Essais de la voile AIR DESIGN Rise 3 par Pierre (plaine et bord de mer)

Essais de la voile AIR DESIGN Rise 3 par Pierre (plaine et bord de mer)

Pierre est un pilote breton qui a participé dernièrement aux tests de 12 voiles dans le vent fort organisés par ROCK THE OUTDOOR. Volant plus de 300 heures depuis plusieurs années, il figure parmi les pilotes les plus expérimentés de Bretagne. Depuis 2 ans, son ambition est d’améliorer sérieusement ses compétences en vol thermique et en vol de distance. A la recherche d’une voile perf pour poursuivre sa progression, c’est avec grand plaisir qu’il a accepté d’essayer la AIR DESIGN Rise 3, réputée pour ses performances étonnantes qui la font rivaliser avec les meilleures voiles « EN B+ » du marché (voir test de la Rise 3 par Nicolas Garcin).

Les tests ont donc porté sur plusieurs vols : en plaine (qualités en vol thermique) et en bord de mer (maniement au sol, gonflage, plané…). Dès le premier essai, Pierre réalise un de ses plus beaux vols de distance alors que les conditions étaient difficiles : « j’étais perplexe car les conditions étaient plutôt toniques pour une prise en main ». Quand je lui ai demandé de me rendre la voile, Pierre m’a demandé le prix car il a été très séduit par la voile…

Pierre Le Gall

horizontal break

AVANT PROPOS : échos et technologies

La voile AIR DESIGN Rise 3 surprend agréablement tous les pilotes qui ont eu la chance de l’essayer. Des performances dignes d’une EN C mais avec le confort et l’accessibilité d’une EN B (comme l’ADVANCE Iota 2 pour ne citer qu’un autre modèle). Située en haut de catégorie EN B, elle affiche selon eux des performances étonnantes avec un virage exceptionnel. Il y a pas mal de retours de pilotes qui la préfèrent tout en haut de fourchette (plus de vitesse, de tension dans l’aile, plus joueuse encore).

Ce modèle bénéficie des dernières innovations développées par la marque : winglets et petits trous (vortex holes) en bout d’ailes. Selon le constructeur, ces winglets combinés avec le système « Vortex Holes » permettent à la RISE 3 d’atteindre des vitesses élevées tout en conservant une très grande stabilité en tangage et en roulis et ceci même en air turbulent.

Winglet et vortex holes en bout d’aile

horizontal break

Test de la voile AIR DESIGN Rise 3 par Pierre Le Gall

Description de la voile

C’est une jolie voile plutôt légère comparée à d’autres voiles spécifiquement light (4,050 kg et 3,900 kg avec soft links et poignées light). Elle se classe en haut de la catégorie EN B, avec un allongement modéré de 5,95. Fabrication générale de qualité, belles finitions. Les tissus sont relativement fins mais donnent un sentiment de solidité. Le bord d’attaque est bien rigidifié par des joncs (technologie shark-nose) sur toute sa longueur. Le suspentage est entièrement dégainé (sauf au niveau des boucles d’attache aux élévateurs) et le démêlage est très aisé. Les élévateurs fins sont de belle facture. Les poignées de commandes sont confortables, à fixation classique mais efficace par boutons pression. Les drisses de frein coulissent dans des poulies (à mon sens préférables aux anneaux, pour avoir expérimenté les deux).
Les bouts d’aile de cette Rise 3 sont particuliers : les stabilos se prolongent en se redressant en un petit aileron avec un système de trous aux extrémités appelé Vortex Holes (voir descriptif ci-dessus). A noter également un dispositif pour le pilotage aux C, appelé C-Control System, constitué d’une petite sangle qui relie les élévateurs C aux B.

Maniement au sol

Elévation de la voile

La AIR DESIGN Rise 3 est très facile à gonfler. Pas de shoot, elle monte de façon progressive et sûre, sans tendance particulière à dépasser. Une fois au-dessus de la tête, elle reste en bonne forme et ne clignote pas.

