• Home
  • /CONSEILS
  • /Quel choix de sellette parapente : position assise, cale-pieds ou cocon ?
Quel choix de sellette parapente : position assise, cale-pieds ou cocon ?

Quel choix de sellette parapente : position assise, cale-pieds ou cocon ?

Photo ci-dessus : Philippe LAMI en test de la sellette SOL Horizon

Avant de choisir tout type de matériel de vol, il est nécessaire en tant que pilote de s’arrêter quelques minutes sur sa pratique, son expérience, le type de vol que l’on réalise, ses souhaits, de l’endroit où l’on vole.
Faire le tour sans se mentir de ses points va aider à choisir le bon produit, c’est-à-dire celui qui convient le mieux à sa pratique. Cela aura comme conséquence plus de plaisir en vol, la sécurité est améliorée, la progression continue.

A propos des types de sellettes présentées dans cet article (position assise, prévues avec cale-pieds ou avec cocon)

Commençons par enlever quelques croyances

– Quel que soit le type de sellette choisie, le critère de poids n’est plus un critère de choix actuellement. En effet, on va trouver dans ces 3 types de sellettes de l’ultralight peu volumineux au très lourd volumineux.
Je fais un aparté sur la sellette destinée à la voltige, spécialisée, position assise sans cale-pieds, possibilité de mettre 2 secours, protection dorsale type mousse bag, point d’attache plutôt haut, sellette stable en roulis, planchette pour l’assise. Donc on a là, un matériel plutôt lourd.

– Ces 3 types de sellettes sont équipées de protection dorsale (mousse bag ou air bag).

– Quelque soit le type de sellette, le pilote est quasiment toujours assis avec le dos légèrement incliné en arrière bien maintenu au niveau lombaire et dorsal, un bon visuel, un pilotage efficace par transfert de poids ou rotation du bassin. On entend souvent le terme « sellette couchée » mais cette position avec le dos très en arrière n’existe plus, le terme juste serait « jambes tendues à l’horizontal ».

– Ces 3 types de sellettes peuvent être équipées de planchette (bois, carbone) ou pas.

Eclaté de la sellette ADVANCE Axess

horizontal break

Avantages et inconvénients des 3 types de sellettes

horizontal break

1) Sellette assise « jambes pendantes »

Sellette que l’on retrouve en apprentissage en école la plupart du temps, en loisir, en vol montagne. Elle permet une aisance au sol, elle est adaptée au pilotage au sol dans du vent, facilite les reposes au décollage. En cas d’incident de vol, le pilote regroupe ses jambes sous l’assise.

L’inconvénient majeur apparaît sur les vols de durée (au-delà de 3 heures plus ou moins selon les pilotes) avec des douleurs qui peuvent apparaître au niveau des genoux (tension), au niveau du froid (genoux et pieds exposés, jambes). Le pilote doit en tenir compte en s’équipant correctement au niveau du bas du corps (pieds dans des plastiques, chaussettes, pantalon thermique + coupe vent, guêtres) et aussi au niveau de la liaison avec le haut du corps. La combinaison de vol, plus à la mode, est très adaptée.

Un autre inconvénient sur les vols longs est que le pilote n’a que 2 appuis (fesses et dos), les jambes devenant uniquement un poids.
Il est aussi plus ou moins facile de passer en position assise avec certains modèles (mauvais réglages, habillement) sans s’aider des mains. Le cale pieds sera une aide dans cette phase-là, même si on ne l’utilise pas après en vol.

Quelques exemples de sellettes “jambes pendantes”

Cliquez sur une photo pour voir le diaporama

2) Sellette assise avec cale-pieds

Quelques exemples de sellettes avec cale-pieds



Pour lire la suite, vous devez être membre.



Inscrivez-vous dès maintenant !
Cliquez ici si vous avez perdu votre mot de passe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*