Comment se déroule un test d’homologation d’un parapente ?

Comment se déroule un test d’homologation d’un parapente ?

Si vous n’avez encore jamais vu comment se déroule un test homologation parapente, voici quelques images de Pascal Boulgakoff qui a suivi la première série de tests pour la LITTLE CLOUD Gyps, la voile haut de gamme de la marque destinée pour le cross, la distance et la compétition. Ce test d’homologation parapente a été réalisé par le centre Air Turquoise situé à Villeneuve (Lac Léman – Suisse).

Il s’agissait ici de « tests en vol ». Une autre série de tests non présentée ici consiste en des « tests en charge » où la solidité de la voile est mise à l’épreuve. Lors de ces tests d’homologation parapente, il y a 23 points à vérifier (voir un exemple de rapport).

Test d’homologation parapente chez Air Turquoise

Je suis allé mercredi 22 février à Villeneuve, au bout du lac Léman en Suisse, pour assister à l’homologation de la voile Little Cloud Gyps 24m². C’est la voile hautes performances de la marque, destinée notamment aux competitions de hike and fly type X-Alps, Bornes to Fly…

L’homologation s’est déroulée avec la société suisse « Air Turquoise » où sont homologuées toutes les voiles de plusieurs grandes marques de parapente.

A droite, le boss, Alain Zoller, qui note les résultats des 23 manoeuvres du protocole de test EN après chaque vol.

En bas de page, découvrez  comment se déroulent tous les tests d’un parapente avec 3 vidéos du laboratoire de tests Air Turquoise

La pose des repères sur l’intrados

Les flèches blanches qui se dessinent au début du film, c’est pour la pose des marques sur l’intrados comme repères pour les fermetures asymétriques petites et grandes. Le pilote testeur garde son regard sur ces marques durant ses figures.

La pose du scotch noir sert comme repères lors des frontales Petite et Grande.

Après vérification du point de décrochage de la voile, le technicien Philippe marque au feutre 5 repères (25%, 50% 75% du débattement) sur les commandes de freins, également pour que le pilote dose ses actions lors de certaines manoeuvres.

Sur la photo de droite, on peut voir les marques repères posés sur l’intrados correspondant aux fermetures asymétriques et frontales à différents degrés.

Contrôle des marquages pour repérer la ligne de fermeture pour « Petite » et « Large » fermeture asymétrique

Claude, le pilote testeur, rajoute des repères horizontaux pour les fermetures frontales « Petite » et « Grande ». On apprend au passage qu’une fermeture frontale « Petite » peut être plus problématique qu’une fermeture « Grande »…

[icegram campaigns= »73945″]

Pour lire la suite, vous devez être membre. Inscrivez-vous dès maintenant !




Inscrivez-vous dès maintenant !
Cliquez ici si vous avez perdu votre mot de passe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*