Cette Swift 5 est une version light de la Rush 5. Cette légèreté est bien appréciable. On peut noter en particulier que les tissus sont plus fins et que des boucles spéciales en Dyneema (connects) remplacent les maillons classiques de liaison entre élévateurs et suspentes.

C’est une jolie voile, de fabrication particulièrement soignée, de grande qualité, fidèle à la réputation de la marque. Son allongement à plat est de 5,55 et elle se classe en catégorie EN B. Mais, vu son niveau de performance (elle rivalise avec certaines C), on peut aisément la situer tout en haut de la catégorie B.

Le suspentage est relativement fin. Les suspentes basses sont gainées tandis que les intermédiaires et hautes ne le sont pas. Le démêlage n’est pas des plus faciles, c’est peut-être le seul point faible de cette OZONE Swift 5. Les élévateurs et les commandes sont de belle facture. Les poignées sont simples, à fixation par bouton pression assez ferme. Les drisses de frein coulissent dans des poulies (à mon sens préférables question usure, aux anneaux “low friction”, pour avoir expérimenté les deux).

Cliquez sur une photo pour zoomer et voir le diaporama

Le bord d’attaque est bien rigidifié par des joncs (technologie shark-nose) sur toute sa longueur. Et pour encore plus de performance, une sorte de petite drisse placée verticalement au milieu des ouvertures de caisson, vient maintenir le bord d’attaque en forme (voir remarque de Luc Armant ci-dessous et photos à droite), évitant ainsi les vibrations, notamment en mode accéléré.

« Les mini-cordes(ou le nom que chacun veut leur donner) servent à garder le bord d’attaque en forme accéléré à fond et à empêcher les vibrations, ce qui est bénéfique pour la performance. Elles ont aussi un effet positif sur le comportement après fermeture » – Luc Armant / designer OZONE

Cliquez sur une photo pour zoomer et voir le diaporama

Maniement au sol de la voile OZONE Swift 5

Le gonflage de cette OZONE Swift 5 est évident. Pas de shoot, elle monte de façon progressive et sûre, sans tendance particulière à dépasser.
Même dans le vent relativement fort, elle est facile à gonfler avec un minimum de technique. On ne se fait pas arracher. Une fois au-dessus de la tête, elle reste en bonne forme et ne clignote pas. Le profil est plutôt solide et bien tendu. Que ce soit par vent faible, fort, ou turbulent, elle se contrôle très facilement au sol.
Les commandes ne sont pas trop fermes, avec une course dans la moyenne de la catégorie. Réactivité et précision se ressentent dès le début du débattement.

Décollage

J’ai testé cette Swift 5 (65-85 kg certifié, 70-84 kg recommandé) au PTV de 83 kg, dans des conditions très variées. La prise en charge est excellente et sans brutalité. On se sent tout de suite en sécurité.

En vol

Les commandes confèrent une sensation de confort appréciable. Elles sont douces et progressives, avec une course suffisamment longue pour coller aux critères de la catégorie EN B. Cependant, l’aile se pilote déjà très bien sur le début du débattement. Le pilotage aux arrières (lignes C) fonctionne bien également, mais dommage qu’il n’y ait pas de poignées dédiées. L’accélérateur est efficace et sans problème. La finesse est peu dégradée au premier barreau et, même très accéléré, le profil reste solide : pas la moindre fermeture en mode accéléré malgré quelques bonnes séquences en air agité. A ce propos, sur l’ensemble des essais, je n’ai eu qu’une seule fermeture (intervenue sans accélérer, au détour d’un petit vortex teigneux). Une fermeture asymétrique sur 50% de l’aile, mais celle-ci s’est rouverte sèchement sans action de ma part et sans occasionner de changement de cap.

Roulis, tangage

La voile OZONE Swift 5 est très bien amortie en roulis et en tangage. Elle est rassurante à tous points de vue. Les éventuels écarts sur tous les axes se contrôlent aisément. Elle accepte également sans broncher les gros wings, sans inquiéter son pilote. On garde le sentiment d’un profil solide.

