• Home
  • /AILES
  • /La gamme des parapentes Way s’étoffe : interview de Cyrille Marck
La gamme des parapentes Way s’étoffe : interview de Cyrille Marck

La gamme des parapentes Way s’étoffe : interview de Cyrille Marck

"One sport, Many ways of flying", le slogan de la marque WAY

Vous avez très certainement au moins entendu parler de cette nouvelle marque française de parapentes, WAY Gliders. Apparue en 2016 avec une voile/mini-voile orientée freestyle ou voltige (la Sexy – voir test ROCK THE OUTDOOR), cette marque, dirigée par Cyrille Marck et Julien Luttringer, a décidé de passer à la vitesse supérieure en proposant une gamme beaucoup plus large pour couvrir de nombreux segments (débutant, progression, freestyle, cross…).

Nous avons interrogé Cyrille qui est en mesure aujourd’hui de donner des dates de lancement des nouveaux parapentes WAY. Découvrez leur philosophie du parapente, leur gamme 2019/2020 ainsi que le modèle de commercialisation qu’ils ont choisi, celui de vendre en ligne et en direct uniquement.

A découvrir en 2è partie la nouvelle gamme des parapentes Way

INTERVIEW

Cyrille, peux-tu nous faire un petit rappel historique sur votre marque de parapentes Way qui existe déjà depuis 3 ans ?

La marque de parapentes Way est née en 2016 de l’union de deux pilotes passionnés : Julien Luttringer est un pilote de voltige et un designer expérimenté (il a travaillé pour Sol et Aircross). Et moi même (Cyrille Marck), parapentiste depuis 1995, ayant fait mes armes en voltige durant plusieurs années et désormais amateur de vol de distance, en cross et en compétition.

Nous avons eu la chance de créer « Way » dans un cadre idéal, celui de l’école de parapente du Markstein qui existe depuis 1977 et que je tiens actuellement avec mon père. Nous sommes tous les deux moniteurs et avons plaisir à orienter les pilotes vers leur voie, « leur Way » . C’est notre métier, notre vie.

Quel est le bilan de ces 2-3 premières années ? Qu’est-ce qui vous amène à passer à la vitesse supérieure ?

Nous avons appris le métier de constructeur/marque avec notre premier modèle : la Sexy, aile d’acrobatie. La voltige est une niche dans un marché de niche, avec peu d’investissements (protos et load test uniquement). Les ailes homologuées demandent bien plus de budget, car chaque extrémité de fourchette de poids pour chaque taille d’aile coûte un SMIC !
Maintenant que les tenants et aboutissants sont maîtrisés, nous souhaitons entrer dans le coeur du marché avec des ailes A et B de fabrication haut de gamme.

Je vous entends parler de mission. Quelle est la philosophie de Way ?

Il existe une multitude de façons de voler, chaque individu doit pouvoir s’exprimer et s’épanouir. L’important n’est pas d’avoir le matériel qui permette de rêver à une certaine pratique, mais plutôt de trouver sa propre voie dans le vol libre. C’est ainsi qu’est née l’idée du nom de la marque « Way ».
Nos ailes sont construites sur des idées innovantes. Elles sont dessinées et réglées par notre team et nous apportons un soin particulier à la qualité, la durabilité et le style des ailes. Nos voiles sont conçues en France et fabriquées au Vietnam.

Le concept des parapentes WAY en quelques mots ?

La patte de notre marque : des ailes à la fois joueuses et amorties.

Peux-tu me dire les raisons qui vous ont poussés à créer votre propre marque ? Et d’après ce que j’ai compris, votre système de vente sort du modèle traditionnel. Pourquoi avez-vous opté pour cette solution ?

Parallèlement à mon activité de moniteur, je gère depuis 6 ans la boutique en ligne Rid’Air. Le vol libre est donc un marché que je connais très bien, et où il y avait une place pour un fabricant vendant en direct.
Nous avons donc choisi d’innover côté distribution en proposant de vendre directement les voiles au client, supprimant ainsi tout intermédiaire. C’est un système de vente totalement novateur sur le marché du parapente.

Cette solution nous permet de créer et d’obtenir des voiles performantes de haute technologie à des prix imbattables. La vente en direct des parapentes WAY nous permet également d’être en contact direct avec nos clients, proximité à nos yeux nécessaire pour répondre réellement aux désirs de nos clients.

Vente en ligne, un bien, un mal ? Questions pour connaître l'opinion de Cyrille

Vous savez que la vente en ligne de parapentes se développe et bouleverse le marché traditionnel du parapente. OK, c’est sûr, le marché doit évoluer et s’adapter.  Il y a encore quelques années, la vente ne se faisait que via les écoles parce que cela leur produit une source de revenus indispensables pour « survivre » mais aussi parce qu’un parapentiste consciencieux a besoin de conseils que seule une école peut apporter. Je pense que ce concept de vente directe ne va pas plaire à de nombreux pros…

J’aime bien comparer avec le marché du vélo, dans lequel vendeurs par correspondance (YT, Canyon) cohabitent sans souci avec les marques traditionnelles possédant un réseau (Specialized, Cannondale, Lapierre).
Cela est tout à fait envisageable pour le marché des parapentes. Certaines personnes choisiront de s’orienter vers notre marque afin d’obtenir un équipement égal (aile light, joncs Nitinol, etc.) pour un prix réduit, tandis que d’autres pilotes préféreront être fidèles à leur marque habituelle.

