Tests de voiles dans le vent fort : Flow Yoti 2 17 m²

Tests de voiles dans le vent fort : Flow Yoti 2 17 m²

Voler plus et mieux en bord de mer avec une voile adaptée à son niveau et à sa pratique

Même si ils ne représentent pas la majorité des pilotes en France, on ne peut pas nier l’existence des pilotes volant en bord de mer. Dispersés le long des côtes françaises, ils ont souvent du mal à choisir LA voile qui leur permettra de pratiquer en sécurité et le plus souvent possible. En effet, ceux-ci sont souvent confrontés à un problème majeur : la vitesse trop élevée du vent qui les oblige à déclarer forfait à cause d’une voile pas assez rapide ou pour pouvoir décoller sans se faire attacher.

Depuis un bon moment déjà, ROCK THE OUTDOOR souhaitait  réaliser des tests de voiles spécifiques pour voler dans le vent fort. Un gros dossier dans lequel il était important d’impliquer plusieurs pilotes et tous les fabricants (15). 9 pilotes expérimentés bretons et normands ont accepté de jouer le jeu mais les conditions n’ont pas permis de les impliquer tous dans les tests à cause d’une météo capricieuse qui a allongé la durée des tests.

L’idéal pour les pilotes côtiers serait de pouvoir disposer de 2 voiles : une voile standard pour voler en conditions douces et une autre, plus petite, pour élargir les créneaux de vol. Mais tout le monde ne peut pas s’offrir une 2è machine…

Les objectifs des tests ont donc porté sur les caractéristiques, le niveau d’exigence,  mais aussi sur les critères spécialisation/polyvalence afin de donner des pistes aux pilotes qui recherchent ou une voile unique à large spectre ou une 2è voile plus spécialisée (types de pratique : vent fort et très fort, vol de proximité).

Depuis juin 2018, la marque australienne FLOW est commercialisée en France (via Scorpio – voir article ici) et gagne rapidement en notoriété grâce à sa voile EN D (XCRacer) remarquée lors des dernières compétitions. La mini-voile Yoti 2 suivra certainement le même destin du fait de ses nombreuses qualités que nous avons détectés lors des essais…

La voile Flow Yoti 2 avec ses trims est une voile accessible et rassurante complètement adaptée pour le vent fort (20-50 km/h*).

* plus ou moins en fonction de la charge alaire

Les réactions à chaud

« Un plané bluffant pour une petite surface – Cette Yoti est une bonne surprise pour moi » – Pierre
« Très bonne aile avec une belle prise en charge, une bonne marge de vitesse, moyennement réactive mais très plaisante, très amortie et profil bien costaud dans la turbulence » – Eric

Cette voile a été testée par plusieurs pilotes et dans diverses conditions (bord de mer, dune 25-40 km/h)

Pierre Legal (PL) / PTV 83 kg – Eric Langelé (EL) / PTV : 95 kg – Bruno Campin (BC)  / PTV : 85 Kg

A découvrir aussi des avis de pilotes à la fin de l’article

A noter : les impressions des pilotes peuvent diverger du fait des différences de charge alaire.

CARACTERISTIQUES

Surface : 17 m² – allongement : 5 – nombre de cellules : 37  – poids : 3.7 kg – PTV  : 55/160 kg – vitesse max  :  km/h – équipée de TRIMS – Homologation : EN 926-1 – Prix : 2790 €

En savoir plus

Pierre Le Gal – 300 h / an

voir son profil

Eric Langelé – 300 h / an

voir son profil

Bruno Campin

voir son profil

Description de la voile

PL : C’est une belle voile de fabrication générale soignée, avec des composants d’excellente qualité. Bord d’attaque rigidifié par des doubles joncs (sharknose) sur toute sa longueur. Suspentage entièrement gainé. Elévateurs fins, classiques, particulièrement bien finis.
L’aile est munie de trims en plus de l’accélérateur, le tout de bonne qualité. Les poignées se fixent par clip spécifique très facile pratique et efficace (se déverrouille simplement en tirant la poignée vers le bas et se verrouille instantanément en clipsant perpendiculairement sans dextérité particulière).
EL : Très belle qualité de fabrication, design très agréable. Tissus avec un beau grammage ce n’est pas vraiment du light, élévateurs avec trims assez courts mais bien matérialisés et accélérateur.

Maniement au sol

Elévation de la voile

PL : Gonflage facile, évident, se temporise bien. Elle n’a pas trop tendance à dépasser. Dans le vent fort, il faut toutefois doser un peu la puissance. Ensuite, elle est facile à contrôler, elle se stabilise presque toute seule.
EL : gonflage évident, pas de shoot, très facile à contrôler, reste très stable.
BC : TRES rapide, ce qui diminue d’autant l’effet spi. Légère, l’aile ne dépasse pas

Comportement dans le vent fort

PL : Par vent fort (lors de mes tests le vent allait de 40 à 50 km/h dans la compression de la petite dune), j’ai réalisé mes gonflages et décollages sans problème du pied de la dune. Elle a une bonne pénétration dans la masse d’air et n’arrache pas excessivement. Les trims permettent de bien s’adapter à la vitesse moyenne du vent. Son gonflage dans le vent soutenu pourra rapidement être réussi à tous les coups après une petite prise en main.
EL : testé dans 35 maxi thermique et soaring turbullent , hyper confortable, très stable
BC :  bonne pénétration même trimée, excellente avec les trims, l’aile semble
solide même accélérée…

Commandes

PL : Les commandes, très agréables, sont plutôt fermes mais pas trop, et la course est dans la moyenne.
EL : amplitude et débattement assez ample, réactivité correcte, commandes souples et confortables
BC : Commandes plutôt fermes très précises.