Cliquez sur une photo pour zoomer et voir le diaporama

Maniabilité

Le comportement de cette OZONE Swift 5 est parfaitement représentatif d’une voile B+, c’est-à-dire performante avec un très bon niveau de sécurité et d’accessibilité. La maniabilité est impeccable, l’aile est réactive et contrôlable à souhait. Elle réagit aux commandes avec douceur et progressivité.

On fait véritablement ce qu’on veut avec cette voile. La qualité de virage est exceptionnelle. A plat ou serré, on peut doser l’inclinaison sans effort et avec grande précision. Toutefois, en pilotage actif, pour enrouler les bulles ou en virages très serrés, j’ai souvent éprouvé le besoin de faire des petits tours de frein. Le pilotage sellette fonctionne bien également.

Plané

Le plané est excellent, sûrement dans les meilleurs de sa catégorie, avec beaucoup de confort que ce soit bras hauts ou en mode accéléré. J’ai été bluffé à plusieurs reprises, alors que j’étais bas et loin du bocal au point que je me voyais déjà devoir poser dans la « pampa », de la voir glisser, flotter, glisser encore dans une masse d’air de plus en plus stable, et finir par me ramener jusqu’à l’atterro officiel avec encore une marge de hauteur confortable…

En thermique

Cette Swift 5 m’a d’abord épaté par sa réelle capacité à exploiter les thermiques anémiques. Ensuite dans les conditions plus musclées : thermiques forts ou hachés, cisaillements, je me suis senti à mon aise en constatant qu’elle encaissait sereinement les turbulences et les rafales. Je pouvais profiter pleinement de mes vols alors que je voyais bien d’autres pilotes à la peine dans le même temps. Le rendement en virage est excellent. La progressivité des commandes permet d’enrouler précisément et efficacement les ascendances selon que l’on veuille recentrer le noyau, élargir la trajectoire ou virer à plat. Tout ceci la rend confortable et du coup encore plus performante dans les thermiques. A souligner encore la sensation de flottabilité exceptionnelle pour cette catégorie, dans les transitions et les cheminements.

Cliquez sur une photo pour zoomer et voir le diaporama

Descentes rapides

Les 360 sont simples à réaliser et la sortie chandelle se gère sans problème. Les oreilles sont faciles à tenir et efficaces mais leur regonflement rapide nécessite un peu d’action à la commande. Les B3 sont difficiles à maintenir.

Basses vitesses

Son comportement est très sain aux basses vitesses. On se sent en confiance avec cette aile, y compris pour des éventuelles reposes difficiles au sommet. De plus, la relative longueur et la progressivité des commandes rendent le point de décrochage difficile à atteindre.

Atterrissage

Très bonne aptitude au flare grâce à son excellent plané. L’arrondi est facile et précis. Les atterrissages au sommet sont une formalité avec cette Swift 5. Le pumping fonctionne parfaitement également et n’est pas trop physique. On atterrit avec précision, que ce soit en pumping ou en approche classique.

Extraits de vols de Pierre avec la OZONE Swift 5 (oreilles, B3, atterrisage au sommet…)

Conclusion

La voile OZONE Swift 5 possède sans doute un des meilleurs, si ce n’est le meilleur, compromis performance/sécurité du marché (dans sa catégorie). Elle peut tout faire : par conditions faibles, fortes ou turbulentes, du vol de reprise dans le bocal au cross engagé, en passant par le vol de proximité… elle sera toujours une partenaire de choix. Elle peut se montrer également joueuse si on la sollicite.

C’est une aile intermédiaire donc pour pilotes bien débrouillés. Cependant elle est relativement accessible compte tenu de son confort de pilotage et de sa prise en main simple et intuitive. Elle s’adresse ainsi à beaucoup de pilotes : de ceux qui veulent voler sans stress aux plus ambitieux, tous y trouveront une bonne alliée.

