Partir voler en parapente en Islande

Partir voler en parapente en Islande

Photo ci-dessus : La cassade de Seljalandsfoss – Véronique Seljalandsfoss

Voler au soleil de minuit, en logeant les cascades ou au dessus des champs de lave sans fin. Le parapente en Islande est magique avec ses paysages sauvages à perte de vue.

Si vous décidez de passer un séjour en Islande, partez avec l’idée de découvrir avant tout un très beau pays et considérez le vol en parapente comme un bonus. Pour espérer voler, il est préférable de prévoir un séjour suffisament long (2 semaines minimum) pour saisir de bons créneaux (en été de préférence). Les locaux recommandent de venir pendant les jours les plus longs (autour du 21 juin, le jour où le soleil ne se couche pas).

En Islande, il n’y a pas de réglementation pour le parapente, il est possible de voler et d’atterrir partout excepté dans les espaces aériens.

Découvrez à travers les  vidéos de Jean et de Denisour les principaux sites parapente en Islande.

Les sites présentés sur cette vidéo : Laugarvatn, Asfjall, Hafrafell, Ingolfsfjall, Herdisarvik, Svinahlidh

Tourisme et parapente en Islande, quelques conseils de Jean Bailleux

A chaque vacance, il faut se décider sur une nouvelle destination tout en tenant compte des goûts de ceux qui accompagnent et des passions débordantes des autres.
Cette année, j’avais envie de tenter un pays pas forcément reconnu pour ses vertus parapentesques mais avec un potentiel intéressant. L’Islande m’a toujours attiré depuis tout petit pour les récits de pêche que j’ai lu et les différents reportages. Si on aime la pêche, les reliefs bien verts mais aussi les champs de laves, les falaises avec cascade à profusion, les glaciers… alors l’Islande mérite que l’on s’y attarde.
Je n’ai trouvé que très peu de vidéos de parapente mais vu les reliefs c’est évident qu’il y a des choses à faire. La météo y est souvent capricieuse donc c’est une destination à double tranchant mais ça fait partie du jeu.

Pour l’été 2016, direction l’Islande pour 9 jours avec ma copine et une petite ultralite 23m² dans la valise avec un string réversible. Une fois sur place, j’ai l’impression que le beau temps sera de la partie. On pourra donc faire du tourisme et voler un peu. Le périple commence de la péninsule Ouest jusqu’à la pointe Est en passant par le sud. J’avais juste récupéré les points GPS de certains sites disponibles sur paragliding earth.
Toutes les attentes aussi bien sur les paysages, la pêche et le parapente ont été comblées. Le gros avantage de partir en été, c’est qu’il n’y a pas de nuit et on peut donc voler ou faire d’autres activités même à minuit. Les sites de parapente offrent une multitude de possibilités que ce soit en soaring, en thermique, survol de cascade… Mais dans tous les cas, sachant que la météo change très rapidement, je n’ai jamais fait un vol de plus d’une heure pour éviter de me retrouver piégé par un vent fort.

Jean Bailleux

Quelques conseils touristiques : Reykjavik bien sûr, Blue Lagoon, Thingvellir Plongée à Silfra…

Quelques conseils parapente : Les principaux sites de vol sont dans le lien ici mais honnêtement ça décolle et atterrit quasiment sur n’importe quel petit relief de la côte et même pas besoin de route.

Le Saint-Hilaire islandais de trouve à Vik et les seuls professionnels du parapente aussi : http://www.trueadventure.is/

Les lieux présentés sur la vidéo de Jean : Thornbjorn, Berserkjahraun, Grundarfoss, SeljalandsfossHerdisarvik, , Vik, Kirkjubaejarklaustur.

Autres vidéos de Denisður Möllerson

horizontal break
horizontal break

Devenez Membre PREMIUM et accédez aux articles réservés (conseils, tests matériel, rubrique voltige…) et à de nombreux avantages (magazine numérique, remise boutique…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*