Comportement dans le vent

Elle a une très bonne pénétration dans la masse d’air. On ne se fait pas arracher. Que ce soit par vent faible, plus fort ou turbulent, elle est très aisée à contrôler au sol. On peut facilement jouer des freins pour initier et rattraper des embardées. J’ai pu remarquer également qu’elle informe bien de la nature de la masse d’air, ce qui est appréciable pour décider ou non, de décoller.

Commandes

Les commandes sont légèrement fermes, avec une course ni trop courte ni trop longue, ce qui leur confère une bonne précision.

Décollage

J’ai testé cette Rise 3 S (72-92 kg) au PTV de 83 kg, ou 86 kg avec du vent plus fort. La prise en charge est bonne et sans brutalité. On se sent rapidement en confiance.

Cliquez sur une photo pour visualiser le diaporama

En vol

Commandes

Les commandes sont agréables à mon goût. Elles sont plutôt douces en début de course et assez fermes ensuite. L’amplitude est moyenne, en cohérence avec la catégorie EN B. Elle n’est pas d’une réactivité excessive, ce qui est rassurant. Elle se pilote également bien aux C. Par ailleurs, l’accélérateur est très efficace. Déjà, bras hauts, c’est une aile assez rapide, mais accélérée, elle pénètre la masse d’air à volonté.

Roulis, tangage

C’est une aile rassurante, bien amortie en roulis et tangage. En outre, le profil est solide. On peut envoyer des wings à sa guise sans inquiétude.

Maniabilité

Maniabilité très correcte. La précision aux commandes est bonne pour une voile de cette catégorie. Par contre, pour engager un virage serré, il faut enfoncer franchement la commande. Le pilotage sellette seul ne sera pas non plus très radical. En revanche, lorsqu’on combine une bonne inclinaison sellette (qui ne devra pas être trop stable) avec une action nette à la commande, on obtient un virage très efficace. En fait, cette AIR DESIGN Rise 3 possède une tendance marquée à se remettre à plat, ce qui, utilisé à bon escient, rend son virage particulièrement rentable dans les ascendances. Il est toutefois possible d’avoir à l’usage la sensation d’une aile légèrement physique à piloter, en particulier si on n’est pas très actif à la sellette (en effet, la fermeté aux commandes après le premier tiers disparait quasiment si on se sert aussi de sa sellette).

Basses vitesses

Très bonne aptitude aux basses vitesses. On se sent en sécurité avec cette aile. Compte tenu de la fermeté des commandes dans la deuxième partie du débattement, le point de décrochage est très difficile à atteindre.

Plané

Le plané est excellent (un des meilleurs que j’ai vu jusqu’à présent). Même accélérée, elle perd très peu en performance. Elle est certainement redoutable dans sa catégorie.

En thermique

Pour mon premier essai avec cette AIR DESIGN Rise 3, j’ai réalisé d’emblée un de mes plus beaux vols type cross de plaine, dans des conditions assez toniques. Elle est très performante dans les thermiques. Au début pourtant, elle m’a parfois éjecté de la bulle; sa tendance naturelle au virage à plat y est sûrement pour quelque chose. Mais une fois accoutumé (très vite) à la gestion de son virage (tel que décrit précédemment), elle mord facilement dans le thermique et centre efficacement son noyau. Dans la turbulence, elle vit un peu au-dessus de la tête, elle n’est pas monobloc. Elle transmet tout ce qui passe mais d’une façon tranquille, on pourrait presque dire prévenante, ce qui permet d’anticiper et d’optimiser l’action à venir. On a en outre, une bonne sensation de flottabilité dans les transitions et les cheminements.

Atterrissage

Flare

Très bonne aptitude au flare grâce à son excellent plané.

Pumping

Le pumping fonctionne bien mais il est toutefois un peu physique. On atterrit avec une grande précision, que ce soit en pumping ou en approche classique.