David Vayrettes a essayé successivement la Switf 4 et la Swift 5. Voici ses premières impressions après son vol avec la Swift 5 sur le site du Nid d’Aigle (Maroc).

horizontal break

Mes impressions

Je faisais aussi parti du voyage. Donc, j’ai eu le plaisir de la tester plusieurs jours aussi.

Pour ma part, volant régulièrement avec une Swift 4, aucun souci d’adaptation puisqu’on retrouve les mêmes sensations et le même pilotage. Mais avec une belle différence dans le thermique ! Elle pénètre, visse et ne bronche pas. Son virage est vif, tranchant, encore plus précis. Elle est encore plus mono-bloc dans son centre. Elle pénètre franchement et ses bouts d’aile « aspirent » super bien quand ça monte d’un côté (la IOta 2 le fait très bien aussi). Il est encore plus facile de sentir là où on doit aller, là où il faut la laisser aller. J’aime la laisser glisser latéralement pour mieux me recentrer autour du noyau. Le virage après la branche arrière est super facile grâce à son virage très performant (comme la SUPAIR Step d’ailleurs).
Je me suis même amusé à monter dans des thermiques (+3 m/s) en faisant des S pour lui donner de la vitesse, gérant avec grande facilité les effets pendulaires dans les sorties de thermique ! Commandes douces, précises, plané exceptionnel. J’étais un adepte de la 4 et je suis sous le charme de la 5 qui donne l’impression d’être encore plus sécu ! Cette voile, amortie mais communicante toutefois, correspondra aux pilotes qui n’apprécient pas les voiles conçues pour donner des messages (justifiés) des bouts d’ailes.

Les voiles ENB+ « nouvelle génération » sont vraiment extraordinaires (ADVANCE Iota2, AIR DESIGN Rise 3, SUPAIR Step, LITTLE CLOUD Gracchio*…) !

René HASLE

* voiles ENB+ que j’ai eu la chance d’essayer

Après Aguergour, destination Aglou. Je volais avec la Swift et Pierre avec la LITTLE CLOUD Gracchio. Si la Swift a une vitesse semblable aux meilleures voiles EN B perf, la Gracchio me grattait peu à peu (3/5 km/h de plus à priori) – essai à venir prochainement.

horizontal break

Caractéristiques

XS S MS ML L
Nombre de cellules 57 57 57 57 57
Surface projetée (m2) 18.04 20.11 21.2 22.3 23.65
Surface à plat (m2) 21.41 23.86 25.16 26.5 28.06
Envergure projetée (m) 8.55 9.02 9.27 9.51 9.78
Envergure à plat (m) 10.9 11.51 11.81 12.13 12.48
Allongement projeté 4.05 4.05 4.05 4.05 4.05
Allongement à plat 5.55 5.55 5.55 5.55 5.55
Corde (m) 2.47 2.61 2.68 2.75 2.83
Poids de l’aile (kg) 3.33 3.61 3.77 3.9 4.1
Poids total en vol (kg) 55-70 65-85 75-95 85-105 95-115
Poids total en vol recommandé (kg)
60-70 70-84 82-94 90-104 100-114
Homologation EN B B B B B
Prix Public TTC 4260 € 4310 € 4340 € 4370 € 4430 €

Tissus et supentes

Tissus

Extrados : Dominico N20D / Skytex 27 Classic
Intrados : Skytex 27 Classic
Cloisons : Skytex 27/40 Hard / Dominico 32 Hard

Suspentes

Suspentes hautes : Edelrid 8000U serie
Suspentes intermédiaires : Edelrid 8000U serie
Suspentes basses : Liros PPSL – Edelrid 8000U

Coloris standards

ROCK THE OUTDOOR, la culture parapente

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Pour l'achat de 3 articles ou plus, ROCK THE OUTDOOR vous remboursera les frais de port ! Ignorer