Tests de voiles dans le vent fort : la NERVURES Swoop 2 16 m²

Tests de voiles dans le vent fort : la NERVURES Swoop 2 16 m²

Voler plus et mieux en bord de mer avec une voile adaptée à son niveau et à sa pratique

Même si ils ne représentent pas la majorité des pilotes en France, on ne peut pas nier l’existence des pilotes volant en bord de mer. Dispersés le long des côtes françaises, ils ont souvent du mal à choisir LA voile qui leur permettra de pratiquer en sécurité et le plus souvent possible. En effet, ceux-ci sont souvent confrontés à un problème majeur : la vitesse trop élevée du vent qui les oblige à déclarer forfait à cause d’une voile pas assez rapide ou pour pouvoir décoller sans se faire attacher.

Depuis un bon moment déjà, ROCK THE OUTDOOR souhaitait  réaliser des tests de voiles spécifiques pour voler dans le vent fort. Un gros dossier dans lequel il était important d’impliquer plusieurs pilotes et tous les fabricants (15). 9 pilotes expérimentés bretons et normands ont accepté de jouer le jeu mais les conditions n’ont pas permis de les impliquer tous dans les tests à cause d’une météo capricieuse qui a allongé la durée des tests.

L’idéal pour les pilotes côtiers serait de pouvoir disposer de 2 voiles : une voile standard pour voler en conditions douces et une autre, plus petite, pour élargir les créneaux de vol. Mais tout le monde ne peut pas s’offrir une 2è machine…

Les objectifs des tests ont donc porté sur les caractéristiques, le niveau d’exigence,  mais aussi sur les critères spécialisation/polyvalence afin de donner des pistes aux pilotes qui recherchent ou une voile unique à large spectre ou une 2è voile plus spécialisée (types de pratique : vent fort et très fort, vol de proximité).

Si la NERVURES Swoop 2 16 m² est avant tout une voile de speedflying (voir essai speedflying), ses aptitudes la destinent aussi pour une pratique dans le vent fort. Une machine solide, équipée de trims, d’une grande facilité au gonflage, qui se destine aux pilotes avertis qui recherchent une 2è voile très joueuse. De plus, elle est fabriquée en France !

La mini-voile NERVURES Swoop 2 16 m², pour les amateurs de sensations dans le vent fort (25-50 km/h*).

* plus ou moins en fonction de la charge alaire et de la topographie du site

Réactions à chaud

« Une vraie mini-voile pour le speedflying, légère, gonflage vent fort aisé, très sensible au roulis, pénétration et plané limités » – Pierre

« Vent fort rafaleux , taille de l’aile très adaptée aux conditions mini 30km/h dans ce dynamique et mon PTV de 95kg. Parfaite au gonflage, précise en vol, suffisamment réactive. Les élévateurs avec trims sont un véritable atout pour voler dans le vent fort » – Eric

Cette voile a été testée par plusieurs pilotes et dans diverses conditions (bord de mer, dune, 25-50 km/h parfois dans du turbulent).
Pierre Legal (PL) / PTV 84 kg – Eric Langelé (EL) / PTV : 95 kg

A noter : les impressions des pilotes peuvent diverger du fait des différences de charge alaire (notamment Pierre qui était en dessous du PTV recommandé).

CARACTERISTIQUES

Surface : 15.6 m² – allongement : 4 – nombre de cellules : 40  – poids : 3.2 kg  – PTV  : 95/120 kg – vitesse max  : +/- 50 km/h – homologation en charge EN 961-1

En savoir plus

Pierre Le Gal – 300 h / an

voir son profil

Eric Langelé – 300 h / an

voir son profil

Essai de la NERVURES Swoop 2 par Eric dans du 30/40 km/h

Grand soleil avant la pluie. Conditions très rafaleuses mais chouette essai avec un petit coup de coeur pour la Nervures Swoop 2 en 16, très confortable malgré les 30 à 40 dans le fort .

Essai de la Nervures Swoop 2 16 m² par Alan Le Berre

Description de la voile

PL : C’est une petite voile légère. Fabrication générale de qualité. Bord d’attaque à joncs courts classiques. Suspentage entièrement gainé, démêlage très aisé. Les élévateurs à sangles sont plutôt bien finis. Ils sont munis de trims très fonctionnels, mais dommage qu’il n’y ait pas de repère, ne serait-ce que pour faciliter le réglage symétrique entre les deux côtés. Les poignées sont minimalistes, à fixation par bouton pression.
EL : Voile visuellement très typée speedflying. Fabrication sans fioritures mais de belle facture avec gros caissons, élévateurs avec trims chouette, poignée très basique avec pression (je préfère avec aimants).

Maniement au sol

Elévation de la voile

PL : Elle monte facilement et progressivement, très facile à contrôler, ne dépasse pas. Parmi les meilleures voiles des tests sur ce point.
EL : Gonflage évident, pas de shoot, très facile à contrôler trimé et détrimé.