Décollage

Prise en charge

PL : La prise en charge est très bonne, encore meilleure trimée. On est tout de suite en confiance.
EL : Rapide en position trimée. Au neutre, j’ai eu un peu de mal dans les conditions plus faibles prise en charge immédiate, étonnante dans de petites conditions malgré mon PTV.
BC : Etonnante vu mon PTV, très rassurant au bord de la falaise.

Cliquez sur une photo pour voir le diaporama

En vol

Commandes

PL : Les commandes, avec un peu de fermeté, sont agréables et assez réactives. Le débattement est dans la moyenne. Les trims sont bien pensés et aisés à actionner en vol.
EL : souples, pas de risque de se faire surprendre en position trimée, détrimée évidemment cela se durcit et la réactivité devient plus importante. Dans des conditions assez turbulentes, le profil reste très solide même détrimée aucune sensation de fragilité, un point fort et rassurant.

Roulis, tangage

PL : Aile rassurante, particulièrement stable et amortie au roulis et au tangage. Dans les rafales et les turbulences, elle ne bronche pas. Le profil est également assez solide. On peut engager des wings amples avec confiance, dans un grand confort.
EL : Roulis très facile à initier et à arrêter, tangage très amorti

Maniabilité

PL : Elle est assez maniable et réactive. Les commandes sont précises. Le pilotage sellette fonctionne parfaitement également. Cette Yoti est un excellent outil pour le vol de proximité et le vent soutenu.
EL : Bonne précision aux commandes sans être extrême, plus réactive en sellette planchette. Son autre point fort la vitesse assez importante trimée et bien chargée voire impressionnante détrimée.

Basses vitesses

PL : Très bonne aptitude aux basses vitesses. On fait du surplace comme on veut. Le point de décrochage ne s’atteint pas facilement
EL :  Très facile à tenir, et reste maniable, sans mauvaise surprise.

Plané

PL : C’est une aile qui a un plané bluffant pour une petite surface.
EL : Très bon pour cette catégorie d’aile
BC : Plané remarquable vu la taille et la charge alaire, et bien sûr mains hautes çà descend bien!

Atterrissage

Au sommet(pumping)

PL : Elle atterrit avec précision. Le pumping fonctionne bien également pour dégrader le très bon taux de chute.
EL : L’aile réagit très vite et très bien à la sollicitation aux commandes, impeccable.

Cliquez sur une photo pour voir le diaporama

Conclusion

Recommandations d’usage

PL : Grâce à sa relative petite taille et ses trims, c’est une aile réellement adaptée au vent fort et au vol de proximité. Mais dans le vent moins fort, elle s’en sort très bien également. Elle sait aussi se montrer bien ludique quand on la sollicite. Son gros point fort, c’est son comportement rassurant dans les rafales et les turbulences. Cette Yoti est une bonne surprise pour moi.
EL : Soaring vent fort, vent normal, waggas et +. Sûrement une très bonne aile montagne si elle était équipée vraiment en light.

Pour quels pilotes ?

PL : C’est une aile plutôt accessible. Beaucoup de pilotes devraient y trouver une alliée dans le vent jugé trop fort pour les ailes classiques, même si l’aérologie n’est pas parfaitement laminaire.
EL : Très accessible pour une grande majorité de pilotes à mon sens, en restant attentif sur la vitesse.
BC : Bien adapté au vent fort, c’est fait pour jouer

Précautions

PL : Vigilance minimale liée à l’utilisation d’une aile petite et vivante.
EL :  Néant
PC : Pilotes bien débrouillards, c’est une 17 m² quand même.

Ce qu'il faut retenir sur la Flow Yoti 2 : très rassurante, maniable et bon plané

Equipée de trims facile à régler en vol (en plus de l’accélérateur), cette voile est donc facile à adapter à la vitesse du vent du moment. Elle est assez facile au gonflage si on sait maîtriser dans le vent fort. On lui a trouvé aussi un bon plané. La voile reste solide même trimée en air turbulent. Maniable et précise, cette voile accessible peut être une voile principale pour les pilotes qui volent souvent dans le vent fort et turbulent et qui sont des adeptes du vol de proximité.

Ses points forts

les trims / solide en air turbulent / gonflage assez aisé dans vent fort / voile polyvalente idéale pour le vol de proximité / vol dans vent assez fort / très accessible / précise et maniable

horizontal break

Essai de la Flow Yoti 2 par René

Je ne suis pas un pilote qui a l’habitude de voler dans le vent fort encore moins dans du vent turbulent (30-35 km/h). Pour plus de facilité au décollage, j’ai préféré détrimer. Au gonflage, aucun souci, la voile reste au-dessus de la tête sans bouger. Deux pas et je quitte le sol. Virages progressifs et de plus en plus engagés pour rester près du relief et plutôt en dessous de la crête pour ne pas être dans l’accélération du vent au sommet. J’ai été surpris par sa stabilité alors que l’aérologie du jour n’était vraiment pas terrible (de nombreux pilotes ont préféré rester au sol ce jour-là). Rapidement en confiance sous cette voile qui encaisse bien les turbulences, j’ai pris de la hauteur, saisissant la moindre ascendance avec grande facilité. Je confirme les propos de Pierre et d’Eric : solidité, maniabilité et bon plané.

tu aimes cet article, alors partage-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*