Dans le marché traditionnel, les voiles sont essayées par les clients avant l’achat. En vente directe, en dehors de votre secteur géographique, comment vont se dérouler les ventes ? N’y-a-t’il pas un risque de proposer des produits pas forcément adaptés aux clients « virtuels » ?

Que ce soit chez Rid’Air, notre shop en ligne, ou dans notre boutique physique, 75% des ventes d’ailes se font sans essai préalable. Cela s’explique de plusieurs façons. Les marques ont aujourd’hui une offre très segmentée, avec une aile par usage précis. Avec un conseil personnalisé précis, par email ou par téléphone, il n’y a que très peu de chance de se tromper, sauf excès de confiance de la part du pilote.
Nos clients ne sont pas virtuels, ils sont éloignés. Cela n’empêche pas les échanges, nous sommes moniteurs avant tout, pilotes expérimentés, et donc en mesure de conseiller au mieux les acheteurs.

horizontal break

La gamme parapentes WAY 2019/2020 présentée par Cyrille Mark

Quelles sont les prochaines voiles au programme ? Tu m’as parlé d’octobre 2019.

1) La WAY LACY (EN A Light)

Une aile école/progression ayant la particularité d’être en tissu light avec un bord d’attaque renforcé. C’est beaucoup mieux à gonfler et à porter en boule, plus compact et élégant.

C’est un premier équipement parfait pour les débutants en sortie d’école souhaitant un pack assez léger. Elle sera idéale jusqu’au brevet de pilote, pour apprendre à être autonome, à voler en thermique, etc.
Du fait de son poids léger, avec un niveau de sécurité élevé, c’est une voile également adaptée pour les voyageurs de tous niveaux.

Avec 1kg de moins que les autres ailes de sa catégorie, la Lacy n’est toutefois pas une aile « ultra light », mais en l’associant à une sellette réversible, on peut obtenir un équipement complet entre 7 et 9kg. Parfait pour les pilotes aimant monter au décollage à pied.

La voile WAY LACY (EN A Light), une aile école/progression avec 1kg de moins.

Tailles de 22 à 28m² – 2250 € au lancement.

2) La Way Cosy (EN B access)

La Cosy (EN B access) a la particularité d’atteindre le « sweet spot » : elle est parfaitement équilibrée maniabilité/stabilité/performance. Elle est dans le coeur de cible des pilotes autonomes et volant régulièrement.

C’est un produit important pour nous, très qualitatif tant au niveau de la voilerie que des matériaux. Elle a évidemment un petit shark nose et dispose de joncs haut de gamme en Nitinol. C’est une aile qui se situe au même niveau de finition que celles des plus grandes marques.

Elle est idéale pour progresser et conviendra à tout pilote jusqu’à la découverte du freestyle ou du cross.

La voile WAY COSY, idéale pour progresser et tester le freestyle ou cross.

21 à 29m² – EN B -2350€ au lancement.

Cliquez sur une photo pour voir le diaporama

 3) La Way SEXY 2, aile de voltige radicale

C’est une aile de voltige radicale, inspirée par sa grande soeur la Sexy 1.

La WAY Sexy 2 (Load test) est le « flagship » de la marque. C’est une vitrine technologique, avec un bord d’attaque incroyablement béton et propre, et un système de gonflage de l’intrados par clapets. C’est une aile extrême destinée aux pilotes de très haut niveau qui veulent passer par exemple le stall to tumbling ou le misty to tumbling avec une puissance et une précision hors pair.

Notre pilote d’acro local Denis Haselmeier a volé avec la Sexy 2 à Organya cet été. Il a réalisé de magnifiques runs techniques. Son retour : une voile très exigeante en petite taille, et une immense satisfaction au pilotage.

La Way SEXY 2, aile de voltige radicale

16 à 19m² – Load test – Prix : 2190€ (prix dégressif pour les compétiteurs et influenceurs)

Quels sont les projets pour 2020 ?

En mars 2020, nous proposerons 2 ailes B+ ! Au dessus de la catégorie B, les pilotes ont souvent choisi leur voie : freestyle ou cross.

Nous proposerons une aile de freestyle homologuée EN B+ : la FOXY en 19, 21et 23 m² au prix de 2250€. L’autre voile sera une aile de cross EN B+ allégée : la RUBY en 21, 23, 25 et 27m² au prix de 2650€.

Nous proposerons aussi une mono-surface extra light homologuée B en automne 2020.

Découvrir le site Waygliders

La Ruby (EN B+ light) aura la particularité d’être à la fois très haut de gamme et allégée. Ce sera l’une des B+ les plus performantes sur le marché. Chez Rid’Air, nous vendons à présent autant, voire plus d’ailes de cross B+ en light qu’en tissu classique. Cela donne un résultat plus propre, plus agréable à gonfler, et idéal dans un petit pack avec un cocon semi-light. Actuellement le vieillissement des ailes allégées ne pose plus de problème.

La Foxy (EN B+ freestyle) sera une aile homologuée à forte charge alaire. Idéale pour progresser en pilotage pur, la Foxy pardonne beaucoup, avec un faible allongement et un bon niveau de sécurité. Ce sera tout de même un produit polyvalent, avec lequel le pilote pourra aussi envisager de petits vols de distance, jouer dans le vent fort ou bien sûr progresser en freestyle.

ROCK THE OUTDOOR, la culture parapente

Laisser un commentaire