Comportement dans le vent fort

PL : Malgré les 40 à 50 km/h de vent dans la compression du déco lors de mon test, j’ai réussi à la gonfler sans trop de problème après quelques essais. Une fois au dessus de la tête, elle est plutôt vivace et il faut compenser sans cesse ses embardées, mais cela se fait sans difficultés. La pénétration dans la masse d’air est moyenne pour une aile de 16 m². Sauf à voler en montagne ou sur de grandes falaises à bon rendement, c’est une aile qui a besoin de beaucoup de vent pour tenir en soaring sur des petits reliefs et, du coup, on se retrouve bien contré au décollage, surtout si la pente est peu prononcée.
EL : Parfaite dans le fort 30-45 km/h

Commandes

PL : Les commandes sont ni trop fermes ni trop molles, avec une course plutôt longue.
EL : Amplitude et débattement parfait, très amortie, commandes souples et confortables.

Décollage

Prise en charge

PL : Même trimée à fond la prise en charge n’est pas son point fort, il lui faut du vent !
EL : Il lui faut du vent. Pour mon ptv (95 kg), obligation de trimer dans du +30 km/h

En vol

Commandes

PL : Les commandes sont ni fermes ni molles, avec une course assez longue. On obtient une réponse bien réactive à partir de la deuxième moitié de la course. Le maniement des trims en vol est aisé, ce serait parfait en ajoutant des repères sur les sangles.
EL : Réglage idéal pour moi, bonne amplitude, avec une réactivité à la demande.

Roulis, tangage

PL : Aile particulièrement vivante et instable au roulis. Elle bouge beaucoup et vite, il faut être vigilant. Cela va un peu mieux en position trimée. Bonne stabilité par contre au tangage.
EL : Petit roulis présent bras hauts, mais très vite contré aux commandes. Tangage néant.

Maniabilité

PL : Bonne maniabilité mais la précision aux commandes n’est pas transcendante. Je n’ai que très peu piloté à la sellette, on n’a pas vraiment le temps car il faut rester très actif avec les commandes (en vent turbulent – Pierre en dessous du PTV recommandé).
EL : Parfaite, bonne précision aux commandes. En sellette jambes séparées, c’est un régal pour jouer dans du fort, j’ai adoré. Détrimée, elle tombe du ciel, idéal pour reposer dans le dynamique.

Basses vitesses

PL : Les basses vitesses ne sont pas son point fort. Toutefois, le point de décrochage semble difficile à atteindre, du fait aussi de la course plutôt longue des commandes de frein.
EL : Les basses vitesses sont très faciles à tenir et elle reste maniable, sans mauvaises surprises.

Plané

PL : Le plané est assez faible du fait de sa conception de base faite pour le speed.
EL : Pas testé le plané mais je ne pense pas qu’elle soit dans les meilleures. C’est une aile typée speedflying, donc pas conçue pour cela.

Atterrissage

Au sommet (pumping)

PL : Je n’ai pas eu loisir de tester le pumping, il suffit de lever les bras et elle elle descend franchement et quasiment sur place.
EL : L‘aile réagit très vite et très bien à la sollicitation aux commandes.

Conclusion

Recommandations d’usage

EL : Soaring, waggas, vent fort ++
PL : Grâce à ses trims, c’est une aile qui peut s’utiliser dans le vent fort. Dans ce cas, son gros point fort est la facilité de gonflage et d’affalage, mais elle manque de plané et de pénétration dans la masse d’air pour le soaring classique. Cette NERVURES Swoop 2 sera sans doute plus dans son élément en montagne par vent faible à moyen (speedriding-speedflying?) plutôt que dans le vent fort du bord de mer.

Pour quels pilotes ?

PL : C’est une aile typée mini-voile qui ravira certains. Sa vivacité en roulis la réserve à des pilotes avertis. Les tonneaux sont sans doute facile à réaliser par les pilotes habitués à cette manoeuvre.
EL : Pour une initiation, prendre une taille plus grande (et dans du vent pas trop fort !).

Précautions

PL : Précautions liées à l’utilisation d’une aile de petite taille. Il faut aller doucement avec les commandes sous peine de roulis massifs pouvant occasionner un violent retour pente.
EL : Attention en virage plus engagé, ça plombe et deux fois plus en position détrimée.

Ce qu'il faut retenir sur la NERVURES Swoop 2 16 m²

Pour pilotes à la recherche de sensations fortes !

La NERVURES Swoop 2, de conception et fabrication françaises, est une voile avant tout dédiée pour le vol speedflying. Elle s’avère être une excellente deuxième voile pour voler dans le vent fort (même turbulent). Elle est remarquable au gonflage même dans le vent fort. Equipée de trims, il est facile de s’adapter aux conditions de vol du moment.

Sa conception « speedflying » ne lui autorise pas d’avoir un bon plané ; il lui faut du vent pour tenir en soaring. Solide, elle est d’apparence accessible mais c’est une aile vivante qu’il faut savoir contrôler sur l’axe du roulis surtout proche du relief (bien choisir la taille en fonction de son PTV et de son niveau : 14, 16 ou 19 m²).

Ses points forts

Gonflage facile dans le vent / voile équipée de trims / solide même en turbulences / voile très ludique

Regrets

Plané moyen (normal voile de speedflying)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*