Cliquez sur une photo pour visualiser le diaporama

Conclusion

Recommandations d’usage

C’est une aile dite intermédiaire, elle est perf et néanmoins accessible*. Sa prise en main est simple et intuitive. Elle est à l’aise aussi bien dans le vent faible ou plus fort. Cette Rise 3 est douée pour le cross, mais devrait être appréciable également en marche et vol grâce à sa relative légèreté. Elle peut se montrer également bien joueuse si on la sollicite. Je préconise de la voler plutôt vers le haut du PTV pour encore plus de maniabilité.

Pour quels pilotes ?

J’ai énormément apprécié cette Rise 3, qui m’a surpris à chaque vol par ses qualités. Elle devrait permettre à beaucoup de pilotes sachant déjà bien voler mais qui ne veulent pas se faire peur, de goûter à la performance et de prendre du plaisir en claquant de grands et beaux vols.

* réservé aux pilotes ayant déjà une première expérience sous une voile EN B standard et qui souhaite gagner en performances tout en restant dans la même catégorie

Ce qu'il faut retenir sur la AIR DESIGN Rise 3

Les qualités et ressentis d’une aile très perf sans les inconvénients

Facile au gonflage, sans tendance à l’arrachement dans le vent fort, la voile AIR DESIGN Rise 3 informe sur la masse d’air tout en restant suffisamment amorti. C’est une aile réservée à des pilotes qui ont fait le tour de leur « B » et qui veulent une machine avec des performances dignes d’une EN C. Comme de nombreuses voiles perf, elle demande de la précision, notamment au virage pour une exploitation optimale du thermique. C’est une voile pour les pilotes qui recherchent un pilotage actif avec une navigation combinant commandes et sellette.

horizontal break

Données techniques

TAILLE XXS XS S M L
SURFACE A PLAT (m²) 18,77 21,34 23,83 25,91 28,09
SURFACE PROJETEE (m²) 15,91 18,10 20,21 21,98 23,82
ENVERGURE A PLAT (m) 10,57 11,27 11,91 12,42 12,93
ENVERGURE PROJETEE (m) 8,51 9,07 9,59 10,00 10,41
ALLONGEMENT A PLAT 5,95 5,95 5,95 5,95 5,95
ALLONGEMENT PROJETE 4,55 4,55 4,55 4,55 4,55
CELLULES 49 49 49 49 49
LONGUEUR SUSPENTES 224 238 252 263 274
NOMBRE DE SUSPENTES 188 188 188 188 188
DIAMETRE SUSPENTES (mm) 0,7/0,8/0,9/1,1/1,3/1,5
POIDS (kg)* 3,07 3,49 3,9 4,24 4,60
V-TRIM/V-MAX (km/h) 38/55 38/55 38/55 38/55 38/55
Catégorie EN/LTF B B B B B
PTV (kg) 50-65-75 60-78 72-92 85-105 100-125
Matériaux
Extrados: DOMINICO – DOKDO-20DMF(WR) Suspentes Hautes: EDELRID 8000/U-070, 090
Intrados: Porcher Skytex 27 classic II Suspentes Intermédiaires: EDELRID 8000/U-130, 190
Cloisons: MJ32 Suspentes Basses: EDELRID 8000/U-190, 230, 280
Elévateurs: Liros 13mm Aramid/Polyester Maillons: 4,3mm JOO-TECH/Korea

ou AirDesing Softlinks/Liros DC300

 

sac concertina AirPack 50/50 
– petit sac pour élévateurs
Sac de portage AD (Taille M)
Dossier AIR DESIGN avec manuel (sur clé USB)
– kit de réparation et autocollants AirDesign

Prix public

2017 : 3850 €

Pour en savoir plus

site AIR DESIGN

horizontal break

La course poursuite à la performance dans la catégorie EN B

Dans le segment des ailes intermédiaires « EN B », chaque constructeur se lance dans une course poursuite à la performance tentant le meilleur compromis entre performance, stabilité/sécurité tout en conservant cette catégorie d’homologation, digne des ailes correspondant à une sécurité passive et encore de grandes tolérances lors de la sortie du domaine de vol. Nous vous invitons à lire cet article traitant de ce nouveau phénomène …

horizontal break

ROCK THE OUTDOOR, la culture parapente

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*