• Home
  • /Non classé
  • /Test de la voile SOL Prymus 5 par Charles Courtot (EN A)
Test de la voile SOL Prymus 5 par Charles Courtot (EN A)

Test de la voile SOL Prymus 5 par Charles Courtot (EN A)

Physique aux commandes mais hyper stable, idéale pour sites abrasifs avec du vent

La nouvelle SOL Prymus 5 s’avère nettement plus moderne et plus sophistiquée. En effet, comme la majorité de ses concurrentes, on y trouve les dernières technologies utilisées pour apporter plus d’aisance et de confort en vol, de performance et de sécurité (shark nose, 3 rangées d’élévateurs, modélisation 3D, mini-ribs, joncs croisés, matériaux hybrides,…). 

Fidèle à la réputation de la marque, la fabrication de la SOL Prymus 5 est en tissu 40 g en intrados et extrados et 36 g en structure. Comme décrit dans cet essai de Charles (moniteur), sa conception avec sa voûte volontairement plus arquée en fait une voile très stable qui permettra aux pilotes débutant le parapente d’améliorer leurs compétences avec beaucoup de sérénité. Un autre atout, son prix (2950 €).

Taille essayée : M (85/100 kg)

PTV  testeur : 91 kg
Sellettes : GIN Gingo Lite et NEO Suspender

Description de la SOL Prymus 5

Le sac de portage est plutôt de conception ancienne, c’est dommage quand on voit les sacs des concurrents. Quand on l’ouvre, l’aile est proprement packé. On reçoit tout un kit plutôt sympa (casquette, accélérateur, sac de compression…).
Au moment du dépliage de l’aile, le coloris rouge de l’aile est très marquant (existe aussi en standard en jaune ou bleu ou entièrement personnalisable). La finition des élévateurs est plutôt soigné. L’aimant du frein fonctionne bien, ce qui est un plus (voir photos). Les suspentes se démêlent très facilement et l’ensemble est gainé jusqu’en haut. Les coutures sont propres, pas de bavures. Bref, en terme de finition de produit, on est sur quelque chose de plutôt bon.

Cliquez sur une photo pour voir le diaporama

Maniement au sol

La voile SOL Prymus 5 monte lentement au-dessus de la tête. Dans des conditions calmes, il faut donc accompagner l’aile jusqu’au bout pour éviter qu’elle ne retombe. Par contre, on n’a pas vraiment de point dur : elle monte donc lentement et d’un seul bloc. Elle n’a aucune tendance à vouloir dépasser le pilote et les tempos ne sont pas forcément à marquer (et ce dans toutes les conditions de vent).
De ce fait, on a donc une aile intéressante pour les écoles dans la phase de décollage, notamment celles qui doivent faire travailler leurs élèves dans du vent soutenu puisque, d’une part, il n’y a pas de shoot et, d’autre part, elle offre un excellent amorti sur l’axe de tangage. Il faudra cependant bien gérer la quantité de frein si on ne veut pas que l’aile retombe derrière (mais en apprentissage, il vaut mieux que ce soit ainsi).

Décollage

Comparé à des voiles plus lights de concurrents, le poids se fait malheureusement ressentir dès qu’on est mal positionné : l’aile a un peu plus de mal à faire le travail passif qu’on attend d’une aile école actuelle. Pour ce qui est de la prise en charge, elle est plutôt bonne dans toutes les conditions.

En vol

Commandes

J’ai été surpris par les commandes plutôt dures, il y a beaucoup de pression. D’autre part, elles manquent un peu de précision. Du coup, l’aile étant physique, on ne recherchera pas forcément les basses vitesses. Côté débattement, la course correspondant à celui d’une voile école.

Maniabilité

Le virage de la SOL Prymus 5 correspond à ce qu’on attend d’une voile école. Si on n’a pas suffisamment de glisse, on bénéficie par contre de beaucoup d’amortissement.

Roulis, tangage, amorti

Comme la voile SOL Prymus 5 est conçue très stable, le roulis est plutôt difficile à créer. Idem pour le tangage, on retrouve une bonne stabilité, comportement semblable à celui du décollage.

Plané, vitesse

Rien de particulier à signaler sur ces points. Correspond aux standards actuels d’une aile école.

Descentes rapides

L’aile supporte très bien les oreilles. Elles sont toutefois physiques. En 360, du fait de sa conception de voile très stable, il est difficile de la mettre en virage bien incliné. Mais une fois engagé en 360, c’est plutôt stable et la sortie ne nécessite pas de pilotage particulier.

Basses vitesses

L’aile supporte bien les basses vitesses, aucune tendance au décrochage.

Aérologie moins calme

J’ai fait un vol d’un peu plus d’une heure avec la SOL Prymus 5 dans des conditions fortes de printemps. En terme de comportement, l’aile est sage. Les rentrées en thermique se font en douceur. Les réactions pendulaires sont amorties. Les bouts d’ailes ferment peu et l’ensemble des informations transmises dans l’aile sont plutôt cohérentes pour une aile de cette catégorie. L’accélérateur n’est pas trop marqué (on doit gagner un tout petit peu plus de vitesse) mais l’aile reste solide et ce n’est pas physique à pousser sur le barreau de l’accélérateur.

Atterrissage

L’aile atterrit comme beaucoup d’ailes de sa catégorie. Elle ne nécessite pas de point de concentration en particulier. La ressource finale est bonne.

Conclusion

Avec son niveau de sécurité et d’accessibilité, la SOL Prymus 5 conviendra à un bon nombre de pilotes en école. J’ai regretté sur la SOL Prymus 5 la dureté des commandes et le manque de précision qui en découle (poids, profil, voûte ?). Cependant, grâce à sa grande stabilité dans les axes du roulis et du tangage, elle conviendra particulièrement aux pilotes débutant souhaitant être rassuré sous une voile plutôt « bridée » et ceux qui ont tendance à « être un peu brusque aux commandes ».

Les matériaux de fabrication en font une voile faite pour durer dans le temps, idéale pour les sites « abrasifs » (décos type dune ou avec beaucoup de pierres). Grâce à son comportement au gonflage (pas de shoot ni dépassement), je la recommande aussi aux pilotes débutants volant sur des sites avec du vent.

horizontal break

Test de décrochage de la SOL Prymus 5 en vidéo

Vidéo de test de plusieurs décrochages de Jérôme Joly (école Renf’air) au dessus du lac INTERLAKEN en Suisse.

Caractériques

XS S M L XL XXL
Nombre cellules 39 39 39 39 39 39
Surface à plat 22,93 24,74 26,51 28,29 30,81 33,25
Largeur m 10,72 11,14 11,53 11,91 12,43 12,91
Allongement 5,01 5,01 5,01 5,01 5,01 5,01
Surface
Projetée
20,05 21,63 23,18 24,74 26,94 29,08
Suspentage mm Dyneema PPSLS / 0.7 – 1.0 – 1.2 – 1.6
Height cm 265 275 285 294 307 319
Poids kg 4,5 4,9 5,1 5,6 6 6,4
PTV kg 65-80 75-90 85-100 95-110 105-125 120-140
Homologation EN / LTF en cours A A A A en cours

Coloris

ROCK THE OUTDOOR, la culture parapente

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*