• Home
  • /PORTRAITS
  • /Jean Marc Galan, un passionné du vol libre à fond dans la sécurité
Jean Marc Galan, un passionné du vol libre à fond dans la sécurité

Jean Marc Galan, un passionné du vol libre à fond dans la sécurité

Jean Marc Galan est un parisien chercheur du CNRS en biologie qui a découvert le parapente un peu par hasard en suivant sa compagne qui l'a traîné à un stage d'initiation. Pas forcément accro par le parapente au début, il se passionne toutefois sur le volet théorique, plus particulièrement l'aérologie, la mécavol et la météo. C'est un "intellectuel" qui au fil de ses expériences va prendre du plaisir dans la pratique du parapente, à observer le ciel derrière la vitre du RER ou sur une carte postale jusqu'à rejoindre les cercles du monitorat et de la commission sécurité de la FFVL...

Jean Marc, peux-tu nous conter le parcours qui t’a conduit à la pratique du vol libre?

J’ai découvert l’activité en 2005, ma compagne de l’époque m’a traîné faire un stage initiation avec elle chez Antipodes sous la houlette des très charismatiques Claire et Zeb. Premiers grands vols : 800 m de dénivelé, j’étais mort de peur. Il m’a fallu de longues années de pratique avant de prendre plaisir en vol.

C’est le plaisir intellectuel de découvrir un univers incroyablement riche qui m’a fait m’accrocher. Aérologie, météo, mécavol… cela rebute certains, moi cela m’excite! J’ai progressé lentement en suivant le parcours balisé par les qualifications fédérales jusqu’à passer mon monitorat fédéral en 2014.

Quel est ton métier?

Je suis chercheur et journaliste scientifique. Bien loin du parapente même si parfois je fais se croiser les deux univers comme par exemple dans ces conférences que je co-organise à l’université Paris Diderot (voir l’intervention de Franck Arnaud à propos de son record de distance du 22 juin 2009).

Que préfères-tu dans l’activité du parapente?

J’adore la façon dont le vol libre transforme le regard des pilotes sur leur environnement. Habitant en Ile de France, j’occupe mes trajets quotidiens en RER à regarder le ciel, les nuages, le paysage. Pourrais-je atterrir dans cette cours d’école? Pourrais-je tenir en soaring sur cette barre d’immeubles? Je me suis surpris un jour en regardant une carte postale de paysage de campagne à ressentir une grande excitation « Whaouuu, quel ciel de cross, j’aimerai y être!». Quand on est excité par une carte postale kitch, c’est inquiétant…

J’adore les rencontres que permet le parapente. Dans les cross, j’aime autant les histoires improbables lors du retour en stop que le vol lui même.  Un soir d’été, l’an dernier, après un mini-cross, j’ai atterri dans un jardin où se déroulait une grande fête d’anniversaire abreuvée de champagne. J’y ai passé le reste de la soirée (Cf photo)

J’adore faire découvrir l’univers du vol libre par un baptême en biplace. Je connais peu d’activité où on peut partager avec un(e) inconnu(e) un moment fort en émotions positives qu’il ou elle n’oubliera jamais. Quel privilège incroyable de pouvoir offrir cela! Avec mon club, nous organisons régulièrement des journées découverte. Souvent sur les falaises normandes, du côté de Port en Bessin par exemple (voir photo ci-dessus).

Les participants de la grande fête d’anniversaire abreuvée de champagne

Quels sont tes projets dans l’activité du parapente?

J’ai rejoint la commission technique et sécurité de la FFVL car je souhaite faire progresser la culture de la sécurité dans notre activité. Il y a beaucoup à faire. Occasionnellement, je tiens un blog avec des réflexions personnelles sur le sujet. Données spécifiques à l’accidentalité en vol libre, récurrence des accidents type, phases accidentogènes, profil(s) type(s) des accidentés, notions de psychologie du risque et de physiologie du stress, solutions appliquées par d’autres disciplines aériennes en terme de sécurité (retours d’expériences, simulations)… nous commençons à avoir des billes!

30 conseils pour augmenter votre capital sécurité en vol libre

Je compile des ressources sur la sécurité ici. Après une rencontre avec René de ROCK THE OUDOOR, l’idée est née de me nourrir de ses contenus pour rédiger une trentaine de fiches pratiques et concises que vous découvrirez chaque vendredi soir sur le site ROCK THE OUTDOOR. La sécurité en vol est un sujet complexe et personne ne détient la Vérité… chacune de ces fiches sera donc ouverte aux commentaires et je me ferai un grand plaisir d’échanger avec vous sur ces sujets.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*